Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 10:11
  • Auteur / Illustrateur : Christian Voltz
  • Editeur : Le Rouergue Jeunesse
  • Collection : Rouergue albums

 

Description de l'ouvrage :

 

Une ligne de bus, un arrêt, deux personnages, deux générations qui attendent. Un jeune, debout, suspendu à son smartphone, avec lequel il échange des textos, fait des selfies, consulte l'heure, joue à Candy Crush, écoute de la musique... sans un regard sur la vie qui l'entoure. Non loin de lui, se tient un homme plus âgé ; il est assis et semble totalement satisfait du petit spectacle qui se présente. Seuls ses yeux bougent et observent : une colonie de fourmis passe, une araignée se suspend, une petite plante pousse sur le trottoir. Bientôt le bus va arriver et l'un des personnages va le louper !

 

C.f : Amazon.fr

Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi

 

 

Mon avis :

 

Un arrêt de bus, deux personnages de deux générations différentes. L'un jeune est dans l'hyper-communication mais ne regarde absolument pas ce qui l'entoure et incarne parfaitement l'hyper-déconcentration de certains jeunes actuels.

L'autre, plus âgé, se complet dans la contemplation de petits riens : fourmis, chenille, fleur. il prend le temps des "petits riens" et se réjoui du spectacle.

D'ailleurs, en utilisant l'album comme un flip-book, le lecteur verra progresser les fourmis, grandir puis faner une fleur et voir une chenille se transformer en papillon.

Loupé !
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Albums Le Rouergue
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 13:32
  • Auteur : Magali Wiéner
  • Editeur : Le Rouergue Jeunesse
  • Collection : DoAdo
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Parfois, on a envie de ressembler à personne. On veut être libres de vivre loin des scénarios que font les adultes. Et on prend la vie de plein fouet sans modération. Neuf garçons et une fille - une vraie bande de copains - viennent raconter à tour de rôle quelque chose de fort. Le métier qu'il faut choisir, la fille qu'on aimerait aimer, le père qu'on voudrait ne pas avoir, le corps qui change et qui fait devenir un inconnu. Chacun livre un éclat de vie avec regrets, questions, envies. Et drames. Mois après mois, Théo, Mika, Diane et les autres vont tous grandir. Grandir pour devenir soi.
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi.
 
 
 
Mon avis :
 
Encore une fois, la magie de la collection DoAdo a opéré. Je connaissais Magali Wiener avec son roman sur Sophie Scholl ( Sophie Scholl, la rose de la liberté aux éditions Oskar), que j'avais beaucoup aimé.
 
Aujourd'hui, elle propose 10 histoires de vie : neuf garçons et une fille. Ce sont des tranches de vie des adolescents d'aujourd'hui avec la particularité d'être comme une ronde car le lecteur retrouve les personnages dans les histoires des uns et des autres passant du personnage principal au secondaire. Les thèmes sont directs, variés et servis par un style oral et un rythme soutenu engendrant une énorme dynamique.
L'écriture est touchante et efficace : un excellent roman à mettre dans les mains d'ado en quête d'identité ou de miroir.
 
A quoi tu ressembles ?
Repost 0
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 13:11
  • Auteur : Henri Meunier
  • Editeur : Editions du Rouergue Jeunesse
  • Collection : Rouergue Albums
 
Description de l'ouvrage :
 
Une cour bienveillante se presse autour d'un nouveau-né, chacun s'évertue à lui trouver des ressemblances et autres airs familiers. Le livre «Tout comme» s'amuse de ces premiers échanges entre le nouveau-né et son environnement, constitué ici de personnages empruntés aux classiques de la littérature de jeunesse.
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue Jeunesse pour cet envoi !
 
 
Mon avis :
 
C'est album est une véritable mine d'or pour les parents qui cherchent un ouvrage sur les animaux, la naissance (maternité), les bruits, les cris et l'humour.
A chaque page, un animal nouveau a à faire une déclaration au lecteur à l'instar des bonnes fées des contes. Les prédictions des animaux se font amusantes, curieuses voire inattendues et piquent la curiosité du lecteur. a la fois drôle et touchant, l'enchaînement des prédictions des animaux surprend à chaque page tournée.
 
