Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2022 1 03 /01 /janvier /2022 09:00
  • Autrice : Sophie Humann
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse

 

 

 

 

 

Description de l'ouvrage :

 

Mercredi 4 octobre 1989, Berlin-Est."Voilà ce qui a été dit à son père et à sa mère. Dimanche matin, à l'aube, mon amie a essayé de franchir le Mur, au sud de la ville, ses parents ne savent pas où exactement. Elle a réussi à passer le premier mur, mais les chiens ont donné l'alerte tout de suite. Les gardes-frontières lui ont ordonné de s'arrêter, une fois, deux fois. Elle a continué, elle a couru vers les barbelés..."

 

 

C.f : Amazon.fr

 

 

 

 

 

Mon avis :

 

 

  La collection "Journal de..." est vraiment très bien pour s'immerger dans une période via un personnage.
Ici, nous suivons Anita dans Berlin Est d'août à novembre 1989. Le lecteur a un aperçu de la peur et de la chape de plomb ainsi que du début de vent de liberté qui soufflait sur la partie Est du Rideau de Fer.

C'est un très bon roman-documentaire à mettre entre toutes les mains et surtout de celles qui étudient cette période afin de la rendre plus vivante.
Berlin, 1989 : un mur s'écroule: Journal d'Anita, août-novembre
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2021 2 21 /12 /décembre /2021 08:25
  • Auteure : Anne Goscinny
  • Illustratrice : Catel
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse

 

 

 

 

Description de l'ouvrage :

 

"L'amitié, c'est ce qu'il y a de mieux dans la vie, avec les tortues, le cinéma et les baskets."Un vent de surprise souffle sur le monde loufoque de Lucrèce ! Un déménagement, une fiancée pour papa, des vacances au bord de la mer, et Simone, une nouvelle amie. Lucrèce adore quand ça bouge même si, au fond, elle aimerait bien que rien ne change jamais.
 
 
C.f : Amazon.fr
 
 
 
 
 
 
Mon avis :
 
 
 

J'ai vraiment beaucoup aimé ce tome 4 des aventures de Lucrèce qui, pour une fois, peuvent se lire à la suite comme un roman où être prises séparément.


La gentillesse et la douceur de Lucrèce sont toujours présents pour mon plus grand bonheur.

Le monde de Lucrèce T04
Partager cet article
Repost0
13 décembre 2021 1 13 /12 /décembre /2021 09:00
  • Autrice : Rebecca Elliott
  • Traductrice : Faustina Fiore
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse

 

 

 

 

Description de l'ouvrage :

 

 

 

Mon truc, c'est de faire rire les gens. Je ne connais rien de plus satisfaisant -à part peut-être manger du chocolat. Ce que je vais vous raconter ici, c'est comment ma vie, cette accumulation de petits désastres et de grosses bourdes, a pris un tour inattendu le jour du spectacle du lycée, quand j'ai découvert que cette bombe atomique de Leo Jackson partage ma passion pour le stand-up. Enfin, on la partagerait si on était amis.
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Gallimard pour cet envoi.
 
 
 
 
 
 
Mon avis :
 
 
 

Haylah est une jeune fille britannique remplie d'humour mais un peu grosse. Son poids est l'un des thèmes centraux du roman à tel point que son surnom est "Truie". Je vous avoue que ce surnom, j'ai eu du mal à le lire. Hormis cela, et quelques petites longueurs, j'ai passé un très bon moment de lecture. L'humour de l'auteur (via son personnage) transparait très bien et cela est agréable à lire.

 

Si vous aimez les punchlines, les jeux de mots, les esprits vifs et les gens qui se battent pour gagner, vous allez aimer ce livre. Car Haylah est tout ça. Au-delà de son surnom, c'est elle qui brille par son esprit et qui va vaincre toutes les barrières. Je sais que le surnom est là en emphase dramatique et peut-être que je suis tombée dans le piège (très certainement sûrement), mais je ne pouvais pas ne pas être honnête avec vous. Le surnom est là pour gêner et ça a fonctionné à 1000% avec moi.

