Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 13:29
  • Auteur : Vincent Villeminot
  • Editeurs : Nathan Jeunesse / Syros
  • Collection : Grand format
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Stéphane vit à Lyon avec son père, un éminent épidémiologiste. Si des adultes ont survécu, son père en fait partie, elle en est convaincue. Alors elle refuse de rejoindre le R-Point, ce lieu où des ados commencent à s'organiser pour survivre. Elle préfère attendre seule, chez elle, que son père vienne la chercher. Et s'il ne le fait pas ? Et si les pillards qui contrôlent déjà le quartier débarquent avant lui ? Tout espoir s'écroulera, à l'exception d'un seul : un rendez-vous fixé à Paris...
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Nathan et Syros pour cet envoi de PDF !
 
 
Mon avis :
 
J'ai pris un immense plaisir à lire la version de Vincent Villeminot d'U4.
 
Stéphane vit à Lyon ce qui permet au lecteur de découvrir Lyon après l'épidémie et son R Point de la Tête d'Or.
 
Bien différent du point de vue de Koridwen et de son roadtrip, Stéphane espère toujours retrouver son père, célèbre épidémiologiste, à Lyon. Le lecteur découvre la vie organisée d'un R Point vu de l'intérieur via la solide et parfois rude Stéphane. Lorsqu'elle apprendra que son père est en vie, elle n'aura de cesse d'aller le retrouver.
En parallèle, elle rencontre des connaissances au R Point comme Marco qui va devenir un personnage essentiel dans ce roman tout comme Yanis (personnage de Florence Hinckel) et François. a travers leur folle cavalcade (dûe à un quiproquo), le lecteur les suit dans leur rocambolesque montée sur Paris puis leur survie là-bas.
 
Le rythme est emballant. Jamais vous ne pourrez laisser ce roman en plan. Une fois commencée, vous voudrez absolument savoir ce qui va arriver à Stéphane et ses compagnons. La dureté de la situation, le pays en quasi situation de guerre en proie aux gangs et à l'armée qui tentent de protéger les ados en les parquant tous dans des endroits sécurisés et les abus de cette même armée qui emploie la manière forte pour arriver à son but, tout cela contribue à faire un excellent roman de SF-aventure français, à quatre mains, pour les ados.
 
De plus, étant le deuxième livre de la série que j'ai lu, j'ai pu confronter mes premières impressions avec celles-ci. Ainsi, j'ai eu un deuxième point de vue différent sur certaines scènes et donc différents ressentis (où je voyais une Stéphane sûre d'elle lors de son arrivée dans le garage, ici, j'ai vu sa fébrilité et son manque d'assurance).
 
C'est un excellent roman que je conseille à tous !!
 
 
U4 : Stéphane
Partager cet article
Repost0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 18:56
  • Auteur : Yves Grevet
  • Editeurs : Nathan Jeunesse / Syros
  • Broché : 384 pages
 
Description de l'ouvrage :
 
Koridwen est la dernière survivante d'un hameau de Bretagne. Avec l'aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l'a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d'un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d'aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Nathan pour cet envoi !!
 
 
Mon avis :
 
C'est LE livre de la rentrée à ne pas manquer ! Que dis-je les 4 ! J'ai commencé à lire la série avec ce tome et je ne le regrette pas. Je ne connaissais Yves Grevet que de nom et je suis littéralement tombée amoureuse de sa plume qui est vive.
 
Ce véritable page turner à la française est une réussite. Dès le départ, j'ai eu envie de savoir comment Koridwen allait survivre et surtout ce qui allait réellement se passer le 24 décembre.
Véritable roman initiatique et d'apprentissage, c'est un plaisir de le lire. La découverte de ce nouveau monde est cependant un peu trop rapide à mon goût. J'en aurais voulu plus mais le fait qu'il y ait plusieurs points de vue éclaire le lecteur, d'une part, sur certains aspects qui auraient pu lui échapper et, d'autre part, sur l'univers post-apocalyptique en lui-même.
 
