Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 15:01
  • Auteur : Sandrine Beau
  • Editeur : Belin
  • Collection : Premiers romans
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Connaissez-vous Alice Guy ? Mademoiselle Alice, comme tout son entourage l'appelle, fut la femme qui a inventé le cinéma ! Voici son exceptionnelle histoire...
Nous sommes en 1895. Entrée il y a quelques années comme secrétaire au Comptoir général de la photographie (qui va devenir les studios Gaumont), la jeune Alice découvre ébahie La Sortie des usines Lumière, le tout premier film des frères Lumière. Dès lors, elle n'a plus qu'une idée en tête: écrire et tourner ses propres saynètes. Son patron, M. Gaumont, lui laisse carte blanche... Dès sa première réalisation, La Fée aux choux, le succès est au rendez-vous !
C'est avec passion que l'on suit l'incroyable parcours de cette touche-à-tout enthousiaste et perfectionniste, qui aura réalisé 400 films, ajouté de la couleur et du son aux images et lancé sa propre société de production aux États-Unis !
 
C.f : Amazon.fr
 
 
Mon avis :
 

 

Ce court roman m’a permis de connaître Alice Guy. Issue d’une bonne famille bientôt ruinée, elle travaille comme sténographe de Léon Gaumont. Lorsque le cinématographe fait son apparition, Alice perçoit d’emblée le potentiel de cette invention contrairement à son patron et va inventer le film de fiction. Léon Gaumont ne la prend pas au sérieux alors elle en profite pour tourner énormément allant jusqu’à grimper dans la société Gaumont puis va s’expatrier aux USA où elle montera la Solax, sa société de production.

 

Sous ce magnifique destin se cache une femme créative, visionnaire et volontaire. L’auteur, grâce au « je » enthousiaste et volontaire puis grâce au point de vue d’un petit comédien fictif, va donner vie à cet ouvrage de lecture facile et instructif privilégiant l’attitude visionnaire d’Alice.

 

 

Sandrine Beau m’a fait connaître le nom de cette grande femme du cinéma : merci !

Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma
Repost 0
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 13:29
  • Auteur : John Boyne
  • Editeur : Gallimard Jeunesse
  • Collection : Romans ado

 

Description de l'ouvrage :

 

A l'aube de la Seconde Guerre mondiale, Pierrot vit à Paris avec ses parents, ignorant tout des nazis. Devenu orphelin, il est envoyé chez sa tante, en Allemagne, dans une maison au sommet d'une montagne.Ce n'est pas une maison ordinaire. Le Berghof est la résidence d'Adolf Hitler. Pierrot va découvrir là un autre monde, fascinant et monstrueux.

 

C.f : Amazon.fr

Merci aux éditions Gallimard pour cet envoi.

 

 

Mon avis :

 

L’action se déroule à Paris, en 1936, mais aucun événement lié au Front Populaire n’est mentionné. Orphelin de père allemand et de mère française, Pierrot va habiter dans un premier temps chez son meilleur ami Anshel. Cependant, la montée de l’antisémitisme fera prendre à la mère une décision : envoyer Pierrot dans un orphelinat à Orléans où il restera peu de temps. Sa tante (sœur de son père) va le récupérer et l’emmener vivre au Berghof, en Autriche, où il deviendra Pietr, côtoiera le Führeret sera membre des jeunesses hitlériennes.

 

Autant je n’avais pas apprécié Le garçon au pyjama rayé, autant j’ai aimé lire Mon père est parti à la guerre ainsi que ce roman.

Une fois de plus, l’auteur choisit le point de vue d’un jeune garçon et le lecteur assiste à sa descente en enfer sans pouvoir rien faire pour lui. Comme dans La mort est mon métier de Robert Merle, j’avais envie de lui crier d’arrêter, d’ouvrir les yeux, de se réveiller et, en même temps, je ne pouvais pas lui en vouloir tellement la pente descendante est douce et « logique ».

Dans ce roman, John Boyne nous montre comme il est facile d’embrigader et de faire adhérer à une idéologie raciste et antisémite un jeune enfant qui plus est sans repaire. Le Führer lui offre un regard ce qui le fait sentir enfin considéré.

La fin de la guerre marque la prise de conscience de Pietr / Pierrot devenu adolescent exprimant enfin des remords. Car voilà la clé de ce roman : la faiblesse psychologique enfantine exploitée mais dont la conscience finie par se réveiller et les remords à se manifester ce qui le pousse à se racheter. En effet, le pire de tous les crimes, « c’est de faire semblant de ne pas savoir ce qui se passait ».