 

Alors, courrez découvrir ce livre, vous m'en direz des nouvelles !

Plus drôle que toi T01
Partager cet article
Repost0
18 août 2021 3 18 /08 /août /2021 08:00
  • Auteure : Anne Goscinny
  • Illustratrice : Catel
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse

 

 

 

 

Description de l'ouvrage :

 

"Si je devais inventer ma vie, je ne changerais rien !" Participer à son premier conseil de classe, faire un stage d'observation au tribunal, trouver un cadeau pour la fête des Mères, partir avec les Lines en voyage scolaire à la ferme ou assister au tournage d'un film... Lucrèce est ici plus loufoque que jamais !
 
 
C.f : Amazon.fr
 
 
 
 
 
Mon avis :
 
 

Si vous me suivez depuis un moment, vous connaissez mon intérêt pour les aventures de Lucrèce aussi connue comme "la grande sœur du Petit Nicolas".

 

Je dois vous avouer que j'ai préféré ce tome au précédent. J'ai trouvé les histoires plus vives, "loufoques" et plus familiales. Car sous des aspects rigolos, des thèmes importants sont abordés comme la justice, la maladie d'Alzheimer et la tolérance au sein de la famille.

 

 

Petit plus : le clin d’œil à Delphine et Marinette dans leur ferme.

 

 

 

Le monde de Lucrèce T03
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 17:34
  • Auteure : Paula Jacques
  • Editeur : Gallimard Jeunesse

 

 

Description de l'ouvrage :

 

"Je m'appelle Eliza Burlington. Je suis née esclave de Sir Thomas burlington dont la plantation se trouvait à six miles environ de Suffolk, dans l'État de Virginie. Je lui ai appartenu pendant une douzaine d'années au même titre qu'un chien, une mule ou un meuble de maison."Le jour où la poupée de son enfance ressurgit dans sa vie, c'est tout le passé de Lizzie qui remonte à la surface, d'un seul coup. La Grande Maison des propriétaires où sa mère cuisinait, Laura May, sa cruelle petite maîtresse, le charme de Luther, le jeune rebelle, et puis ce nouveau régisseur, casseur de nègres. On disait qu'à cinq cents kilomètres de là, l'esclavage était aboli...
 
C.f : Amazon.fr
 
 
 
 
Mon avis :

 

 

Je dois dire que cela faisait un moment que je voulais lire un roman pour adolescents traitant de l’esclavage du point de vue d’une enfant. C’est chose faite grâce à ce roman.
 
C’est l’histoire d’Eliza, petite fille, esclave avec sa maman dans une plantation de Virginie. Sa mère n’est pas aux champs. Elle cuisine pour les maîtres et passe le peu de temps libre qu’elle a à prier et coudre de petites poupées en tissus. C’est suite à un incident que l’on va les suivre dans leur quête de liberté au milieu de la guerre de Sécession.
 
C’est beau, poétique et terrible à la fois, simple, efficace mais surtout émouvant : bravo !
Blue Pearl
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 14:22
  • Auteur : John Green
  • Traductrice : Catherine Gibert
  • Editeur : Gallimard Jeunesse
  • Collection : Romans ado
 
 
Description de l'ouvrage :
 
 
Aza Holmes, 16 ans, a tout pour être aimée et avoir un bel avenir, mais elle a grandi avec une pathologie psychique. Qui est-elle, où est-elle, lorsque la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles s'empare d'elle ? Vous aimerez Aza, qui raconte sa propre histoire, vous aimerez sa meilleure amie Daisy la tornade, et son peut-être amoureux Davis, fils d'un milliardaire mystérieusement disparu. Un trio improbable qui va mener l'enquête, et trouver en chemin d'autres mystères et d'autres vérités...
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Gallimard pour cet envoi
 
 
 
Mon avis :
 
Dans ce livre, vous trouverez des thèmes variés mais difficiles. Soyons honnête, le thème de l'angoisse est central. C'est peu voire pas abordé dans la littérature ado actuelle et John Green le fait avec tact et intelligence ce qui se doit d'être souligné. Avec sa plume, il arrive à nous dépeindre une Ada complexe, non lisse et tellement intéressante.