Bref, je ne peux que vous conseiller vivement la lecture de ce volume !!
U4 Koridwen
Partager cet article
Repost0
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 12:50
  • Auteur : Melinda Salisbury
  • Editeur : Gallimard Jeunesse
  • Collection : Romans ado
 
Description de l'ouvrage :
 
Twylla est promise au prince héritier du royaume de Lormere. Mais la jeune élue possède un don maléfique. Elle a le pouvoir de tuer par son simple toucher : elle est l'arme parfaite ! La cruelle reine qui l'a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Nul ne peut approcher Twylla sans risquer sa vie. Jusqu'au jour où Lief, son nouveau garde, charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission...
 
 
C.f : Amazon.Fr
Merci aux éditions Gallimard pour cet envoi.
 
 
Mon avis :
 
Ce roman est le premier tome d'une trilogie qui plonge le lecteur dans un univers fantsy complexe, soigné et complètement intégré dans une histoire digne de la cour royale la plus comploteuse. Les gens s'y observent d'un oeil envieux ou anxieux ; on s'y assassine entre membres de la même famille ; on y suit un protocole hypocrite jusqu'à sa moindre courbette.
 
Il n'y a pas tellement de fantastique, ou plutôt le fantastique est désamorcé au premier tiers du livre (en dire plus serait gâcher le plaisir). Twylla raconte, à la fois naïve dans sa découverte des abîmes de noirceur qui régissent Lormere et également retorse elle aussi à sa façon, bien décidée à garder sa place et son bonheur.
 
Les chapitres glaçant s'enchainent sans répit pour un lecteur captivé, curieux d'un monde féodal pas si loin du nôtre. Unité de temps (quelques semaines tout au plus), unité de lieu (nous ne quittons pas le château), unité d'action aussi car tout se joue autour de la couronne : le drame dans ce qu'il a de plus classique est prêt à se dérouler sous nos yeux. Soyons spectateurs !
L'héritière tome 1
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 09:08
Auteur : James Frey et Nils Johnson - Shelton
Broché : 544 pages
Editeur : Gallimard Jeunesse
Collection : Grand format littérature - Romans ado
 
 
Présentation de l'éditeur :
 
ENDGAME EST UNE RÉALITÉ. ENDGAME A COMMENCÉ.

Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme. 
L'un d'eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Il n'y aura qu'un seul vainqueur. 

Une quête survoltée aux quatre coins du globe, menée par la plume nerveuse d'un grand auteur. Addictif !

Au-delà d'une lecture intense, ce livre cache dans ses pages une super-énigme composée de codes et indices imaginés par de grands cryptographes. Menez votre propre quête en tentant de la résoudre. Déchiffrez, décodez et interprétez. Le premier d'entre vous qui y parviendra gagnera une véritable fortune en pièces d'or(Lire les règles du jeu Endgame sur www.endgamerules.com) 

En parallèle de cette quête, un jeu mobile novateur conçu par le laboratoire Niantic de Google permet de jouer à Endgame dans le monde réel, en choisissant une lignée et en affrontant d'autres joueurs.

LISEZ LE LIVRE. TROUVEZ LES INDICES. DÉCRYPTEZ L'ÉNIGME.
 
Cf : amazon.fr
Merci aux éditions Gallimard pour cet envoi !!
 
 
Mon avis :
 
Livre très particulier pour moi, il restera comme la lecture de mon accouchement celui qui m'a fait passer mes 33 heures d'attente à la maternité avant que le médecin prenne enfin sa décision.
 
"L'appel est le premier tome de la trilogie de James Frey et Nils Johnson - Shelton. Endgame est la fin et le renouveau. "Ce qui sera sera".
 
L'histoire est ancrée aujourd'hui, dans notre monde ultra technologique où tout semble normal jusqu'au jour où douze météores s'abattent simultanément sur la planète en des points variés. Pour nous, c'est un hasard mais pour les douze jeunes, c'est LE signe, celui qu'Endgame a commencé. Ici débute le Jeu pour la survie. Ici débute Endgame. 
Des tribus ancêstrales vont envoyer leur Joueurs relever le défi dont dépendra la survie de sa tribu entière. Olmèques, Sumériens, Mû, Cahokians, autant de tribus que de jeunes de 13 à 20 ans entraînés depuis des millénaires à être prêts pour ce Jeu.
 
