Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 12:10
  • Auteur : Anne-Marie Desplat-Duc
  • Broché: 403 pages
  • Editeur : Flammarion (6 mars 2013)
  • Collection : GRANDS FORMATS
Description de l'ouvrage :
La vie mouvementée de Marie-Adélaïde de Savoie à l'école de Saint Cyr.

Marie-Adélaïde est princesse de Savoie, duchesse de Bourgogne puis Dauphine de France. Pour parfaire son éducation, elle fait plusieurs séjours à Saint Cyr et c'est là qu'elle rencontre Victoire, la petite soeur d'Isabeau, qui deviendra sa demoiselle de compagnie.
Cf : Amazon
Mon avis :
Alors que nous arrivons au tome 12 de la saga, ce volume est, pour le moment, le moins bon que j’ai lu de la série dû à la troisième partie du roman.
Le livre est donc divisé en trois parties distinctes :
1-en Savoie avec uniquement Marie-Adelaïde
2-à Saint Cyr avec Marie-Adelaïde et Victoire
3- à Versailles avec Marie-Adelaïde et Victoire
La troisième partie n’apporte rien de plus à l’histoire hormis la description du château, de son faste et de la vie de cour.
Là où la première partie nous décrit avec une justesse et une émotion palpables la vie en Savoie de Marie-Adelaïde et son émouvant départ pour Versailles, la deuxième nous ramène dans le cadre connu de Saint Cyr. Victoire, sœur d’Isabeau, 15-16 ans, s’y ennuie. Elle voudrait sortir de ce vase clos mais la perspective de travailler avec sa sœur auprès des enfants pauvres ne la ravie pas. L’arrivée de Marie-Adelaïde (inscrite sous un faux nom) ne va pas passer inaperçue. Une amitié sincère va se nouer entre elles deux.
Victoire est attachante car profondément sincère tout comme Marie-Adelaïde. Lorsque cette dernière se marie, elle revient à Saint Cyr quelques jours plus tard montrer à ses camarades sa robe de mariée (épisode véridique) puis de demandera à Louis XIV (qu’elle appelle grand-père ce qui l’humanise encore plus) et à Mme de Maintenon (« sa tante ») de Prendre Victoire à son service comme demoiselle d’honneur ce qui provoquera de la jalousie dans sa suite où les autres dames d’honneur sont de naissance plus noble mais plus âgées. N’oublions pas que Marie-Adelaïde n’est âgée que de 12 ans lorsqu’elle épouse Louis de Bourgogne et 13 ans lorsque le mariage est consommé. Son mariage arrangé met fin à la guerre entre la Savoie et la France. Elle est la seule « jeune personne » dans l’entourage proche de Louis XIV à la cour ce qui le ravit.
Jusque là, l’histoire est intéressante et dans la droite lignée de la série. Cependant, il y a une troisième partie qui est moins bien réussie. A part nous décrire le faste de la cour, Marly, la chasse etc, il n’y a pas d’intrigue. Cette partie est longue et ennuyeuse là où Anne-Marie Desplat-Duc aurait pu approfondir la jalousie dans la suite de Marie-Adelaïde !
Encore une fois, l’auteur mélange le réel et la fiction. Victoire n’a pas existé mais les événements marquants vécus par Marie-Adelaïde contés dans ce roman sont véridiques. Concernant son caractère, il est celui d’une petite fille à la fois gaie, enjouée, touchante (1ère partie), avec une joie de vivre évidente (2ème partie) et un côté un peu pimbêche et énervante voire égoiste (3ème partie). C’est un personnage attachant tout comme Victoire avec qui nous découvrons la vie à la cour.
Ce tome n’est pas le meilleur de la série car l’intrigue est bien mince. L’auteur focalise uniquement sur la destinée de Marie-Adelaïde et son amitié récente avec Victoire. L’arrivée d’une toute jeune fille de sang royal à la cour de France est le thème principal de ce roman.
Le tome 8, avec la forte amitié entre Gertrude et Anne, se déroule sur fond d'histoire d’empoisonnement, est plus intéressant selon moi.
Les colombes du Roi-Soleil : Victoire et la princesse de

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!