Les parents noteront un deuxième niveau de lecture fortement comique. Il y a une effervescence autour de la naissance du nouveau membre de le famille. Les images du castor, du lapin et du lion sont quelque peu caricaturales de véritables personnes que le lecteur croise dans la vraie vie.
Ce double niveau de lecture ravira petits et grands.
Tout comme
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Le Rouergue Albums
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 13:04
  • Auteur : Delphine Durand
  • Editeur : Editions du Rouergue Jeunesse
  • Collection : Rouergue albums
 
Description de l'ouvrage :
Vous pouvez retrouver Gouniche (et tous ses amis) dans le livre "Ma maison". Et Ratapoil ? Vous connaissez Ratapoil ? ? ? Vous avez adoré Gouniche ? Vous allez être fascinés par Ratapoil !
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue Jeunesse pour cet envoi !!
 
 
Mon avis :
 
La première apparition de Gouniche est dans l’album Ma maison en 2000 où le lecteur découvre qu’il aime les oiseaux mais pas les mouches. A la manière de son précédent album Les Mous (paru en 2015), Delphine Durand nous présente Gouniche, ses aspirations, son mode de vie, ses caractéristiques,…
C’est un très bel album sur l’imaginaire avec des monstres rigolos un peu bêtas. Gouniche ressemble à la fois à une patate ou à un citron mais toujours avec un capital sympathie qui fait que le lecteur est conquis et veut en connaître un « pour de vrai ».
Voici un petit aperçu de Gouniche : il a trois culottes, un caillou, un mou at aime faire n’importe quoi.
La lecture devient plus riche et surtout interactive avec un enfant car chacun peut faire des suggestions sur Gouniche et rire à chaque page. De plus, le lecteur peut découvrir les aventures de Gouniche comme il veut : pas besoin d’une lecture linéaire.
 
C’est un excellent album que je vous conseille de découvrir au plus vite !
Gouniche : Les extraordinaires aventures de Gouniche
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Le Rouergue Albums
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 10:23
  • Auteurs : Cathy Ytak & Thomas Scotto
  • Editeur : Editions du Rouergue Jeunesse
  • Collection : Boomerang
 
 
Description de l'ouvrage :
 
D'un côté, Mathéo, qui se sent pousser des ailes depuis que sa grande sœur Zélie l'emmène avec elle et sa bande. Avec eux, il se sent plus grand, plus fort. De l'autre, Yannis, un garçon plutôt timide. Pour impressionner Zélie, dont il est amoureux, et être accepté par ses amis, il doit relever un défi… En dépit de ses peurs. Dans «Ma bande et moi» et «Seul dans mon coin »Thomas Scotto et Cathy Ytak abordent avec sensibilité et justesse la place que l'on peut avoir dans une bande de jeunes.
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi.
 
 
Mon avis :
 

Très bonne collection et surtout excellente idée de faire dos à dos deux histoires avec les deux points de vues des protagonistes.

Zélie est chef de bande et aide Yannis qui en pince pour elle mais qui a surtout le vertige et voudrait l'épater mais qui a peur de sa bande. Yannis est timide mais surtout amoureux de Zélie et pour se faire accepter d’elle et de sa bande, il doit vaincre sa phobie.

Et Mathéo, le petit frère de Zélie qui ne comprend pas comment Zélie peut délaisser sa bande pour Yannis alors que lui veut se faire une part encore plus grande au sein de celle-ci. Il se sent grandir depuis qu’il fait partie de la bande de sa sœur. L’amour, l’amitié, la place dans une bande, voilà ce dont traitent ces deux histoires en miroir.

Moi et ma bande : Zélie et moi
Repost 0
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 10:32
  • Auteur : Ahmed Kalouaz

  • Editeur : Editions du Rouergue

  • Collection : Doado

 

 

Description de l'ouvrage :

 

Au collège, Laure est la cible d'une bande de filles qui lui font vivre un enfer. Alors, elle rase les murs, encaisse en silence, sèche les cours, craint le pire même quand il ne se passe rien. Un jour, pourtant, il lui faudra dénoncer ses bourreaux pour se sauver. Les regards des autres est un roman fort et émouvant sur le harcèlement. Au travers du portrait de Laure, on comprend ce que vivent ses victimes, pourquoi elles se taisent, et comment réagir.

 

C.f : amazon.fr

Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !

 

 

 

Mon avis :

 

Laure est une bonne élève avec une famille aimante et des amis. Pourtant, elle subit des moqueries et des brimades incessantes depuis 4 ans de la part de la même bande de filles. Plus sensible que les autres qui subissent également, elle ne supporte plus la situation et ne voit pas de solution. En parler à des adultes lui semble inutile car elle pense que soit on ne la croira pas soit on fermera les yeux car c’est trop difficile à résoudre. De plus, elle a honte par rapport à ses parents d’avoir autant trainé car elle estime que c’est trop tard.

