Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 10:23
  • Auteurs : Cathy Ytak & Thomas Scotto
  • Editeur : Editions du Rouergue Jeunesse
  • Collection : Boomerang
 
 
Description de l'ouvrage :
 
D'un côté, Mathéo, qui se sent pousser des ailes depuis que sa grande sœur Zélie l'emmène avec elle et sa bande. Avec eux, il se sent plus grand, plus fort. De l'autre, Yannis, un garçon plutôt timide. Pour impressionner Zélie, dont il est amoureux, et être accepté par ses amis, il doit relever un défi… En dépit de ses peurs. Dans «Ma bande et moi» et «Seul dans mon coin »Thomas Scotto et Cathy Ytak abordent avec sensibilité et justesse la place que l'on peut avoir dans une bande de jeunes.
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi.
 
 
Mon avis :
 

Très bonne collection et surtout excellente idée de faire dos à dos deux histoires avec les deux points de vues des protagonistes.

Zélie est chef de bande et aide Yannis qui en pince pour elle mais qui a surtout le vertige et voudrait l'épater mais qui a peur de sa bande. Yannis est timide mais surtout amoureux de Zélie et pour se faire accepter d’elle et de sa bande, il doit vaincre sa phobie.

Et Mathéo, le petit frère de Zélie qui ne comprend pas comment Zélie peut délaisser sa bande pour Yannis alors que lui veut se faire une part encore plus grande au sein de celle-ci. Il se sent grandir depuis qu’il fait partie de la bande de sa sœur. L’amour, l’amitié, la place dans une bande, voilà ce dont traitent ces deux histoires en miroir.

Moi et ma bande : Zélie et moi
Repost 0
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 10:32
  • Auteur : Ahmed Kalouaz

  • Editeur : Editions du Rouergue

  • Collection : Doado

 

 

Description de l'ouvrage :

 

Au collège, Laure est la cible d'une bande de filles qui lui font vivre un enfer. Alors, elle rase les murs, encaisse en silence, sèche les cours, craint le pire même quand il ne se passe rien. Un jour, pourtant, il lui faudra dénoncer ses bourreaux pour se sauver. Les regards des autres est un roman fort et émouvant sur le harcèlement. Au travers du portrait de Laure, on comprend ce que vivent ses victimes, pourquoi elles se taisent, et comment réagir.

 

C.f : amazon.fr

Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !

 

 

 

Mon avis :

 

Laure est une bonne élève avec une famille aimante et des amis. Pourtant, elle subit des moqueries et des brimades incessantes depuis 4 ans de la part de la même bande de filles. Plus sensible que les autres qui subissent également, elle ne supporte plus la situation et ne voit pas de solution. En parler à des adultes lui semble inutile car elle pense que soit on ne la croira pas soit on fermera les yeux car c’est trop difficile à résoudre. De plus, elle a honte par rapport à ses parents d’avoir autant trainé car elle estime que c’est trop tard.

La force du roman réside dans la narration à la première personne. Court et percutant, la narration montre de façon nuancée les réflexions et les hésitations de Laure. Elle dit elle-même qu’elle n’est pas un cas unique dans le collège ce qui suppose un état généralisé de harcèlement dans le collègue sur lequel les enseignants et éducateurs fermeraient les yeux et cela lui permet de minimiser sa situation pour, sans doute, la rendre plus supportable.

Le choix du lieu où elle s’ouvre de son mal être n’est pas anodin et démontre bien son besoin de paix après avoir souffert si longtemps.

Ce que j’ai apprécié dans ce roman psychologique, c’est que l’auteur est resté pudique sur les manifestations des agressions dont son héroïne est victime en laissant le lecteur deviner. Tout comme la fin ouverte où l’abcès est crevé mais le chemin sera long pour recouvrer la confiance en soi.

Le roman combine une écriture d’une finesse remarquable à l’efficacité du message véhiculé.

