Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 12:27
  • Auteur : Enid Blyton
  • Editeur : Hachette Jeunesse
  • Collection : Bibliothèque rose
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Ce n'est pas toujours drôle, une vie de lapin. Demandez à l'ami Jojo ! Maître Renard, Compère Loup et Frère Ours ne rêvent que de le croquer. Comment se défendre contre trois gredins qui ne cessent de lui tendre des pièges ? Jojo Lapin ne peut compter que sur lui-même. Quand on n'est pas le plus fort, il faut être le plus malin !       
 
C.f : Amazon.fr
 
 
 
Mon avis :
 
N'ayant jamais lu cette série petite, j'avais envie de découvrir Jojo Lapin. C'est donc avec plaisir que j'ai fait connaissance avec ce lapin malicieux ainsi que le renard et l'ours.
 
Le fait que ce soit découpé en plusieurs histoires est bien pour les enfants. De plus, les illustrations tout au long du récit sont agréables.
 
Bref, j'ai passé un bon moment avec ce classique jeunesse.
Les aventures de Jojo Lapin
Repost 0
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 11:19
  • Auteur : Enid Blyton
  • Editeur : Hachette roman
  • Collection : Bibliothèque rose
 
 
Description de l'ouvrage :
 
 
Pour la première fois, François, Mick et Annie vont passer les grandes vacances chez leur tante à Kernach. Ils y font connaissance de leur cousine Claude, un vrai garçon manqué. Habituée à la solitude, elle est d'abord très distante vis-à-vis d'eux. Mais les quatre enfants ne tardent pas à devenir inséparables. Accompagnés du fidèle chien Dagobert, ils partent à la découverte du trésor qu'indique une vieille carte trouvée sur l'île de Kernach. Ils doivent cependant décoder les indices au plus vite, car ils ne sont pas les seuls à rechercher le trésor...
 
C.f : Amazon.fr
 
 
 
 
Mon avis :
 
 
Ce premier tome permet au lecteur de faire connaissance avec les cinq protagonistes de cette série d’aventure. Claudine, alias Claude, qui ne veut pas être une fille ; Dagobert, son fidèle chien ; François, le raisonnable ; Michel (ou Mick) le casse-cou et Annie, la benjamine. Ils sont tous cousins.
Cette première aventure se concentre sur la recherche d’un trésor appartenant à la famille de Claude mais très fortement convoité par d’autres personnes peu honorables.
Le lecteur trouvera tous les ingrédients pour une excellente enquête : des ruines sur une île abritant un trésor, une épave engloutie qui refait surface, des souterrains et des méchants à combattre par la ruse.
L’histoire a 70 ans (première parution en Angleterre en 1942 ; première traduction française en 1961) mais n’a pris aucune ride et est parfaitement transposable à toute époque car il n’y a aucune référence datée.
 
C’est un véritable bonheur que de relire les aventures de ce Club que j'ai tant aimé étant petite.
Le Club de Cinq et le trésor de l'île
Repost 0
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 13:23
  • Auteur : Paul-Jacques Bonzon
  • Editeur : Hachette romans
  • Collection : Bibliothèque Verte
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Décidément, Tidou n'est pas en veine ! Au grand désespoir du jeune garçon, son chien Kafi n'a pu le suivre lors de son déménagement à Lyon. A l'école, il fait la connaissance des Compagnons de la Croix-Rousse, qui décident de l'aider à faire secrètement venir Kafi. Hélas ! Le soir même de son arrivée, Kafi disparaît. Etrangement, la nuit de cette disparition, de graves événements ont lieu dans le quartier...
 
C.f : Amazon.fr
 
 
Mon avis :
 

 

Tidou doit quitter son village ensoleillé du sud, Reillanette à 250 km de Lyon, pour vivre rue de la petite lune dans le quartier de la Croix-Rousse. Malheureusement, il doit laisser son chien-loup Kafi derrière lui, au village. Après des débuts malheureux, il se fait enfin des amis et ils décident tous ensemble de faire venir Kafi à Lyon. Malheureusement, il disparaît.

 

Cette première aventure plante bien le décor et c’est la raison pour laquelle il faut absolument commencer la série par ce volume.