Car oui, c'est un Jeu et c'est là où réside tout l'attrait de ce roman. Jouer, Résoudre, Survivre. Ce Jeu grandeur nature conduira l'humanité à sa perte où il n'y aura qu'un seul survivant. Chaque chapitre est du point de vue d'un joueur afin de ne pas savoir qui va mourir parmi ces jeunes. La mort rôde et peut frapper à n'importe quel moment et n'importe qui. Ce système de narration laisse planer le doute sur qui va mourir et le lecteur est laissé dans un suspens constant. Ayant créé beaucoup de héros potentiels en usant du procédé choral à répétition, James Frey ne se prive pas de malmener des personnages. Beaucoup meurent, violemmment (crash d'avion, séances de torture, alliances malsaines entre joueurs avec néanmoins quelques scènes sentimentales où la méfiance est toujours de mise). 
 
En parallèle se joue la course au trésor autant pour les personnages que pour le lecteur qui  peut gagner des millions de dollars selon les dires de James Frey lors de ses différentes interviews. Annotations, codes, coordonnées, images, liens URL, indices camouflés au sein de l'histoire, tout est fait pour rendre le lecteur actif comme le disait si bien James Frey lors de son interview dans les locaux de Google France. L'addiction à décrypter les énigmes mène à lire encore et encore ce tome 1 mais attention, bonne nouvelle : une nouvelle mensuelle devrait être publiée par l'auteur sur le site officiel ; de quoi éveiller la curiosité des lecteurs.
 
Lecture addictive, captivante et palpitante, James Frey manie la plume et les nouvelles technologies avec doigté et une certaine forme d'art.
Saga pré-apocalyptique avec une action relativement brutale, l'ambiance demeure résolument sombre et adulte. La trame est "young adult" mais pas le résultat. En effet, certains lecteurs pourront se sentir déroutés par le mysticisme, les énigmes alambiquées tandis que d'autres seront fascinés par ce jeu de roulette russe où tous les protagonistes ont une épée de Damoclès au desus de la tête et peuvent donc mourir au gré de l'humeur de l'auteur à l'instar de Game of Thrones (Le Trône de fer).
Endgame : l'appel (tome 1)
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 16:49
  • Auteur : Christian Lehmann
  • Broché: 233 pages
  • Editeur : L'Ecole des loisirs
  • Édition : l'école des loisirs (18 septembre 1996)
  • Collection : Médium
 
Présentation de l'éditeur :
Thierry, Éric et Andreas sont trois camarades de classe liés par leur passion commune pour les jeux sur ordinateur. Pendant un voyage scolaire à Londres, ils font une escapade qui les mène dans un magasin spécialisé, une caverne d'Ali Baba pour fanatiques de simulation sur petit écran. Mais le marchand, un vieil homme, remarque sur la poitrine d'Andreas un insigne auquel ses camarades n'avaient pas accordé d'attention. Il murmure "Ça ne finira jamais…" et leur donne un jeu. En leur ordonnant d'y jouer. Un jeu "d'enfer".
 
Cf : Amazon.fr
 
 
Mon avis :
 
Mélange de science fiction, d'Histoire et de jeu vidéo : voilà ce qu'est No pasaran : le jeu.
 
Voire l'article AMAZON !

 

No pasaran : le jeu
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 14:42
     Auteur : Erik L'Homme
 
  • Broché: 256 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (28 août 2014)
  • Collection : Grand format littérature - Romans Junior. Héroïc- Fantasy
 
   Présentation de l'éditeur :
  Sur un territoire déchiré par les vents vivent d'étranges tribus soumises au règne d'un invisible    roi-dragon. Le jour où Ægir, l'enfant à la peau d'ours, échappe aux guerriers qui le gardent en cage, le destin du royaume bascule. Traqué sans relâche, Ægir croise la route de Sheylis, une apprentie sorcière chassée de son village. Un sortilège puissant va bientôt unir les deux adolescents contre leur volonté...
 