Les regards des autres
Repost 0
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 14:33
  • Auteur : Elise Fontenaille
  • Editeur : Le Rouergue Jeunesse
  • Collection : Doado
 
 
Description de l'ouvrage :
 
C'est l'histoire d'une île paradisiaque qui fut longtemps habitée par un peuple doux qui n'aimait pas la violence. En 1492, trois grands bateaux accostèrent sur ses plages, et en descendirent des êtres bizarres à la peau claire… Par la voix du neveu de la dernière reine des Taïnos, Anacoana, Elise Fontenaille raconte le génocide du peuple des Taïnos lors de l'arrivée de Christophe Colomb aux Antilles… Une leçon d'histoire peu connue, dans la continuité de ses précédents romans.
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !
 
 
 
Mon avis :
 
Encore une fois, Elise Fontenaille va faire découvrir aux lecteurs une Histoire oubliée. L’action se situe en Haïti en 1492 lorsque Christophe Colomb et ses hommes découvrent ce qu’ils croient être les Indes. Pour une fois, nous avons le regard, romancé car il n’y a pas d’archives directes, de la population locale c’est-à-dire les Taïnos. Peuple pacifiste par excellence divisé en plusieurs tribus sur l’île, le lecteur découvrira l’harmonie de ce peuple avant sa sauvage colonisation car oui, il n’y a pas d’autres mots. Son peuple était reconnu pour sa douceur. Les enfants, les femmes, les hommes vivaient en parfaite harmonie selon des rites établis depuis la nuit des temps. C’était cela Ayiti : un goût de paradis sur Terre. Christophe Colomb, dans ses mémoires, les décrira lui-même comme « bienveillant et accueillant par nature »… Trop hélas pour eux.
Leur découverte des trois caravelles est bouleversante mais la lente désolation face à l’extermination des leurs l’est encore plus. Par la voix de Guaracuya, le narrateur de l’histoire, Elise Fontenaille dénonce les méfaits commis par Christophe Colomb sur cette île des Antilles.
Je connaissais déjà le peuple Taïnos et comment les premiers conquistadors espagnols les avaient traités. Leur histoire est peu connue car honteuse.
Ce livre permettra au lecteur de revoir son jugement faussement édulcoré par l’Education nationale de la « découverte » de l’Amérique et, j’espère, le conduira à se documenter sur ce peuple dont nous aurions pu tellement apprendre.
La dernière reine d'Ayiti
Repost 0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 08:14
  • Auteur : Henri Meunier
  • Editeur : Editions du Rouergue jeunesse
  • Collection : Rouergue albums
 
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Que se passera-t-il après la pluie ? Quel papillon deviendra la chenille ? Bientôt, il fera nuit. Et après la nuit, il fera jour. L'album d'Henri Meunier pose des questions à l'enfant de manière positive, en imaginant des possibles. Comment parler du futur à un enfant, quand tout le monde ignore ce que sera demain ? Il ya des « peut-être », des « sans doute » et bien peu de certitudes... tout est forcément approximatif. «Bientôt» est un album ludique sur l'inconnu, jalonné par quelques repères confortables et réservant son lot de surprises. Comme le futur du jeune lecteur, comme l'avenir en général.
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !
 
 
 
Mon avis :
 

Sous ses apparences simples, l’album est complexe. Le futur : le départ, l’absence, le temps qui passe, le retour…la méditation sur le temps que nous offre Henri Meunier évoque le voyage. D’ailleurs, il utilise un bateau, image symbolisant par excellence les allers-retours et la présence plus ou moins forte des absents.

En plus du temps du voyage, celui de la nature est abordé avec son cycle de jour-nuit, soleil-pluie porté par l’anaphore « bientôt…bientôt ». Le futur viendra-t-il ? Rien n’est moins sûr…et comment viendra-t-il ?