 

Lancez-vous et vous ne serez pas déçus d'avoir fait rentrer Ada dans vos vies. Peut-être même vous apportera-t-elle des solutions ?

 
Tortues à l'infini
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 08:40
  • Auteure : Sharon Cameron
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse

 

 

Description de l'ouvrage :

 

Stefania et sa soeur ont un terrible secret : treize juifs se cachent dans leur grenier. Mais bientôt, l'étau nazi se resserre... Comment continuer à avancer quand chaque coup frappé à la porte pourrait être le dernier ?
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Gallimard pour cet envoi
 
 
 
 
Mon avis :
 
C'est l'un des livres les plus bouleversants que j'ai lu cette année et même de ma vie.  Stefania, son courage, sa persévérance, ses souffrances, m'ont transportée comme rarement un livre l'a fait. Mais Stefania est plus que cela. Stefania est réelle !
 
Il faut bien comprendre qu'en Pologne, en temps de guerre, aider un juif,parler à un juif, acheter à un juif, cacher un juif était puni de mort (ce qui n'étais absolument pas le cas ailleurs en Europe).
 
Vous allez découvrir grâce à ce récit un véritable héroïne, une Juste.
 
Ce récit est bouleversant, incroyable, fabuleux, poignant !
 
Je n'ai pas assez de mots pour vous dire à quel point ce livre m'a bouleversée. Et c'est une histoire VRAIE !
 
La lumière dans les combles
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2021 1 11 /01 /janvier /2021 14:01

Auteure : Manon Fargetton

Editeur : Gallimard Jeunesse

 

 

 

Description de l'ouvrage :

 

Titouan ne sort plus de sa chambre. Alix rêve de théâtre. Luce reste inconsolable depuis la mort de son mari.Gabrielle tient trop à sa liberté pour s'attacher.Armand à construit sa vie entière autour de sa fille. Cinq personnages, cinq solitudes que tout sépare. Il suffira pourtant d'un numéro inconnu s'affichant sur un téléphone pour que leurs existences s'entrelacent..."Hasard, destin, alignement de planètes... Appelez ça comme vous voulez, moi j'appelle ça magie."
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Gallimard pour cet envoi
 
 
 
Mon avis :
 
Mais à quoi rêvent-elles ces étoiles ? A tant de choses...
J'aime les récits à plusieurs voix, qui se croisent sans se connaître et dont les vies sont liées par le hasard.
 
  J’aime les histoires qui se coupent, se mêlent, se mélangent et se construisent en s’imbriquant. J’aime les personnages créés par Manon Fargetton mais surtout j’aime sa plume et sa sensibilité.

Dans cette histoire, des destins distincts se mêlent pour tirer le meilleur de chacun en empruntant des chemins tortueux mais indispensables.

Ces personnages vont longtemps me hanter et c’est tant mieux.
A quoi rêvent les étoiles
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2020 5 13 /11 /novembre /2020 13:45
  • Auteure : Paula Jacques
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse

 

 

 

Description de l'ouvrage :

 

"Je m'appelle Eliza Burlington. Je suis née esclave de Sir Thomas burlington dont la plantation se trouvait à six miles environ de Suffolk, dans l'État de Virginie. Je lui ai appartenu pendant une douzaine d'années au même titre qu'un chien, une mule ou un meuble de maison."Le jour où la poupée de son enfance ressurgit dans sa vie, c'est tout le passé de Lizzie qui remonte à la surface, d'un seul coup. La Grande Maison des propriétaires où sa mère cuisinait, Laura May, sa cruelle petite maîtresse, le charme de Luther, le jeune rebelle, et puis ce nouveau régisseur, casseur de nègres. On disait qu'à cinq cents kilomètres de là, l'esclavage était aboli...

