Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2019 1 04 /02 /février /2019 15:52
  • Auteur : Carina Rozenfeld
  • Editeur : Syros
  • Collection : Grand format
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Elle s'appelle EVE. Elle n'a aucune idée de son apparence. Elle ne ressent rien. Et pourtant le monde n'a pour elle aucun secret, parce qu'elle le perçoit à travers les yeux de millions d'êtres humains. 24 h sur 24, elle assiste à leur quotidien. Son rôle ? Surveiller la population et signaler en temps réel les crimes et les délits. EVE est infaillible... jusqu'au jour où elle assiste à l'agression de la jeune Eva Lewis sans parvenir à identifier le coupable. Pour comprendre ce qui s'est passé, EVE investit à l'insu de tous le corps d'Eva. Et découvre le plaisir grisant de la vie réelle.
 
 
C.f : Amazon.fr
 
 
 
Mon avis :
 
J'ai lu ce livre il y a un an et j'avais clairement oublié d'en écrire la chronique. Mauvais signe me direz-vous ? Oui et non. Clairement, ce livre se laisse lire mais ile ne m'a pas laissé un immense souvenir.
L'intelligence artificielle contre la vraie vie ou plutôt comment une entité artificielle veut une véritable vie. Le sujet est moderne, porteur. L'écriture est vive, direct et bien évidemment, nous n'échappons pas à l'histoire d'amour mais comme tout est bien rythmé, il n'y a jamais de temps mort ou de lassitude.
 
Ce roman est une très bonne approche à qui veut découvrir la science-fiction sans tomber dans des choses pointues mais tout en ayant les bases de ce style littéraire.
E.V.E
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 13:52

Auteur : Gaël Aymon

Editeur : Nathan Jeunesse

 

 

 

Description de l'ouvrage :

 

Un vaisseau naufragé, une planète inconnue, un peuple hostile : c'est le choc de deux civilisations !

Leur vaisseau endommagé, des explorateurs spatiaux se retrouvent coincés sur une planète inconnue. Lorsqu'ils découvrent les ruines d'une civilisation disparue, cela ravive l'espoir de la capitaine : cette nouvelle planète pourrait-elle être habitable ? L'équipage, lui, est profondément divisé. Vaut-il mieux prendre le risque de rester dans cet environnement désertique, ou bien repartir malgré l'état du vaisseau ?
La rencontre soudaine d'un peuple d'humanoïdes primitifs qui les prend pour leurs divinités, les Sept Dormants, les place devant un choix crucial : jouer les usurpateurs ou détromper les indigènes...
Un roman de SF palpitant, dès 15 ans.

 

 

C.f : Amazon.fr

Merci aux éditions Nathan pour cet envoi

 

 

Mon avis :

 

La science-fiction pure n'est pas ma tasse de thé. Pourtant, j'ai voulu essayer ce roman et grand bien m'a pris ! J'ai un faible pour les vaisseaux spatiaux et la découverte de planètes.

Ce roman mise sur la psychologie des personnages, la survie, les différences et les choix. Le choix de l'auteur est clair : comment comprendre l'autre dans sa différence, découvrir une autre civilisation - humanité, la construction des mythes et des croyances, la réflexion sur l'autorité ? L'atmosphère du roman est pesante voire étouffante car nos protagonistes n'ont aucun moyen, à court terme, de repartir sur leur planète d'origine donc ils doivent apprivoiser leur environnement tout en ne sachant pas ce qui se trouve sur la planète.

 

A l'intérieur même du vaisseau spatial, il y a une hiérarchie ce qui permet à l'auteur de disposer d'une galerie de personnages variés qui appréhenderont différemment la planète dans un jeu d'équilibre précaire. La découverte des dormants va faire vaciller leur convictions : leur cohésion va-t-elle voler en éclat ? Qui a tué qui ? Quand et comment pourront-ils repartir ? Quel est et endroit ?

 

Psychologie, diplomatie et mystère sont au rendez-vous et rendent la lecture très agréable.

 
La planète des sept dormants
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 17:19
  • Auteur : Sharon Cameron

  • Traducteur : Alexandra Maillard

  • Editeur : Nathan Jeunesse

  • Collection : Grand format

 

 

Description de l'ouvrage :

 

Tous les douze ans, ils oublient. Pas moi. 

Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent un phénomène mystérieux : ils perdent la mémoire et oublient qui ils sont. Ceux qui n'ont pas consigné leurs souvenirs dans leur journal perdent leur identité et deviennent des parias. Les autres se reconstruisent grâce aux informations qu'ils redécouvrent dans leur journal. 
Nadia, 16 ans, cache un lourd secret : il y a douze ans, elle n'a pas oublié. Elle se souvient du chaos qui a saisi la cité, tout comme elle se rappelle que son père a falsifié les journaux de sa mère et de ses sœurs pour les abandonner... À l'approche du nouvel Oubli, elle redoute que sa famille soit de nouveau éclatée. Pour éviter cela, elle doit percer le secret de ce phénomène, avant que tout le monde ait oublié.

 

 

C.f : Amazon.fr

Merci aux éditions Nathan pour cet envoi

 

 

Mon avis :

 

J'ai commencé ce roman de science-fiction / dystopique en étant très septique. Je ne voyais pas ce que l'autrice allait m'apporter de plus par rapport aux autres romans du genre pour ado. Et c'est là que la magie a opéré. En effet, le livre - archives que les habitants doivent garder avec eux est littéralement la clé du roman. L'importance de la mémoire du passé, de soi est au cœur de l'univers créé par Sharon Cameron.

Nadia est un personnage complexe et même si l'histoire d'amour "incontournable" est bien présente, elle n'entache en rien le cœur même du récit : la lutte pour la mémoire. Notre héroïne sent qu'on lui cache quelque chose, que les puissants ne sont pas clairs et veut absolument comprendre pourquoi elle seule semble se souvenir du passé.

 

Secrets, complot, intrigue : voici les clés du récit.

J'ai aimé l'intrigue, j'ai aimé l'action, j'ai aimé ce livre qui, pour moi, pourrait avoir une version adultes avec beaucoup plus de détails.

La cité de l'oubli tome 1
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 16:12

Auteur : Gaël Aymon

Éditeur : Nathan Jeunesse

Collection : Grands formats

 

 

Description de l'ouvrage :

 

Un vaisseau naufragé, une planète inconnue, un peuple hostile : c'est le choc de deux civilisations !

Leur vaisseau endommagé, des explorateurs spatiaux se retrouvent coincés sur une planète inconnue. Lorsqu'ils découvrent les ruines d'une civilisation disparue, cela ravive l'espoir de la capitaine : cette nouvelle planète pourrait-elle être habitable ? L'équipage, lui, est profondément divisé. Vaut-il mieux prendre le risque de rester dans cet environnement désertique, ou bien repartir malgré l'état du vaisseau ?
La rencontre soudaine d'un peuple d'humanoïdes primitifs qui les prend pour leurs divinités, les Sept Dormants, les place devant un choix crucial : jouer les usurpateurs ou détromper les indigènes...
Un roman de SF palpitant, dès 15 ans.

 

C.f : Amazon.fr

Merci aux éditions Nathan pour cet envoi

 

 

Mon avis :

 

 

 

 

La planète des sept dormants
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2018 2 27 /11 /novembre /2018 11:04
  • Auteur : Nine Gorman
  • Editeur : Albin Michel
  • Collection : A.M. Romans Ados
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Je pensais qu'en me lançant dans ce pacte je risquais seulement ma vie, mais c'est ma raison qui est en train de s'envoler.

Je l'ai embrassé, mais ce n'est pas ce qui est le plus déraisonnable.

Ce qui l'est, c'est que j'ai aimé ça.
 
 
C.f : Amazon.fr
 
 
 
Mon avis :
 
Le pacte d'Emma est un roman adolescent comme il en existe des milliers. Néanmoins, j'ai apprécié ma lecture malgré quelques petites choses qui m'ont agacées. Pour être honnête, le côté "50 nuances de Grey" m'a agacée ainsi que le je ne sais quoi de torturé de l'héroïne. Pourtant, sans cela, l'intrigue marcherait beaucoup moins bien.  En effet, Emma a besoin d'être dans le questionnement permanent pour avancer. Sa maladie fait partie d'elle et pourtant elle ne lâche rien et fait tout pour atteindre son rêve tout en restant humaine. Cette ambivalence avec son côté enfantin en fait, de mon point de vue, un personnage attachant et intéressant
 
L'intrigue est extrêmement bien mené : je mets au défi quiconque ayant commencé ce roman de le laisser avant la fin. Croyez-moi, vous aurez envie de savoir et, pour ma part, j'ai été très surprise.
 
