Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 13:20
La meneuse de bêtes
  • Auteur : Anne Ferrier
  • Broché: 200 pages
  • Editeur : OSKAR (11 avril 2012)
  • Collection : OSKAR LITTERATURE
  • Sélection du Prix des Incorruptibles 2013-2014
 
Description de l'ouvrage :
 
1389, dans le duché de Bourgogne. Ysane a été abandonnée bébé dans la forêt. Julienne, une guérisseuse, l'a trouvée blottie contre un louveteau, et les a adoptés tous les deux. Mais les médisances et les rumeurs vont bon train sur le compte de la jeune fille et de son inséparable compagnon. On l'accuse de sorcellerie, d'être une meneuse de bête. Alors quand Julienne meurt, Ysane comprend qu'il vaut mieux fuir le village et le couvent qui l' attend en représailles. Il est temps pour elle de partir en quête du secret de ses origines. En chemin, elle se lie d amitié avec Gabriel, un jongleur, et les trois compagnons sillonnent les villes pour proposer leurs tours et leurs chansons. Mais alors qu'ils se produisent devant le Roi Charles VI en personne, on découvre un cadavre atrocement mutilé, comme dévoré par un animal sauvage. Tout accuse Ysane et Loup. Les trois amis tentent de s'enfuir. Mais ils se sont faits de nombreux ennemis sans le savoir et la traque commence, dans le froid et la neige...
 
Biographie de l'auteur :
 
Anne Ferrier vit dans le Jura. Elle a passé toute son enfance dans les montagnes du Haut-Doubs, entre sapins enneigés et mystérieuses histoires de cités englouties. Puis son travail l'a conduite dans le Berry, et elle a découvert les marais d enchanteurs et les sorcières amoureuses. Quand ses enfants sont nés, elle a eu envie de les emmener à leur tour dans ces mondes magiques dont seuls les livres ont la clef. Elle est professeur de français en collège et a signé chez Nathan et Hachette jeunesse. Elle signe la série Les Chroniques étranges des enfants Trotter avec Régine Joséphine, chez Oskar.
 
Mon avis :
 
Ce roman nous plonge en France, au Moyen-Age, au temps où les superstitions et l'obscurantisme règnent encore. Ainsi, Ysane, abandonnée en même temps qu'un bébé loup, est élevée par Julienne une guérisseuse. Ayant grandi avec Loup, les deux s'entendent très bien et les villageois la prennent pour une meneuse de bêtes. C'était, selon les croyances populaires de l'époque, des sorcier(ère)s qui commandaient des animaux pour accomplir de terribles méfaits. C'est donc ce qui donne un côté sauvage et mystérieux au roman.
 
En plus de cela, à la mort de Julienne, Ysane cherche ses origines et se greffe alors une enquête pour meurtre ce qui donne une intrigue dense, pleine de rebondissements et de suspense. 
 
Les plus du roman sont, d'une part, que nos deux héros, Ysane et Gabriel, croisent le chemin du roi Charles VI et de comtes de l'époque (François le Hardi notamment) et que, d'autre part, des traditions de l'époque comme les jongleurs, les conteurs donnant leurs spectacles à la veillée dans les châteaux pour les puissants sont présentes ce qui procure un contexte historique précis sans être pesant. Le lecteur peut ainsi se situer dans le temps et l'espace sans empiéter sur l'intrigue.
 
Le dernier point clé est l'amitié entre Ysane et Loup montrant la communion possible entre les hommes et les animaux et donc avec la Nature. De plus, l'amitié entre Ysane et Gabriel constitue la base de ce roman historique et de l'aventure qui les mène sur les chemins du royaume de France.
 
C'est le premier volet d'une trilogie qui peut se lire séparemment.
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 14:30
lesymboleperdu.jpg

[u]Le symbole perdu[/u] de Dan Brown

  • Broché: 595 pages
  • Editeur : Jean-Claude Lattès (27 novembre 2009)
  • Langue : Français

Présentation de l'éditeur
Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d'urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut grade, pour une conférence à donner le soir même. En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte. Ce sera le premier indice d'une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie. Une aventure où s'affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.