 

 

C.f : Amazon.fr

 

 

Mon avis :

 

 

Je dois dire que cela faisait un moment que je voulais lire un roman pour adolescents traitant de l’esclavage du point de vue d’une enfant. C’est chose faite grâce à ce roman.
 
C’est l’histoire d’Eliza, petite fille, esclave avec sa maman dans une plantation de Virginie. Sa mère n’est pas aux champs. Elle cuisine pour les maîtres et passe le peu de temps libre qu’elle a à prier et coudre de petites poupées en tissus. C’est suite à un incident que l’on va les suivre dans leur quête de liberté au milieu de la guerre de Sécession.
 
C’est beau, poétique et terrible à la fois, simple, efficace mais surtout émouvant : bravo !
Je dois dire que cela faisait un moment que je voulais lire un roman pour adolescents traitant de l'esclavage du point de vue d'une enfant. C'est chose faite grâce à ce roman.
 
C'est l'histoire d'Eliza, petite fille, esclave avec sa maman dans une plantation de Virginie. Sa mère n'est pas aux champs. Elle cuisine pour les maîtres et passe le peu de temps libre qu'elle a à prier et coudre de petites poupées en tissus. C'est suite à un incident que l'on va les suivre dans leur quête de liberté au milieu de la guerre de Sécession.
 
C'est beau, poétique et terrible à la fois, simple, efficace mais surtout émouvant : bravo !
Je dois dire que cela faisait un moment que je voulais lire un roman pour adolescents traitant de l'esclavage du point de vue d'une enfant. C'est chose faite grâce à ce roman.
 
C'est l'histoire d'Eliza, petite fille, esclave avec sa maman dans une plantation de Virginie. Sa mère n'est pas aux champs. Elle cuisine pour les maîtres et passe le peu de temps libre qu'elle a à prier et coudre de petites poupées en tissus. C'est suite à un incident que l'on va les suivre dans leur quête de liberté au milieu de la guerre de Sécession.
 
C'est beau, poétique et terrible à la fois, simple, efficace mais surtout émouvant : bravo !
Blue Pearl
Partager cet article
Repost0
27 août 2020 4 27 /08 /août /2020 08:27
  • Auteure : Claire Castillon
  • Editeur : Gallimard Jeunesse
  • Collection : Scripto

 

 

 

Description de l'ouvrage :

 

River, c'est ma soeur. Ma soeur en moche, ma soeur en noir, ma soeur qui n'a rien à voir avec moi. On partage la même chambre, on respire le même air, mais je la plains et je m'en veux. Elle m'adore et je la comprends. Je suis la fille idéale de nos parents. Elle, comment dire... Vous connaissez le vilain petit canard ? C'est comme un boulet. Ma mère lutte. On en est à six thérapeutes par semaine. On voudrait tous qu'un jour elle se sente à l'aise en société. Dans la famille, ça va. Mais au collège ? Qu'est-ce qui se passe dans la cour avec les autres ? Je veille. Je suis la lumière au fond d'elle. Un jour, je l'éclairerai si fort qu'on prendra feu ensemble afin de former un seul et même être. Idéal.
 
C.f : Amazon.fr
 
 
 
 
Mon avis :
 

Je me suis laissée embarquer du début à la fin avec River et son handicap. Mais finalement, est-ce vraiment d'un handicap mental dont elle souffre ?

 

Je ne vous cache pas que cette histoire est pleine de rebondissement et qu'il y a du harcèlement scolaire qui commence de façon anodine.
S'il vous plaît, si vous voyez ce genre de comportement ou si vous en êtes victime : PARLEZ !

 

L'uniformité est banale alors que la personne "originale" a tellement de chose à vous apporter alors ouvrez-vous aux autres et vous verrez qu'elle n'est pas si "originale" que vous le pensiez et que ça peut être du handicap. Le handicap ne devrait pas être un frein à la socialisation.

River
Partager cet article
Repost0