 

J’ai retrouvé avec plaisir la lecture des aventures des 6 compagnons. L’écriture est vraiment agréable et dans un style soigné et recherché. Cette lecture m’a permis de replonger en enfance. Pour sûr, je relirai tous les autres volumes de la série qui est devenue un classique de la littérature jeunesse.

 
Les compagnons de la Croix-Rousse
Repost 0
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 14:34
  • Auteur : Astrid Lindgren
  • Editeur : Hachette romans
 
Description de l'ouvrage :
 
Fifi Brindacier est loin d'être une petite fille comme les autres : d'abord, elle vit toute seule dans une grande maison avec un poney et un singe, ensuite, elle est dotée d'une force incroyable, a un coeur en or et une fantaisie sans limite, ce qui fait que tout le monde l'adore. Réunit les trois volumes de la série.
 
C.f : Electre.com
Merci aux éditions Hachette pour cet envoi !
 
 
Mon avis :
 
Fif est indescriptible, elle est tout simplement unique ! Inventive, créative, pleine de vie, surprenante, intelligente et pleine d'espièglerie, Fifi est l'amie "fofolle" que nous rêvons tous d'avoir. C'est la petite fille la plus forte du monde. Elle donne de bonnes leçons aux garçons et raconte des histoires incroyables. Avec elle, on n'est jamais sûr de rien et on ne s'ennuie jamais !
 
Dans cette nouvelle re-édition, Hachette nous offre un objet livre magnifique regroupant les 3 aventures de Fifi. Un livre à lire en famille. Un très bel objet  de collection à offrir à tous les enfants.
Fif Brindacier : l'intégrale
Repost 0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 13:48
  • Auteur : Peter Härtling
  • Editeur : Messidor Scandéditions
  • Collection : LF 12
 
Description de l'ouvrage :
 
1945 à Vienne. Thomas erre seul au milieu des ruines de la ville. Dans le désordre général, il a perdu sa mère. Il rencontre un homme qui sautille sur une jambe et qui se fait appeler Béquille. Peu à peu, ils s'apprivoisent l'un l'autre. Béquille est le roi du ravitaillement. Il prend Thomas en charge et s'occupe de rechercher sa maman.
 
C.f : decitre.fr
 
Mon avis :
 
Ce roman sur la fin de la Seconde Guerre Mondiale en Autriche puis en Allemagne est saissant.
La rencontre entre Thomas, jeune enfant séparé de sa mère et recherchant sa tante, et Béquille, ancien combattant de l'armée allemande sur le front russe, est improbable. Et pourtant, ça fonctionne.
 
L'amitié et l'entraide qui règnent entre eux m'a bouleversée tout comme l'histoire de Béquille que l'on découvre au fil des pages. Il va l'aider à retrouver sa mère, via la Croix Rouge, dans le chaos qu'est l'Allemagne à la toute fin de la guerre.
 
Excellent roman historique sur le handicap et l'amitié. C'est un classique contemporain jeunesse à lire si vous avez la possibilité de le trouver.
 
 
Béquille
Repost 0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 18:29
  • Auteur : Ana Maria Matute
  • Relié: 185 pages
  • Collection : Bibliotheque internationale (1971)

 

Cf : Amazon.fr

 

Mon avis :

Classique de la littérature de jeunesse espagnole, ce roman est un véritable moment de poésie et d'enchantement dans la rudesse des montagnes.

Une fois le livre refermé, je me suis posée une seule et unique question : pourquoi ne m'avait-on jamais parlé de ce roman ? Je sais que les romans publiés dans cette collection (Nathan, bibliothèque internationale) ont été choisis avec soin et font partie du patrimoine de la littérature de jeunesse de chaque pays. Néanmoins, je ne m'attendais pas à trouver des textes aussi beaux, forts, poétiques voire philosophiques pour les enfants.

Celui-ci en fait clairement partie. La force du récit réside très clairement dans le génie de l'auteur. Sa plume est belle, forte, poétique et sait transmettre une émotion pure et sans barrière absolument poignante.

La dureté de la vie dans les montagnes, le froid, les différences sociales, la rudesse de certains personnages, la maladie, l'amitié, l'humanisme, la joie simple d'être tous les jours ensemble et l'envie d'affronter l'adversité grâce à l'aide de ses amis, voilà les messages de ce magnifique roman !