Cf : Amazon.fr
Merci aux éditions Gallimard pour cet envoi. Ce fut une très belle découverte.
 
Mon avis :
 
Je dois vous l'avouer : de prime abord, ce livre ne m'a pas du tout emballé.
Je ne lis pas d'héroïc-fantasy et c'est même un genre qui me fait peur. J'en ai la vision de marches interminables dans la forêt, de vingtaine de personnes aux noms plus étranges les uns que les autres, l'imbrication d'une bonne dizaine de clans, une carte et un glossaire en fin de volume. En fait, je pense n'avoir ouvert, pour feuilleter, uniquement des ouvrages pour adultes ; du coup, je me suis plongée d'un coup dans ce roman (comme lorsque que l'on rentre d'un coup dans l'eau d'une piscine ou dans la mer) et grand bien m'en a pris !
Certes, les prénoms sont étranges (Sheylis, Aegir, Gaan, Doom), il y a une carte en début de volume et un glossaire (mais qui sert uniquement de récapitulatif), mais la lecture est d'une fluidité redoutable !
Les clans sont présents mais en nombre suffisant pour ne pas se perdre et nous suivons 4 personnages principaux dont 3 qui sont toujours ensemble donc impossible pour le lecteur novice dans ce genre de se perdre. J'ai imméditamment senti que sous l'apparence facilité du récit, l'auteur avait énormément travaillé pour rendre son histoire accessible à son public ciblé. L'atmosphère mystérieuse, moyen-âgeuse, avec les guerriers et les sorciers ne peut que plaire aux lecteurs de romans historiques !
Ce fut donc une très belle découverte et une barrière de franchie pour moi. Merci Monsieur Erik L'Homme et surtout merci aux éditions Gallimard pour cet envoi car, sans vous, je n'aurais pas sauté le pas !
 
Terre-Dragon: Le souffle des pierres (#1)
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 16:44
  • Auteur : Piers Torday
  • Poche: 352 pages
  • Editeur : Hachette Romans (2 juillet 2014)
  • Collection : Aventure
 
 
Présentation de l'ouvrage :
 
"Les animaux ont disparus. Ils ont été exterminés. Kester Jaynes, 12 ans, a lui aussi parfois l’impression d’avoir été rayé de la carte. Son père l’a déposé dans un institut pour enfants difficiles et semble l’y avoir oublié. Et chaque jour, on lui répète qu’il y a quelque chose qui cloche, chez lui. Alors quand un cafard autoritaire et une bande de pigeons se mettent à lui parler, Kester pense qu'il est en effet bon pour l'asile. Sauf que le cafard et les pigeons ne sont pas un délire de son imagination. Pas plus que l’endroit où il rencontre tous les animaux qui ont survécu au massacre. Ni même le fait que, d’après un vieux cerf, Kester est leur dernier espoir. Commence alors un long voyage : le garçon, le cerf et un louveteau survolté seront bientôt rejoints par Polly, une petite fille entêtée qui vit seule avec son chat…"
 
Cf : Amazon.fr
Merci aux éditions Hachette pour cet envoi !
 
 
 
Mon avis :
 
Le monde dans lequel vit Kester est dépourvu d'animaux tous emportés par la mystérieuse maladie de l'oeil rouge ou abattus par les hommes qui ont peur de cette maladie. Ces derniers vivent regroupés dans les villes croyant qu'ils peuvent être contaminés par les animaux et suivent ainsi aveuglement les dires du gouvernement. Kester, lui, ne parle plus suite à un traumatisme et vit à Spectrum Hall, un établissement semblable à une prison pour adolescents spéciaux. Cependant, le lecteur découvre vite qu'il est unique car il peut parler, par la pensée, aux animaux. Grâce à un cafard, il va s'enfuir mais devient également l'unique espoir des derniers animaux vivants.
 