 

La simplicité apparente de l’illustration n’est qu’un leurre ; il y a de multiples images inversées : l’arc-en-ciel se reflète dans l’eau et vice-versa. Le temps passe de façon linéaire mais il est aussi un cycle, une répétition voire une image renversée. Le temps peut nous jouer des tours et nous tournebouler.

 

Superbe album !

Bientôt
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Albums Le Rouergue
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 14:47
Repost 0
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 14:29
  • Auteur : Marine Carteron
  • Editeur : Le Rouergue Jeunesse
  • Collection : DoAdo
 
 
 
Description de l'ouvrage :
 
 
«À cause de moi, le Trésor de la Confrérie a disparu dans les flammes et, avec lui, notre seul espoir de gagner la guerre... maintenant, plus rien ne peut arrêter les Autodafeurs. Pour nous protéger, on nous a envoyés sur une île pourrie au fin fond de l'Atlantique. Là-bas, tout le monde bosse mais, moi, je n'ai pas du tout envie de me bouger, surtout pour aller voir le monde s'écrouler et devenir complètement fou. Si on en est là, c'est de ma faute, alors je préfère rester au lit.» Auguste Mars P.-S. : Ce que mon frère oublie de vous dire (mais comme il ne le sait pas, c'est un peu normal), c'est que TOUT le Trésor de la Confrérie n'a pas été détruit. Il reste deux petits carnets écrits en espagnols que j'avais «empruntés» à Maître Akitori avant qu'il referme son container. Alors, c'est sûr, je n'avais pas vraiment le droit... mais plus j'avance dans ma traduction, plus je me dis que j'ai bien fait de les garder. Césarine Mars Dans cet ultime tome de la trilogie, Césarine, Auguste et Néné se lancent dans un dernier combat désespéré contre les Autodafeurs... Heureusement, ils ne sont plus seuls et leurs nouveaux copains sont aussi timbrés, drôles et attachants qu'eux !
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !
 
 
 
Mon avis :
 
C’est la fin de la trilogie…HORREUR ! MALHEUR ! Césarine, Gus, Néné et les autres vont bien me manquer. Mais quel tome final ! Ce dernier volume surpasse les deux précédents et nous tient en haleine jusqu’au bout dans des revirements de situation incroyable.
 
Tout d’abord, il faut noter le dépaysement total. Nous ne sommes plus en province mais sur une île ou, pour être plus précise, les entailles de l’île de Redonda.
Gus est, au début, reclus dans sa chambre puis, sortant de sa torpeur, il prend conscience de ce qui l’entoure ce qui ne l’empêche pas d’accumuler gaffes et manque de tact et par conséquent de se retrouver dans des situations embarrassantes.
 
Le trio s’est élargi avec Shé la hackeuse devant laquelle Néné est en admiration, Rama le nouvel ami de Césarine génie des maths et Inès la wonder-woman. La Confrérie prend ainsi un visage plus humain et surtout moins métaphorique. Ils vont tous s’unir pour prendre les rênes sur les adultes afin de retrouver le plus rapidement possible le « Livre qu’on ne peut pas lire ». Lorsque les adultes seront hors du circuit, ce sont eux qui se battront contre les Autodafeurs.
 
Action et aventure sont les deux maîtres mots de cet ultime volet. Ce qui m’a le plus plu, en dehors de l’intrigue extrêmement bien mené, c’est l’ajout de personnages adolescents aux caractères bien trempés. Césarine prend plus d’ampleur dans l’action et sa psychologie est approfondie : elle s’ouvre aux autres et en cela la relation aux autres s’améliorent, elle découvre ce qu’est l’amour…mais elle reste Césarine avec ses angoisses et ses peurs ce qui est relaté justement par l’auteur.
 
De plus, si vous avez un attrait historique, vous allez adorer ce dernier opus. Entre île, plongée, réflexions historiques, psychologiques et métaphysiques, cette saga est vraiment exceptionnelle.
 
La plume de l’auteur est toujours aussi fluide, agréable et addictive. Elle allie action, humour, suspense, course-poursuite, amour des livres en un mélange explosif qui ne vous laissera pas de marbre.
 