De plus, j'ai été ravie de lire un roman d'une qualité littéraire rare pour les 8-12 ans. 

 

Une magnifique découverte qui m'a plus qu'enchantée ; ce roman m'a bouleversée par tant de justesse et de poésie.

Nin, Paulina et les lumières dans la montagne
Repost 0
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 18:21
  • Auteur : Tomiko Inui
  • Relié: 296 pages
  • Editeur : Nathan (1 septembre 1977)
  • Collection : Bibliothèque Internationale 
 
Classique de la littérature japonaise pour les enfants.
 
Cf : Amazon.fr
 
Mon avis :

 

Classique de la littérature japonaise, ce roman est un bijou comme rarement j'en ai lu.

Dédié principalement aux enfants, j'encourage TOUS les adultes à le lire tellement l'histoire et la plume de l'auteur sont splendides.

Les petits hommes sont confiés par une anglaise vivant au Japon, mais devant rentrer chez elle, à un petit japonais qui s'en occupera suivant ensuite un cheminement de génération en génération. Ces petits hommes doivent avoir tous les jours du lait versé dans un verre bleu. Malheureusement, la Seconde guerre mondiale arrive au Japon et rend cette mission, pourtant simple, complexe.

Sur fond de drame familial, de guerre, de privations, de sacrifices mais également d'élans du coeur, d'amour et de découvertes, la vie des petitis hommes a quelque chose de réellement merveilleux en cette période si sombre. Ils sont la métaphore de la joie de vivre et de la magie perdues.

Si cette histoire vous rappelle vaguement quelque chose, c'est qu'elle a librement inspiré un dessin animé : "Les Minipousses".

Le secret du verre bleu
Repost 0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 14:04
  • Auteur : Michel Tournier
  • Poche: 192 pages
  • Editeur : Folio Junior (2 novembre 2012)
  • Collection : Folio Junior Textes classiques
 
Description de l’ouvrage :
 
Le 29 septembre 1759, le navire " La Virginie" fait naufrage. Seul rescapé, Robinson échoue sur une île déserte où il tente de survivre à une nature hostile en déployant des trésors d'ingéniosité. Mais son existence solitaire bascule le jour où un autre être humain fait son apparition sur l'île : Vendredi, le sauvage... Une aventure inoubliable, une ode à la liberté et à la nature.
 
Cf : Amazon.fr
 
Mon avis :
 
Classique parmi les classiques, je n'avais jamais lu ce roman de Michel Tournier. J'ai littéralement adoré ma lecture.
Ce roman est une sorte de guide de survie pour naufragé sur une île déserte de vie humaine dans le Pacifique sud. Peuplée d'animaux, Robinson va devoir se débrouiller seul. Afin de ne pas tomber dans l'oiseveté, il travaille sans relâche et va même devenir tyranique avec Vendredi qu'il sauve d'un sacrifice perpétué par des habitants d'îles voisines mais lointaines. Il devient son maître et lui son esclave jusqu'à ce que la réserve de poudre saute suite à un "accident" provoqué par Vendredi. C'est alors que Robinson comprend que l'on peut vivre dans l'harmonie avec la Nature et autrui sans tomber dans la tyranie du travail.
Belle leçon de vie, de courage et d'ingéniosité de survie dans un milieu hostile et seul, coupé de la civilisation.
Ce type de roman a un nom : "Robinsonade".
Vendredi ou la vie sauvage
Repost 0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 11:42
  • Auteur : William Steig
  • Poche: 141 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (1 septembre 1982)
  • Collection : Folio Junior
 
Classique de la littérature américaine.
 
 
Description de l’ouvrage :
 
Ce jour-là, un beau jour du mois d’août 1907, Abélard Hassam di Chirico Flint, dit Abel, part dans les bois pour un pique-nique d’œufs de caille, d’olives et de champagne doré avec Amanda, sa jeune épousée. Le lendemain, c’est sur une île déserte qu’il se réveille, une île de douze mille queues de souris de long sur cinq mille de large, seul, perdu, abandonné, loin de toute civilisation. Pourquoi ? Parce que voulant, de la façon chevaleresque qui le caractérise, rattraper l’écharpe de gaze d’Amanda emportée par une rafale de vent, Abel a soudain été propulsé dans un monde en proie à la déraison, ballotté par la tornade de rocher en tronc d’arbre, emporté comme un fétu jusqu’au sommet d’un bouleau, au milieu des eaux en crue. Abel a toujours cru en son étoile. Il s’est toujours su doué de force, de courage et d’intelligence. Mais il n’a pas eu jusqu’à présent l’occasion de mettre toutes ces vertus en pratique.
 