La force du roman réside dans la narration à la première personne. Court et percutant, la narration montre de façon nuancée les réflexions et les hésitations de Laure. Elle dit elle-même qu’elle n’est pas un cas unique dans le collège ce qui suppose un état généralisé de harcèlement dans le collègue sur lequel les enseignants et éducateurs fermeraient les yeux et cela lui permet de minimiser sa situation pour, sans doute, la rendre plus supportable.

Le choix du lieu où elle s’ouvre de son mal être n’est pas anodin et démontre bien son besoin de paix après avoir souffert si longtemps.

Ce que j’ai apprécié dans ce roman psychologique, c’est que l’auteur est resté pudique sur les manifestations des agressions dont son héroïne est victime en laissant le lecteur deviner. Tout comme la fin ouverte où l’abcès est crevé mais le chemin sera long pour recouvrer la confiance en soi.

Le roman combine une écriture d’une finesse remarquable à l’efficacité du message véhiculé.

Les regards des autres
Repost 0
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 14:33
  • Auteur : Elise Fontenaille
  • Editeur : Le Rouergue Jeunesse
  • Collection : Doado
 
 
Description de l'ouvrage :
 
C'est l'histoire d'une île paradisiaque qui fut longtemps habitée par un peuple doux qui n'aimait pas la violence. En 1492, trois grands bateaux accostèrent sur ses plages, et en descendirent des êtres bizarres à la peau claire… Par la voix du neveu de la dernière reine des Taïnos, Anacoana, Elise Fontenaille raconte le génocide du peuple des Taïnos lors de l'arrivée de Christophe Colomb aux Antilles… Une leçon d'histoire peu connue, dans la continuité de ses précédents romans.
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !
 
 
 
Mon avis :
 
Encore une fois, Elise Fontenaille va faire découvrir aux lecteurs une Histoire oubliée. L’action se situe en Haïti en 1492 lorsque Christophe Colomb et ses hommes découvrent ce qu’ils croient être les Indes. Pour une fois, nous avons le regard, romancé car il n’y a pas d’archives directes, de la population locale c’est-à-dire les Taïnos. Peuple pacifiste par excellence divisé en plusieurs tribus sur l’île, le lecteur découvrira l’harmonie de ce peuple avant sa sauvage colonisation car oui, il n’y a pas d’autres mots. Son peuple était reconnu pour sa douceur. Les enfants, les femmes, les hommes vivaient en parfaite harmonie selon des rites établis depuis la nuit des temps. C’était cela Ayiti : un goût de paradis sur Terre. Christophe Colomb, dans ses mémoires, les décrira lui-même comme « bienveillant et accueillant par nature »… Trop hélas pour eux.
Leur découverte des trois caravelles est bouleversante mais la lente désolation face à l’extermination des leurs l’est encore plus. Par la voix de Guaracuya, le narrateur de l’histoire, Elise Fontenaille dénonce les méfaits commis par Christophe Colomb sur cette île des Antilles.
Je connaissais déjà le peuple Taïnos et comment les premiers conquistadors espagnols les avaient traités. Leur histoire est peu connue car honteuse.
Ce livre permettra au lecteur de revoir son jugement faussement édulcoré par l’Education nationale de la « découverte » de l’Amérique et, j’espère, le conduira à se documenter sur ce peuple dont nous aurions pu tellement apprendre.
La dernière reine d'Ayiti
Repost 0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 08:14
  • Auteur : Henri Meunier
  • Editeur : Editions du Rouergue jeunesse
  • Collection : Rouergue albums
 
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Que se passera-t-il après la pluie ? Quel papillon deviendra la chenille ? Bientôt, il fera nuit. Et après la nuit, il fera jour. L'album d'Henri Meunier pose des questions à l'enfant de manière positive, en imaginant des possibles. Comment parler du futur à un enfant, quand tout le monde ignore ce que sera demain ? Il ya des « peut-être », des « sans doute » et bien peu de certitudes... tout est forcément approximatif. «Bientôt» est un album ludique sur l'inconnu, jalonné par quelques repères confortables et réservant son lot de surprises. Comme le futur du jeune lecteur, comme l'avenir en général.
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !
 
 
 
Mon avis :
 

Sous ses apparences simples, l’album est complexe. Le futur : le départ, l’absence, le temps qui passe, le retour…la méditation sur le temps que nous offre Henri Meunier évoque le voyage. D’ailleurs, il utilise un bateau, image symbolisant par excellence les allers-retours et la présence plus ou moins forte des absents.

