Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 17:15
  • Auteur : Annie Jay
  • Editeur : Le Livre de Poche

 

 

Présentation de l'ouvrage :

 

Le grand Molière accueille dans sa troupe un jeune homme de douze ans au talent époustouflant. Michel Baron est orphelin et commence son apprentissage auprès du grand maître. Molière le traite comme un fils. Il lui apprend le métier, le comble d'affection, et le fait monter sur scène devant le roi. Très vite, le jeune prodige séduit le public de Paris, on ne parle que de lui. C'est un triomphe !

 

Cf : Amazon.fr

Merci aux éditions du Livre de Poche pour cet envoi !

 

 

Mon avis :

 

Mon amour pour les romans historiques m'a tout de suite porté vers cet ouvrage d'Annie Jay qui, en plus, est une auteur que j'aime particulièrement. Encore une fois, je n'ai pas été déçue une seule seconde par ma lecture.

 

Je dois tout d'abord avoué mon ignorance. Autant je connaissais les grands noms des comédiens de l'Illustre Théâtre, autant le nom de Michel Baron m'était complètement inconnu. J'ai donc découvert ce célèbre et brillant comédien grâce à ce roman.

 

Ce roman est idéal si vous voulez suivre l'intégration et les péripéties d'acteur au temps de Molière. En fait, rien n'a vraiment changé : on vient les applaudir avec ferveur mais une fois le rideau baissé, ils ne sont que de simples saltimbanques, peu dignes de confiance et dont les puissants aiment à se jouer et à les rabaisser. Michel en fera les frais et en tirera les bonnes leçons.

 

La vie est dure pour les comédiens mais l'amour du théâtre poussera Michel à se surpasser et devenir le meilleur acteur de son temps.

Le comédien de Molière
Repost 0
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 16:59
  • Auteur : Christine Féret-Fleury
  • Editeur : Gallimard Jeunesse
  • Collection : Mon histoire
 
 
Présentation de l'ouvrage : 
 
Armande a seize ans. Sa sœur Madeleine l'a fait entrer dans la troupe qu'elle a fondée avec Molière. La jeune fille raconte avec enthousiasme les représentations devant les seigneurs et les paysans, ses débuts sur scène...
 
Cf : Amazon.fr
 
 
 
Mon avis :
 
 
J'ai découvert, grâce à ce docu-fiction, l'adolescence d'Armande Béjart, dite Mlle Molière puis Mlle Guérin, au sein de l'Illustre Théâtre de Molière et son amour naissant pour celui-ci.
 
Le récit est plus centré sur cette amour qu'elle lui vout que sur son apprentissage en tant que comédienne mais cela reste fort intéressant. De plus, le récit est pour une fois centré sur une comédienne plutôt que sur Molière, personnage au combien connu de tous et assez décrit dans divers romans.
 
Ce qui est intéressant ici, c'est vraiment le point de vue d'Armande qui nous décrit les rivalités au sein de la troupe et les caractères volcaniques des femmes qui ont, à divers moments, partagés la vie sentimentale de l'illustre auteur-comédien.
 
A découvrir si vous voulez être introduit à cette illustre comédienne avant ses célèbres infidélités à Molière.
 
Comédienne de Molière, journal d'Armande 1658-1661
Repost 0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 09:52
  • Auteur : Anne-Marie Desplat-Duc
  • Broché: 251 pages
  • Editeur : Flammarion (30 septembre 2005)
  • Collection : GRANDS FORMATS
Résumé :
Sujet : Parmi les Demoiselles de Saint-Cyr, élevées sous la férule de Madame de Maintenon, Louise est sûrement celle qui a la plus jolie voix. C'est grâce à cet atout qu'elle entre à la Cour de la reine d'Angleterre, en exil à Saint Germain. Elle va pouvoir aller à la rencontre de ses origines dont l'histoire, complexe, est mêlée de près au Roi lui-même...
Cf : Amazon.fr
Mon avis :
Nous voici donc avec le volume deux des aventures des Colombes. Ce tome 2 focalise sur Louise de Maisonblanche dont nous avons appris la royale ascendance dans le volume précédent.
Ce tome nous raconte la vie de Louise, son enfance jusqu’à son arrivée à Saint Cyr et sa vie là-bas. Elle y développe son don pour le chant ce qui la fait remarquer par Louis XIV et la reine Marie d’Angleterre en exil en France. Cette dernière la fera venir auprès d’elle en tant que demoiselle d’honneur et que chanteuse.
Tout pourrait combler Louise mais ayant appris qui est son père, elle souhaite connaître l’identité de sa mère. Aider par sa nouvelle amie Elise et par le chevalier Bernard de Prez, elle va se mettre en quête de ses origines non sans buter contre des difficultés.
Les fans de la série retrouveront avec joie Louise et sa quête. Malheureusement, l’enquête est très rapide et la fin un peu abrupte et trop simple à mon goût. De plus, Louise de Maisonblanche a bien existé et a bien les origines et la vie décrites dans ce roman à l’exception prêt qu’elle n’est jamais allée à Saint Cyr mais ses enfants.
Une fois de plus, l’écriture est agréable et fluide avec un style captivant. Louise est un personnage attachant, très volontaire, douce, attachante et persévérante. C’est elle qui mène le récit et son caractère doux rend la lecture agréable.