Inutile de vous dire que c'est MA SERIE FAVORITE !!!!!! Que faites vous encore ici ? Courrez lire les 3 tomes !!!!
Les autodafeurs tome 3 : Nous sommes tous des propagateurs
Repost 0
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 08:37

Auteur : Ahmed Kalouz

Broché : 136 pages
Editeur : Editions du Rouergue
Collection : DoAdo
 
 
Description de l'ouvrage :
Extrait :
Vacances

J'ai souvent entendu mes amies parler d'amour et de garçons. Me tenant prudemment à l'écart, je me répétais cette phrase à la manière du Petit Prince : Peut-être qu'un jour à l'aube, je commencerai d'être heureuse. Ou demain, au premier chant du merle, sans savoir comment les choses douces vous arrivent, par une voix, un geste, une attitude. On dit qu'à cet instant le monde tangue sous vos pieds, et des vagues viennent vous bercer le coeur.
Pour le moment, les copines du collège et les autres s'égosillent et s'interpellent. Au milieu d'elles, en cette fin de journée, je me sens légère et absente en même temps, me demandant aussi ce que vont être les deux mois de vacances à venir. Depuis longtemps déjà, mes parents ne s'occupent plus de ça, enlisés dans leur boulot respectif.
De toute façon, en juillet, pour moi, ce sera le camp de canoë avec la maison des jeunes, pendant que Claire, ma soeur, va se retrouver dans un centre équestre pour une dizaine de jours, le temps de parfaire encore sa monte. Elle adore ça le cheval, elle en fait depuis l'âge de cinq ans, ayant commencé par des poneys, des petits chevaux, jusqu'à grimper maintenant sur des bêtes énormes malgré sa taille. Quand elle est perchée sur un de ces mastodontes, on dirait une libellule. Maman n'aime pas l'accompagner pendant ses leçons, elle préfère attendre dans la voiture que la matinée ou l'après-midi se termine. Dans la famille, on la surnomme Poussin à cause de sa taille. Mais sur un cheval, c'est un as, à croire qu'elle est née dessus. Cheval, comme signe astrologique, ça n'existe pas.
Moi, je suis Capricorne, née en janvier, quelques jours après le passage du père Noël et le jour de l'an. En l'espace de dix jours, j'ai fait le tour des fêtes, même si le vieil homme à barbe blanche, je fais semblant de ne plus y croire.
- Oh ! Juliette, tu te bouges ? hurle Benjamin
 
Cf : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !
 
 
Mon avis :
 
Juliette, ado, part en camp de vacances faire du canoë dans un petit village en Ardèche où elle va rencontrer un garçon de son âge, Nicolas.
 
Nicolas a peur de la foule et est très timide. Il écrit des poèmes sur des galets trouvés au bord de la rivière : c’est sa façon d’exprimer ce qu’il ressent. Ils vont s’approcher, s’apprivoiser, s’apprécier et finalement s’aimer.
 
Sur le thème déjà rabattu du premier amour, Ahmed Kalouaz nous offre un bijou d’écriture sensible et poétique. On se laisse bercer par les mots en en oubliant presque l’objet du roman tel un canoë glissant au fil de la rivière.
 
Ce livre m’a plu de bout en bout. Une belle lecture au fil de l’eau !  
Mon coeur dans les rapides
Repost 0
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 12:53
  • Auteur : Henri Meunier
  • Editeur : Le Rouergue Jeunesse
  • Collection : Rouergue Albums
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Que se passera-t-il après la pluie ? Quel papillon deviendra la chenille ? Bientôt, il fera nuit. Et après la nuit, il fera jour. L'album d'Henri Meunier pose des questions à l'enfant de manière positive, en imaginant des possibles. Comment parler du futur à un enfant, quand tout le monde ignore ce que sera demain ? Il ya des « peut-être », des « sans doute » et bien peu de certitudes... tout est forcément approximatif. «Bientôt» est un album ludique sur l'inconnu, jalonné par quelques repères confortables et réservant son lot de surprises. Comme le futur du jeune lecteur, comme l'avenir en général.
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !
 