Ce roman est sans aucun doute possible une fable voire un conte écologique où le lecteur doit faire face à un univers bien défini où les véritables héros faisant avancer l'intrigue sont les animaux. Ce sont eux qui sont au coeur du roman, humanisés, faisant preuve de générosité, de méfiance, d'empathie, de bienveillance, sentiments ayant quittés les humains ignorants, murés dans leur peur. Ils sont chacun à leur façon intéressants, étranges avec leurs qualités et leurs défauts. Le cerf personnifie la sagesse tandis que le louveteau est l'intrépidité.
 
Kester a une voix unique et propre malgré son mutisme : celle-ci est émouvante, drôle et sincère. Le lecteur s'attachera facilement à lui car il est plongé dans une aventure dont la grandeur et la portée le dépasse à l'instar des enfants aujourd'hui : "que puis-je faire pour la planète ?".
 
Roman assez contemplatif faisant penser au Combat d'hiver ou au célèbre L'enfant océan de Jean-Claude Mourlevat, l'écriture, et par extension la lecture, peuvent s'avérer complexes et exigeants. Néanmois, l'intrigue est relativement simple avec des méchants assez caricaturaux et des résolutions de problèmes assez faciles. En somme l'écriture assez jeunesse contraste avec l'histoire mature qui est narrée.
 
Mélange d'aventures, science-fiction (voire dystopie), cause environnementale et bravoure, ce roman original ne vous laissera pas insensible.

 

 

Sauvages #1
Partager cet article
Repost0
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 08:45
  • Auteur : Ann Brashares
  • Broché: 320 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (4 juin 2014)
  • Collection : Grand format littérature - Romans Ado
 
Merci aux éditions Gallimard pour cet envoi !!
Lu en PDF.
 
 
Description de l’ouvrage :
 
Voici l'histoire de Prenna James, une jeune fille de dix-sept ans qui a immigré à New York avec sa mère. Mais Prenna ne vient pas d'un autre pays. Elle vient d'une autre époque. Un futur où la vie est devenue impossible, ravagé par une pandémie tuant des millions de gens et laissant le monde en ruines... Prenna et ceux qui ont fui avec elle jusqu'au temps présent doivent se fondre dans la société actuelle en suivant des règles strictes : ne jamais révéler d'où ils viennent, ne jamais interférer dans le cours de l'Histoire, et ne jamais, au grand jamais, développer de relations intimes avec quiconque en dehors de leur communauté. Mais tout bascule lorsqu'elle tombe amoureuse d'Ethan Jarves.
 
 
Cf : Amazon.fr
 
 
Mon avis :
 
Ce livre est un croisement entre de la romance et de la science-fiction. Bizarrement, le mélange entre l'action dans le présent et le "flash futur" grâce à Prenna, l'héroïne, se marie à la perfection. En effet, le lecteur est à la fois dans le présent et  a un aperçu de ce que pourrait être le futur grâce au témoignage poignant de Prenna ce qui rend le récit plus proche du lecteur.
Certains incondtionnels du genre dystopique n'ont pas trop aimé ce roman. Pourtant son originalité est certaine et je l'ai vraiment apprécié !!
 
Le message écologique fort a su me toucher et c'est même le message central du roman ce qui est original pour un roman ado américain écrit par une auteure à succès ! C'est gonflé et c'est payant. En versant dans l'horreur du futur, l'auteur fait prendre conscience que des choses peuvent se jouer à notre niveau.
En effet, les USA font partie des mauvais élèves environnementaux et Ann Brashares tire clairement l'alarme. Si nous ne faisons rien, la planète se dégradera et nous allons mourir. Ca me rappelle la phrase de Jacques Chirac en 2002 au IVème Sommet de la Terre à Johannesbourg : "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs".
 
Néanmoins, l'intrigue amoureuse et l'amour impossible sont intéressants et donnent du volume à l'histoire sans parasiter à tord l'action ; au contraire, tout s'imbrique parfaitement.
 
Seule la fin m'a déplue. Je l'ai trouvée très abrupte et je pensais même qu'il manquait des pages ce qui lui donne ce côté "non abouti".
 