Cf : Amazon.fr
 
 
Mon avis :
 
Suite à un déluge et à la perte d’un foulard, Abel la souris se trouve prise dans le tourbillon des eaux et reste miraculeusement en vie. Seul sur une île, il va y vivre pendant un an, au fil des saisons. En somme, c’est un parcours initiatique pour lui doublé d’une robinsonnade.
Livré à lui-même, il va devoir survivre, se créer une nouvelle maison et lutter contre un hibou qui veut le manger. C’est aussi là qu’il va penser à sa vie, se découvrir une âme d’artiste sculpteur et donc se trouver un but dans la vie.
Le personnage de la grenouille, Diodon, arrivé sur l’île suite à une chute dans l’eau, va redonner du sens à sa vie et l’envie de quitter l’île.
Classique nord-américain, se livre plaira aux 8-10 ans.
 
 
 

 

L'île d'Abel
Repost 0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 14:14
  • Auteur : Michèle Marineau
  • Poche: 189 pages
  • Editeur : Pocket Jeunesse (8 janvier 2009)
  • Collection : Pocket Jeunesse
Description de l’ouvrage :
1989, Liban. Ses parents partis au Canada, Karim est resté à Beyrouth. Lorsque les bombardements s'intensifient, il n'a plus que Nada, celle qu'il aime. Dès qu'il peut, le garçon la retrouve. Jusqu'au jour où l'immeuble de la jeune fille est détruit. Seuls Maha, sa sœur, et leur petit frère ont survécu. Karim décide alors de les accompagner dans les montagnes, sur la route de Chlifa...
Cf : Amazon.fr
Mon avis :
Véritable classique au Canada, Michèle Marineau écrit un récit fictif tout en s’appuyant sur des faits authentiques : la guerre civile au Liban (1975-1990).
L’action se déroule au Québec et au Liban.
La structure du roman (en flashback) crée un mystère autour de Karim, 17 ans, le héros du récit. Seul, refusant de s’intégrer à sa classe, Karim sauvera une camarade de classe. C’est suite à cela que l’auteur entame un flashback sur la vie de Karim au Liban, à Beyrouth, en 1989, lorsque les conflits reprennent et qu’il y vit seul.
Karim se retrouve entraîné par la petite Maha, 12 ans, et son frère Jad (un bébé) sur la route qui va de Beyrouth à Chlifa, un village au-delà le mont Liban que Maha veut atteindre avec ou sans lui. Karim décide de partir avec elle ; une amitié se crée entre eux.
La route n’est pas que le symbole du chemin parcouru vers l’âge adulte, c’est aussi le déracinement, l’amitié avec des passages durs et d’autres plus poétiques notamment lorsqu’ils découvrent la nature (décrite de manière idyllique) et des sites nationaux qu’ils n’avaient jamais vus à cause de la guerre civile. Ce tourisme en temps de guerre est insolite mais la guerre n’est jamais bien loin et se rappelle toujours à la mémoire des deux protagonistes.
Cette histoire, à plusieurs voix et à multiples facettes, est touchante. D’une part, la plongée dans le passé de Karim aide le lecteur à mieux le comprendre, d’appréhender les raisons de ses agissements un peu brusques et donc amène à la compassion. Grâce au flashback, des événements anodins décrits au début du roman prennent toute leur ampleur à la lumière de son passé.
Michèle Marineau nous fait passer des rires aux larmes sans jamais perdre de vue la réflexion profonde sous jacente sur la guerre, ses tragédies humaines quotidiennes et nos jugements envers les émigrants.
De plus, il ne faut pas perdre de vue que le Liban et ses sublimes paysages y sont magnifiquement décrits ce qui contraste encore plus avec les horreurs de la guerre civile.

La route de Chlifa
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!