Book Description
Aujourd’hui, avec Le Symbole perdu Dan Brown nous livre la suite très attendue des aventures de son héros, Robert Langdon. Six ans après le Da Vinci Code, le succès phénoménal avec plus de 5 millions d’exemplaires vendus en France, toutes éditions confondues, Un embargo absolu sur le livre jusqu’au 15 septembre… mais la promesse d’une nouvelle intrigue montée par un Dan Brown au meilleur de sa forme : codes, histoire, énigmes : tout y est !


Mon avis
Adeptes de la théorie du complot, des codes et secrets, voici venu le dernier Dan Brown et il tient ses promesses.
Le rythme est haletant du début à la fin. Aaucun moment je n'ai voulu lâcher le livre. Tout coule...c'est un vrai plaisir à la lecture. Un grand bravo aux traducteurs.
L'enquête est passionnante et nous entraîne dans les secrets de la franc-maçonnerie américaine. Les Pères Fondateurs, l'antiquité grecque et égyptienne, tout est réuni pour plonger dans le mystère.
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 17:49


Mortelles décisions de Kathy Reichs


  • Poche: 450 pages
  • Editeur : Pocket (6 février 2003)
  • Collection : Pocket


Présentation de l'éditeur
On retrouve dans ce thriller, l'intrépide héroïne, Tempérance Brennan, confrontée à la guerre sanglante que se livrent les gangs de motards canadiens. Et Temprérance n'a pas fini d'étonner le lecteur car sa spécialité, l'anthropologie judiciaire, est de plus en plus sophistiquée. Aujourd'hui on sait faire parler les fragments d'os mais aussi le sang : les projections, les éclaboussures..., tous ces détails scientifiquement analysés "racontent" comment un meurtre s'est déroulé. Ensuite il ne reste plus qu'à trouver le coupable.


Mon avis
C'est le premier livre de cet auteur qu'il m'ait été donné de lire et j'ai beaucoup apprécié. J'ai choisi cette histoire car elle parle des motards et se déroule au Québec.
Je n'apprécie pas plus que cela la série "Bones" et j'encourage vivement les personnes ne connissant pas cette auteure à la découvrir. Elle a un sens de l'humour fantastique et les enquêtes sont beaucoup plus pationnantes que celles de la série !
L'histoire se déroule donc à Montréal dans le monde fermé des motards et de ses réglements de compte. La police fait appelle à Tempérance Brennan pour identifier des squelettes de motards datant de plusieurs années. Il n'y a aucun temps mort et sa vie privée vient se greffer joyeusement à sa vie professionnelle. Un vrai plaisir à lire.

Pour vous donner envie de la lire, sachez que Maxime Chattam est lui-même un lecteur de Kathy Reichs ;)
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 21:19























Delivrez-nous du mal de Romain Sardou
  • Broché: 384 pages
  • Editeur : XO EDITIONS (21 août 2008)



Présentation de l'éditeur
Entre Bien et Mal, science et superstition, simulacres et vrais miracles, un
roman fort et sombre dans un Moyen Age fascinant.

Hiver 1288. Dans une paroisse isolée du Quercy, une troupe d'hommes en noir
s'empare d'un enfant. Refusant d'admettre que le petit est perdu, le prêtre
du village, le père Aba, se lance rageusement à la poursuite de ses
ravisseurs.

Au même moment, à Rome, l'éminent enquêteur Bénédict Gui accepte une
nouvelle mission : retrouver un jeune homme employé par l'administration du
pape.
Lui aussi a disparu sans laisser de traces, emmené par des hommes en noir.

Enfants enlevés, archives escamotées, cardinaux assassinés... Dans ce Moyen
Age où le pouvoir de l'Église est plus fort que jamais, quelque chose se
prépare.