En résumé, j'ai passé un bon moment de lecture et je vais lire le deuxième volet lors de sa parution.
Le pacte d'Emma T1
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 13:48
  • Auteur : Kerstin Gier
  • Traduction : Nelly Lemaire
  • Editeur : Le livre de Poche Jeunesse (Hachette)
  • Collection : Livre de Poche Jeunesse
 
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Gwendolyn est une adolescente comme les autres. Même s'il lui arrive de voir des fantômes dans les couloirs de son lycée. Et que certains membres de sa famille peuvent voyager dans le temps. Mais aucune famille n'est parfaite ! D'ailleurs, Gwendolyn ne se sent pas vraiment concernée. C'est sa cousine qui est censée développer cette capacité. Sauf qu'un jour, Gwen est prise de vertiges et s'évanouit. Quand elle revient à elle, tout semble  bizarrement vieux autour d'elle. Comme si elle avait débarquer dans un autre siècle.
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Livre de Poche - Hachette pour cet envoi.
 
 
 
Mon avis :
 
Le thème de ce roman (tome 1) est le voyage dans le temps. Ne nous voilons pas la face, nous ignorons tous des secrets du continuum espace-temps. Gwendolyne, l’héroïne principale, n’est pas préparée à subir autant d’aventures et d’épreuves. A ses côtés, Leslie, sa meilleure amie qui apporte une touche d’humour indispensable au roman. Et le troisième personnage, Gidéon, est détesté par Gwendolyne même si on sent très vite que tout peut tourner…
 
J’ai trouvé le thème central du roman très intéressant. Pouvoir voyager dans le temps, rencontrer ses ancêtres, voire comment ils vivaient…le rêve ! Mais au-delà de ça, le lecteur sent qu’un gros secret est caché et il peut émettre des hypothèses à l’instar des protagonistes. L’intrigue est très bien menée et le plus intéressant réside dans le fait que la foule de détails ne permettent pas de tout organiser rationnellement.
Le suspense est tel qu’il m’a été difficile de laisser ma lecture pour vaquer à mes autres occupations. Il se lit, bien et l’auteur manie avec virtuosité action, mystère, intrigue, amour et magie.
Un univers résolument fantastique pour la jeunesse à découvrir dans ce tome 1.
 
Et en guise de bonus, une citation que j'ai aimé :
"- Gwendolyn, tu n’as aucune idée de tout ce que tu vas faire dans le futur.
Il fallait d’abord que je digère ça.
- Ce pourrait tout aussi bien être toi, dis-je.
- Exact.
Gideon se recula et je vis briller ses dents blanches dans la pénombre.
Il souriait.
- Je crois que ça va devenir passionnant entre nous, ces temps prochains.
Cette phrase me donna des fourmillements au ventre. La perspective
d’aventures futures aurait sans doute dû m’angoisser, mais elle m’emplit d’un farouche sentiment de bonheur.
Oui, ça allait être passionnant. "
Rouge Rubis (tome 1)
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 10:41
  • Auteur : Ken Follett
  • Traducteur : Fabien LE ROY
  • Editeur : Robert Laffont
  • Collection : R Jeunesse
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Les jumeaux Price en ont assez de devoir s'occuper de leur petit cousin enquiquinant. L'été promet d'être long. Mais un oncle sorti de nulle part leur propose bientôt des vacances inoubliables à l'autre bout de la galaxie...
Écrit pour ses enfants, ce roman inédit de Ken Follett est enfin disponible en français.
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Robert Laffont pour cet envoi
 
 
 
Mon avis :
 
J'ai lu ce roman avec une réelle avidité. Je suis particulièrement friande de science fiction pour les enfants et j'étais très curieuse de découvrir ce que Ken Follett avait à proposer dans ce genre surtout qu'il n'écrit pas pour les enfants en temps normal.
 
L'arrivée de l'oncle est véritablement le gros élément déclencheur et le lecteur va suivre les trois enfants de près car c'est leur point de vue qui est utiliser. La trame est simple (et pas simpliste) ce qui permet autant à un adulte qu'à un enfant d'embarquer dans une histoire passionnante mêlant intelligence, vaisseau spatial, réconciliation et paix écologique. Des thèmes forts et porteurs qui sauront trouver aisément leur public.
 
Je vous le conseille fortement !!
 