 
Mon avis:
 
Avec des illustrations magnifiques compréhensibles pour des enfants de 2 ans et plus, Henri Meunier nous fait rentrer dans son univers poétique.
L'album pose des questions à l'enfant de manière positive tout en restant approximatif. C'est un album ludique sur l'inconnu avec quelques repères connus et son lot de surprises comme le sera l'avenir.
Bientôt
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Le Rouergue Albums
commenter cet article
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 14:15
  • Auteurs : Alex Cousseau & Charles Dutertre
  • Editeur : Editions du Rouergue Jeunesse
  • Collection : Rouergue albums
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Louison Mignon a six ans et demi et se retrouve en vacances chez ses grands-parents dans cette campagne ou le quotidien est extraordinaire de simplicité et de complicités. La chienne de Papé a grandi. Louison Mignon a grandi un peu aussi pour ce second rendez-vous.
 
Cette fois, il y a un bandit cow-boy (le grand-père) qui a reçu comme instruction de ramasser les feuilles mortes. Louison, le chien «poney» et le grand-père s'inventent des personnages, des rôles pour une mise en scène autour du vieux tracteur.
 
Mais le shérif (la grand-mère) veille au grain et s'avérera d'une complicité savoureuse. Alex Cousseau nous entraîne ici dans un monde très «nature» où tout est propice à l'émerveillement devant des bonheurs simples et d'une douceur extrême.
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi.
 
 
Mon avis :
 
Ce que j'ai aimé dans cet album, c'est l'intéraction entre les personnages et le cadre naturel dans lequel ils évoluent. La complicité entre Papé et Louison m'a beaucoup touchée et faite rire car ils m'ont fait penser aux westerns italiens dits "western spaghetti" et à la complicité entre Terence Hill et Bud Spencer. Mamé, quant à elle, est parfaite en shériff gentille mais bougonne.
 
Un véritable bonheur de lecture tout en finesse et en intelligence.
Louison Mignon contre le bandit aux feuilles mortes
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Albums Le Rouergue
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 12:54
  • Auteur : Elise Fontenaille
  • Editeur : Le Rouergue Jeunesse
  • Collection : DoAdo Noir
 
Description de l'ouvrage :
 
Éva et ses quatre sœurs vivent sous l'emprise d'un père violent, admirateur d'Adolf Hitler. Personne dans le village n'ose s'affronter à lui. Sauf Éva, qui est la plus jolie de la famille et aussi la plus rebelle. Jusqu'à la tragédie... Élise Fontenaille s'inspire une nouvelle fois d'une histoire vraie pour faire le portrait d'une adolescente confrontée à des situations exceptionnelles. Avec la fluidité de son écriture, c'est une confession très forte qu'elle nous livre là.
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !
 
 
Mon avis :
 
Eva nous raconte sa vie avec ses 4 soeurs victimes des coups de leur père tout-puissant et craint de tous, même dans le village.
Face à la folie de son père qui leur fait saluer le portrait d'Hitler, que reste-t-il ? La force d'Eva réside dans ses évasions dans les bois avec son chien, une nouvelle amitié nouée avec une nouvelle venue à l'école et et sa force de caractère incroyable.
 
Grâce à son écriture fluide, Elise Fontenaille nous dépeint la vie d'une ado confrontée à une situation quotidienne douloureuse, bouleversante et d'une incroyable cruauté.
 
Inspirée par des faits réels, la confession en est d'autant plus forte et dramatique. J'ai été suspendue aux lèvres d'Eva, en totale apnée. Ce livre est complètement poignant et vous interrogera sur le sort des enfants battus.
 
 
La révolte d'Eva
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!