Bref, un très bon livre !!
Ici et maintenant
Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 12:13
  • Auteur : Maxime Chattam
  • Broché: 640 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (1 novembre 2013)
  • Collection : LITT.GENERALE
 
 
Description de l’ouvrage :
 
L’ennemi a détruit le deuxième Coeur de la Terre, séparé Matt, Ambre et Tobias.
Alors qu’ Entropia et ses créatures monstrueuses poursuivent leur entreprise de destruction, Matt découvre Neverland, la forteresse secrète et mystérieuse des Fantômes, les jeunes rebelles de l’empire d Oz.
L'Alliance des trois arrivera-t-elle à se reformer à temps pour sauver les enfants d'Europe ?
L’heure de révéler les ultimes secrets d'Autre-Monde approche...
 
CF : Amazon.fr
 
 
Mon avis :
 
J'attendais avec impatience cette avant-dernière aventure de l'Alliance des Trois. le moins que je puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçue une seule seconde. Que de rebondissements, de découvertes avec cette Europe qui a tellement changé et qui est différente de l'Amérique. Les dangers sont partout : la nature parait encore plus hostile qu'en Amérique, nous découvrons les Golems, esprits surpuissants de la Nature et les Adultes qui maltraitent encore plus les enfants qu'en Amérique. Les usines à élixir nous font penser à d'autres usines... Leur perte d'humanité est ressentie de façon encore plus cruelle dans ce volume où les Pans devront encore et toujours se battre pour leur survie ; une quête pour la vie toujours aussi difficile.
 
Le point majeur de ce récit est la découverte du sanctuaire Pan de Neverland dans un château allemand. On sent immédiatement le lieu emprunt de mystère où le danger rode.
De plus, l'auteur a donné un rôle central aux églises et les âmes piégées dans ce lieu de culte. Le lecteur découvre que Ggl investit même le monde des esprits et que la liaison entre les Pans en devient de plus en plus compliquée. Et pourtant, ces âmes jouent un rôle central dans la lutte contre Entropia.
 
Finalement, la reprise du périple vers le troisième Coeur de la terre nous fera encore une fois plonger au coeur de ce monde nouveau et surdimensionné pour ces jeunes gens.
 
C'est un excellent tome et j'ai hâte de découvrir la fin des aventures de Matt, Tobias et Ambre ainsi que de leurs compagnons et de leurs chiens géants.
 
 
Autre-Monde, Tome 6 : Neverland
Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 12:04
  • Auteur : Veronica Roth
  • Broché
  • Editeur : NATHAN (15 mai 2014)
  • Collection : GF DIVERGENTE
 
Merci aux éditions Nathan jeunesse pour ce livre !!
 
 
Description de l’ouvrage :
 
Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s'échapper. Le monde qu'ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu'on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d'une expérience censée sauver l'humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l'humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ?
 
Cf : Amazon.fr
 
 
 
Mon avis :
 
Cette fin très attendue de la trilogie de Veronica Roth est loin d’avoir fait l’unanimité. Pour ma part, j’avais moins apprécié le tome 2 que j’avais trouvé brouillon avec une débauche d’énergie désordonnée mais avec tout de même des points clés forts dans l’avancée du récit.
 
Ce dernier tome est exactement ce que j’attendais : moins de flux nerveux, moins d’énergie mais plus d’analyses ce qui est normal dans une dystopie où la société a brutalement changé et j’attendais de savoir pourquoi. Mes questions ont enfin trouvé leurs réponses.
 
J’ai aimé ce questionnement, le dé-zoomage qui m’a fait voir le puzzle dans son ensemble.
 
Concernant l’action finale, elle me parait logique et très bien pensée. Je n’aurais pas imaginé une meilleure fin. Un grand bravo à l’auteur qui a admirablement conduit sa trilogie entre action et réflexion sur notre société car c’est ce que j’aime dans ce genre de science-fiction : le questionnement sur notre société actuelle via le prisme d’une société post-apocalyptique. Néanmoins, Veronica Roth nous montre bien que, malgré les tentatives diverses pour effacer des pans de l'Histoire, tout finit toujours par se savoir et que l'esprit humain est plus fort que la volonté de nuire ou de cacher des faits. La liberté de l'esprit et la volonté de vérité sont plus fortes que tout.
 
Divergente 3
Partager cet article
Repost0