Le père Aba et Bénédict Gui, sans se connaître et au prix de leur vie
peut-être, parviendront-ils à faire échouer les puissants qui ont sombré
dans le cynisme et la démesure ?

Biographie de l'auteur
A 34 ans, Romain Sardou livre ici un nouveau thriller médiéval éblouissant,
dans la lignée de son premier grand succès, Pardonnez nos offenses qui
n'était « pas sans rappeler la mystérieuse atmosphère du Nom de la rose. »


Mon avis :
Après avoir lu Pardonnez nos offenses et L'éclat de dieu, j'attendais beaucoup de ce nouveau roman policier historique moyenageux et je n'ai pas été déçue. La plume légère et fascinante de Romain Sardou nous entraine au fin fond de la France et de Rome avec un faisceau d'indices convergeant vers une fin surprenante.
Je vous promets un excellent moment de lecture alors courrez l'acheter ou l'emprunter.
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 13:14























Les Arcanes du Chaos de Maxime CHATTAM.

  • Broché: 550 pages
  • Editeur : Pocket (15 mai 2008)
  • Collection : Pocket thriller



Présentation de l'éditeur
Célibataire parisienne sans histoires, Yael est loin de se douter qu'il existe des secrets qui mettent en danger ceux qui les découvrent. Le jour où des ombres apparaissent dans ses miroirs pour lui parler codes secrets et sectes millénaires, elle se croit folle ou possédée. Projetée dans un jeu de piste infernal, pourchassée par des tueurs, Yael se retrouve au cœur d'une lutte ancestrale. Des catacombes de Paris aux gorges hantées de Savoie, jusqu'au New York des milliardaires, la vérité ne doit pas survivre. Qui n'a jamais rêvé de tout savoir sur l'assassinat de JFK ? Sur le 11 septembre ? Et si l'histoire n'était que manipulation ? Quand le diable s'en mêle, la terreur ne fait que commencer...



Pour les amateurs de la théorie du complot, vous allez être servis. Ce livre est passionnant du début à la fin. Palpitant est même le meilleur adjectif à utiliser pour ce livre. Je vous garantis un moment de lecture très plaisant. Vous êtes embarqués avec Yael et Thomas et à aucun moment vous ne vous douterez de la fin.
C'est encore une fois du grand Maxime Chattam. Je ne devrais plus être surprise par son talent et pourtant. Réussir à nous "manipuler" comme ça...c'est vraiment du grand art !
A lire absolument !!!!!!








Partager cet article
Repost0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 18:11






















La Théorie Gaia de Maxime CHATTAM

Ce roman policier marque la fin du cycle sur l'homme commencé avec Les Arcanes du chaos et Prédateurs.

Ce que dit l'éditeur :
"Imaginez que des émissaires de la Commission européenne sollicitent vos compétences pour résoudre un problème urgent... et top secret. Imaginez que votre femme soit envoyée sur une île au bout du monde avec un parfait inconnu, et que l'on perde tout contact avec eux. Imaginez que vous vous retrouviez isolé par une terrifiante tempête au sommet d'une montagne en compagnie de scientifiques mystérieux. Imaginez que le nombre des tueurs en série ait été multiplié par dix depuis cinquante ans. Imaginez que ces événements soient liés par la violence des hommes. Vous n'avez toujours pas peur ? Vous devriez".

Ce livre est une pure merveille. Rien ne vous laisse supposer ce qui va arriver. Une fois plongé dedans, je vous mets au défit de le laisser...Pour ma part, ce fut impossible. L'histoire est tellement bien ficelée que je l'ai lu en à peine 3 jours. Si l'intrigue est très bien imaginée une fois de plus, il faut avoir une sacrée dose de foi en l'être humain pour pouvoir refaire confiance à nos semblables. Une fois de plus, Maxime Chattam nous entraine dans son univers noir et troublant. Les aventures d'Emma et de Tim sur l'île de Fatu Hiva sont tout autant halletantes que noires. Ce sont eux qui sont les plus proches de la vision de la décadence de l'être humain, de sa folie.
Partager cet article
Repost0