Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 13:05

  • Auteur : Agnès de Lestrade
  • Broché: 61 pages
  • Editeur : Editions du Rouergue (29 mai 2013)
  • Collection : DoAdo
Description de l’ouvrage :
«Tu te souviens, Violette, il faisait chaud cet été là. Nous étions parties en vacances chez ta grand-mère, en Provence. C'était l'été de nos quatorze ans.»

Parfois, on devient amie avec une fille qui ne nous ressemble pas du tout.
Oui est même notre parfait opposé. Parfois aussi, on se laisse éblouir par les apparences.
Et il suffit de quelques jours ensemble pour découvrir son autre visage...

Blanche et Violette sont les meilleures amies du monde, pourtant elles ne se ressemblent en rien. Violette est une fille brillante en classe, charmeuse et gaie, dont le père est un médecin réputé. Blanche est à l'inverse réservée et timide, au point qu'elle ne comprend pas pourquoi Violette s'est un jour intéressée à elle, et pourquoi elle l'invite à passer ses vacances, dans la maison de sa grand-mère, en Provence. Pour elle, qui vit en Normandie et dont les parents, restaurateurs, ne peuvent partir en vacances, cela s'annonce comme un été de rêve. Tout commence parfaitement : la maison est magnifique, perchée sur la colline, avec sa piscine et la rivière proche. Pourtant dès le début, Violette se révèle agressive, parfois même avec sa grand-mère. Ses changements d'humeur déconcertent Blanche. Un jour c'est Violette la lumineuse, un autre Violette la tumultueuse. Comme si deux personnes s'affrontaient en elle. Qui est vraiment Violette ? Blanche va bientôt découvrir la face cachée et sombre de son amie... Un jour, elles font la connaissance d'un garçon, Romain, qui pêche au bord de la rivière. Et ce garçon pose son regard non sur Violette la charmeuse mais sur l'adolescente la plus discrète, Blanche... Dans ce court roman, Agnès de Lestrade met en scène avec beaucoup de doigté un personnage d'adolescente souffrant de problèmes psychologiques graves. C'est toute l'ambiguïté des relations amicales à l'adolescence qu'elle explore, ce qui devrait plaire aux jeunes lectrices.


L'auteur :

Agnès de Lestrade est née en 1964. Elle vit en pleine campagne, au bord de la Garonne. À Barie (Gironde). Journaliste pour les rubriques "Créateurs" et "La maison atelier" à Créamania, elle est aussi auteur de jeux de société et animatrice en art plastique et en musique. Son premier livre. La fille qui ne voulait plus cracher, est paru en 2003 à L'École des Loisirs. Depuis, elle publie chez d'autres éditeurs tels que La Joie de Lire, Milan (L'arbre à pluie). Tourbillon, Nathan (Le livre qui rend chèvre) ou le Rouergue où elle est l'auteur de deux albums et de plusieurs romans dans la collection Dacodac ou Zig zag dont le dernier : Mon père est une saucisse (avril 2013).
Cf : Amazon.fr
Mon avis :
Ça va être difficile de donner mon avis (puis d'écrire une chronique sur mon blog) concernant ce très court roman. Dire que c’est un roman sur l’amitié ne serait que partiellement véridique. Dire que c'est un livre sur une maladie mentale non nommée serait également tronqué la vérité. C'est plutôt un mélange des deux et le moins que je puisse dire c'est que l'auteur a réussi son coup : me faire refermer le livre tout en restant perplexe sur la relation entre ces deux filles.
Ce récit est intense psychologiquement et relate les troubles de la personnalité qui handicapent l’adolescent mais également toute sa famille ; ce qui est très bien décrit ici.
Ce livre est l’exemple type du roman dont il ne faut pas se fier à la couverture.
La fin est froide mais terriblement réaliste et émouvante.
A découvrir !!

Il faisait chaud cet été là
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Le Rouergue Maladie mentale
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!