En plus du temps du voyage, celui de la nature est abordé avec son cycle de jour-nuit, soleil-pluie porté par l’anaphore « bientôt…bientôt ». Le futur viendra-t-il ? Rien n’est moins sûr…et comment viendra-t-il ?

 

La simplicité apparente de l’illustration n’est qu’un leurre ; il y a de multiples images inversées : l’arc-en-ciel se reflète dans l’eau et vice-versa. Le temps passe de façon linéaire mais il est aussi un cycle, une répétition voire une image renversée. Le temps peut nous jouer des tours et nous tournebouler.

 

Superbe album !

Bientôt
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Albums Le Rouergue
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 14:47
Repost 0
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 14:29
  • Auteur : Marine Carteron
  • Editeur : Le Rouergue Jeunesse
  • Collection : DoAdo
 
 
 
Description de l'ouvrage :
 
 
«À cause de moi, le Trésor de la Confrérie a disparu dans les flammes et, avec lui, notre seul espoir de gagner la guerre... maintenant, plus rien ne peut arrêter les Autodafeurs. Pour nous protéger, on nous a envoyés sur une île pourrie au fin fond de l'Atlantique. Là-bas, tout le monde bosse mais, moi, je n'ai pas du tout envie de me bouger, surtout pour aller voir le monde s'écrouler et devenir complètement fou. Si on en est là, c'est de ma faute, alors je préfère rester au lit.» Auguste Mars P.-S. : Ce que mon frère oublie de vous dire (mais comme il ne le sait pas, c'est un peu normal), c'est que TOUT le Trésor de la Confrérie n'a pas été détruit. Il reste deux petits carnets écrits en espagnols que j'avais «empruntés» à Maître Akitori avant qu'il referme son container. Alors, c'est sûr, je n'avais pas vraiment le droit... mais plus j'avance dans ma traduction, plus je me dis que j'ai bien fait de les garder. Césarine Mars Dans cet ultime tome de la trilogie, Césarine, Auguste et Néné se lancent dans un dernier combat désespéré contre les Autodafeurs... Heureusement, ils ne sont plus seuls et leurs nouveaux copains sont aussi timbrés, drôles et attachants qu'eux !
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !
 
 
 
Mon avis :
 
C’est la fin de la trilogie…HORREUR ! MALHEUR ! Césarine, Gus, Néné et les autres vont bien me manquer. Mais quel tome final ! Ce dernier volume surpasse les deux précédents et nous tient en haleine jusqu’au bout dans des revirements de situation incroyable.
 
Tout d’abord, il faut noter le dépaysement total. Nous ne sommes plus en province mais sur une île ou, pour être plus précise, les entailles de l’île de Redonda.
Gus est, au début, reclus dans sa chambre puis, sortant de sa torpeur, il prend conscience de ce qui l’entoure ce qui ne l’empêche pas d’accumuler gaffes et manque de tact et par conséquent de se retrouver dans des situations embarrassantes.
 
Le trio s’est élargi avec Shé la hackeuse devant laquelle Néné est en admiration, Rama le nouvel ami de Césarine génie des maths et Inès la wonder-woman. La Confrérie prend ainsi un visage plus humain et surtout moins métaphorique. Ils vont tous s’unir pour prendre les rênes sur les adultes afin de retrouver le plus rapidement possible le « Livre qu’on ne peut pas lire ». Lorsque les adultes seront hors du circuit, ce sont eux qui se battront contre les Autodafeurs.
 
Action et aventure sont les deux maîtres mots de cet ultime volet. Ce qui m’a le plus plu, en dehors de l’intrigue extrêmement bien mené, c’est l’ajout de personnages adolescents aux caractères bien trempés. Césarine prend plus d’ampleur dans l’action et sa psychologie est approfondie : elle s’ouvre aux autres et en cela la relation aux autres s’améliorent, elle découvre ce qu’est l’amour…mais elle reste Césarine avec ses angoisses et ses peurs ce qui est relaté justement par l’auteur.
 
De plus, si vous avez un attrait historique, vous allez adorer ce dernier opus. Entre île, plongée, réflexions historiques, psychologiques et métaphysiques, cette saga est vraiment exceptionnelle.
 
La plume de l’auteur est toujours aussi fluide, agréable et addictive. Elle allie action, humour, suspense, course-poursuite, amour des livres en un mélange explosif qui ne vous laissera pas de marbre.
 
Inutile de vous dire que c'est MA SERIE FAVORITE !!!!!! Que faites vous encore ici ? Courrez lire les 3 tomes !!!!
Les autodafeurs tome 3 : Nous sommes tous des propagateurs
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!