Les colombes du Roi Soleil : Le secret de Louise
Repost 0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 12:10
  • Auteur : Anne-Marie Desplat-Duc
  • Broché: 403 pages
  • Editeur : Flammarion (6 mars 2013)
  • Collection : GRANDS FORMATS
Description de l'ouvrage :
La vie mouvementée de Marie-Adélaïde de Savoie à l'école de Saint Cyr.

Marie-Adélaïde est princesse de Savoie, duchesse de Bourgogne puis Dauphine de France. Pour parfaire son éducation, elle fait plusieurs séjours à Saint Cyr et c'est là qu'elle rencontre Victoire, la petite soeur d'Isabeau, qui deviendra sa demoiselle de compagnie.
Cf : Amazon
Mon avis :
Alors que nous arrivons au tome 12 de la saga, ce volume est, pour le moment, le moins bon que j’ai lu de la série dû à la troisième partie du roman.
Le livre est donc divisé en trois parties distinctes :
1-en Savoie avec uniquement Marie-Adelaïde
2-à Saint Cyr avec Marie-Adelaïde et Victoire
3- à Versailles avec Marie-Adelaïde et Victoire
La troisième partie n’apporte rien de plus à l’histoire hormis la description du château, de son faste et de la vie de cour.
Là où la première partie nous décrit avec une justesse et une émotion palpables la vie en Savoie de Marie-Adelaïde et son émouvant départ pour Versailles, la deuxième nous ramène dans le cadre connu de Saint Cyr. Victoire, sœur d’Isabeau, 15-16 ans, s’y ennuie. Elle voudrait sortir de ce vase clos mais la perspective de travailler avec sa sœur auprès des enfants pauvres ne la ravie pas. L’arrivée de Marie-Adelaïde (inscrite sous un faux nom) ne va pas passer inaperçue. Une amitié sincère va se nouer entre elles deux.
Victoire est attachante car profondément sincère tout comme Marie-Adelaïde. Lorsque cette dernière se marie, elle revient à Saint Cyr quelques jours plus tard montrer à ses camarades sa robe de mariée (épisode véridique) puis de demandera à Louis XIV (qu’elle appelle grand-père ce qui l’humanise encore plus) et à Mme de Maintenon (« sa tante ») de Prendre Victoire à son service comme demoiselle d’honneur ce qui provoquera de la jalousie dans sa suite où les autres dames d’honneur sont de naissance plus noble mais plus âgées. N’oublions pas que Marie-Adelaïde n’est âgée que de 12 ans lorsqu’elle épouse Louis de Bourgogne et 13 ans lorsque le mariage est consommé. Son mariage arrangé met fin à la guerre entre la Savoie et la France. Elle est la seule « jeune personne » dans l’entourage proche de Louis XIV à la cour ce qui le ravit.
Jusque là, l’histoire est intéressante et dans la droite lignée de la série. Cependant, il y a une troisième partie qui est moins bien réussie. A part nous décrire le faste de la cour, Marly, la chasse etc, il n’y a pas d’intrigue. Cette partie est longue et ennuyeuse là où Anne-Marie Desplat-Duc aurait pu approfondir la jalousie dans la suite de Marie-Adelaïde !
Encore une fois, l’auteur mélange le réel et la fiction. Victoire n’a pas existé mais les événements marquants vécus par Marie-Adelaïde contés dans ce roman sont véridiques. Concernant son caractère, il est celui d’une petite fille à la fois gaie, enjouée, touchante (1ère partie), avec une joie de vivre évidente (2ème partie) et un côté un peu pimbêche et énervante voire égoiste (3ème partie). C’est un personnage attachant tout comme Victoire avec qui nous découvrons la vie à la cour.
Ce tome n’est pas le meilleur de la série car l’intrigue est bien mince. L’auteur focalise uniquement sur la destinée de Marie-Adelaïde et son amitié récente avec Victoire. L’arrivée d’une toute jeune fille de sang royal à la cour de France est le thème principal de ce roman.
Le tome 8, avec la forte amitié entre Gertrude et Anne, se déroule sur fond d'histoire d’empoisonnement, est plus intéressant selon moi.
Les colombes du Roi-Soleil : Victoire et la princesse de
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!