L'appel des étoiles
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 11:35
  • Auteurs : Yves Grevet, Florence Hinckel, Carole Trébor et Vincent Villeminot
  • Editeurs : Nathan et Syros
  • Collections : GF NATHAN/SYROS
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Le virus U4 a décimé 90% de la population mondiale, n'épargnant que les adolescents entre 15 et 18 ans et de rares adultes. Jules, Koridwen, Stéphane et Yannis font partie des survivants. Mais ils ne sont pas les seuls...
" Je m'appelle Séverine, le monde est ravagé et je crois que je suis enceinte. Je m'appelle Philippe, moi, président de la République française, je n'ai pas pu sauver ma propre famille. Je m'appelle Nicolas, je suis bloqué en Espagne avec mes potes : tout le pays est mort sauf nous, touristes français. Je m'appelle François, c'est de la folie mais par amour, je suis prêt à redevenir un hors-la-loi. Je m'appelle Koridwen, j'ai l'impression d'avoir déjà vécu ça... "
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Nathan pour cet envoi !
 
 
 
Mon avis :
 
U4 avait été mon coup de cœur. J’avais décidé de laisser un peu de temps entre la lecture de chaque volume afin de ne pas ressentir de la lassitude.
Lorsque j’ai vu qu’un nouveau tome sortait, je savais que je ne pourrais pas attendre pour le lire. Ca a été le cas et j’ai A-DO-RE ! J’ai retrouvé l’ambiance d’U4, les personnages et surtout d’autres perspectives. Comme l’épidémie a commencé, comment cela s’est passé dans d’autres pays, la France est-elle le seuls pays avec des survivants, quel a été le rôle du président, et les animaux, etc ?! Bref, ce tome est un excellent complément à la série et apporte des réponses à mes nombreuses interrogations de « fan de la saga ». C’est un véritable bonheur de découvrir tous ces points de vue différents.
De plus, j’avais surtout envie de savoir ce qu’allait faire Koridwen dans le passé et mon vœu a plus qu’été exaucé !
Le plus : les 40 pages de BD et les 4 nouvelles des gagnants du concours.
 
Je ne peux pas vous en dire plus car la juxtaposition des nouvelles fait que la moindre parole peut devenir un spoiler et, franchement, je n’ai pas envie de couper le plaisir de la lecture de ce fabuleux tome !
U4 : Contagion
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 14:47
Partager cet article
Repost0
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 12:22
  • Auteur : Amy Engel
  • Editeur : Lumen
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? À la suite d'une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s'est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s'est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L'objectif, c'est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu'un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu'un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu'en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l'enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer... Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d'Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, dystopie cruelle et histoire d'amour torturée.
 
 
C.f : Amazon.fr
 
 
Mon avis :
 
 

Ivy, comme toutes les filles de 16 ans, peut potentiellement se marier. Si à 17 ans, elles ne sont pas mariées alors elles ne le seront jamais. De plus, filles et garçons ne choisissent pas leur partenaire. Ivy, en tant que fille et petite-fille du fondateur de la ville sait qui elle va épouser : Bishop, le fils du président. Et sa mission est de le tuer afin que son père prenne le pouvoir et abroge l’idée des mariages arrangés.

 

Malgré un départ un peu lent, la découverte de Bishop au fur et à mesure des semaines est vraiment intéressante. Le lecteur découvre Ivy et, en même temps qu’elle, son mari. On suit ses doutes, ses angoisses bref son évolution psychologique. La découverte d’elle-même de ses envies, de ses doutes, de son « soi » va la faire réfléchir sur sa situation et évoluer. C’est cette évolution qui m’a le plus intéressée car Ivy est un personnage complexe qui comprend, au fur et à mesure, les mensonges bâtis autour d’elle.

 

Ce que j’ai aimé dans ce énième roman dystopique, c’est que l’univers « apocalyptique » est mis de côté et l’accent est plus mis sur la personnalité d’Ivy.

Ivy parait simple, facile à deviner car elle a toujours suivi les paroles de son père et de sa sœur qui l’ont, sa vie durant, manipulée. Pourtant, au fil de la lecture et de sa vie commune avec Bishop, elle va commencer à s’interroger, à s’ouvrir et comprendre que tout n’est pas aussi simple qu’il n’y parait. Bien entendu, l’amour va jouer un rôle crucial. C’est véritablement Ivy et son duo avec Bishop qui m’ont tenue en haleine car sinon l’intrigue en elle-même n’est pas passionnante voire un peu simpliste. J’ai vite compris qu’au-delà du désir de pouvoir se cachait autre chose.

The book of Ivy
Partager cet article
Repost0