 

Le garçon au sommet de la montagne
Repost 0
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 13:23
  • Auteur : Paul-Jacques Bonzon
  • Editeur : Hachette romans
  • Collection : Bibliothèque Verte
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Décidément, Tidou n'est pas en veine ! Au grand désespoir du jeune garçon, son chien Kafi n'a pu le suivre lors de son déménagement à Lyon. A l'école, il fait la connaissance des Compagnons de la Croix-Rousse, qui décident de l'aider à faire secrètement venir Kafi. Hélas ! Le soir même de son arrivée, Kafi disparaît. Etrangement, la nuit de cette disparition, de graves événements ont lieu dans le quartier...
 
C.f : Amazon.fr
 
 
Mon avis :
 

 

Tidou doit quitter son village ensoleillé du sud, Reillanette à 250 km de Lyon, pour vivre rue de la petite lune dans le quartier de la Croix-Rousse. Malheureusement, il doit laisser son chien-loup Kafi derrière lui, au village. Après des débuts malheureux, il se fait enfin des amis et ils décident tous ensemble de faire venir Kafi à Lyon. Malheureusement, il disparaît.

 

Cette première aventure plante bien le décor et c’est la raison pour laquelle il faut absolument commencer la série par ce volume.

 

J’ai retrouvé avec plaisir la lecture des aventures des 6 compagnons. L’écriture est vraiment agréable et dans un style soigné et recherché. Cette lecture m’a permis de replonger en enfance. Pour sûr, je relirai tous les autres volumes de la série qui est devenue un classique de la littérature jeunesse.

 
Les compagnons de la Croix-Rousse
Repost 0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 15:10
  • Auteur : Anne MULPAS
  • Editeur : Le livre de poche
  • Collection : Le livre de poche jeunesse
 
Description de l'ouvrage :
 
Solveig a décidé de débuter un journal intime. Mais attention : le girly, c'est pas son style. Alors pourquoi s'y mettre ? Entre autres, à cause d'un garçon si spécial qu'elle l'a surnommé "le Monde" ; de son père, veuf et volage - papillon, donc ; de son amitié trouble avec la Ni. Solveig ne manque finalement pas de raisons de commencer un journal... ni de fantaisie pour le remplir.
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Hachette et du Livre de Poche pour cet envoi.
 
 
Mon avis :
 
Le journal de Solveig balance entre le récit classique d’un journal aux envolées lyriques amoureuses en passant par la retranscription de SMS voire de poésie. Son écriture est simple, direct et ne manque pas d’expressivité. Solveig ponctue beaucoup ses phrases d’exclamations ou d’interrogations.
 
J’ai parfois eu tendance à oublier que Solveig était un personnage tant ses hésitations et ses contradictions font plus vraies que nature ce qui montre le tour de force de l’auteur.
 
Ce journal n’est pas gai ; ce n’est pas son but. Son but c’est la véracité !
 
La fille du papillon
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Hachette Romans adolescents
commenter cet article
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 15:06
  • Auteur : Victoria Aveyard
  • Editeur : Le livre de poche
  • Collection : Le livre de poche jeunesse
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Mare Barrow, dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle s'avère détenir des pouvoirs magiques dont elle ignorait l'existence, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais de la famille royale, promise à un prince, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un pouvoir qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis.
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Hachette et du Livre de Poche pour cet envoi.
 
 
 
Mon avis :
 
Red Queen est une dystopie différentes des autres car, pour moi, c’est plus de la fantasy qu’autre chose. Ce qui rend cette trilogie (ici le tome 1) différents d’autres ouvrages de la sorte, c’est le côté fantasy et surtout la complexité du monde et sa foule de détails qui font que Red Queen vaut que l’on prenne le temps de lire 444 pages. La complexité est une force face au trop rare développement des univers des auteurs dans leurs trilogies. J’ai aimé l’originalité du roman basé sur la couleur du sang : les Rouges, sans pouvoirs, asservis et envoyés à la guerre et les Argents, contrôlant tout, munis de pouvoirs divers, opprimant les Rouges dans ce royaume où le couple royal se révèle être pervers et cruel.
 
Le choix de l’héroïne est judicieux. En effet, Mare est vive, intelligente, attachante et débrouillarde ; elle s’adapte à toutes les situations. Comme toute est détaillé, l’action du roman est crédible et les nombreux rebondissements s’enchainent avec fluidité.
 
Ce qui m’a le plus plu, c’est d’essayer d’envisager qui était sincère ou non et de voir que l’histoire est loin d’être aussi prévisible qu’au départ.
 
Ce premier tome permet la découverte de la vie à la cour des Argents et ses méandres afin de bien planter le décor pour les deux autres volumes. J’ai hâte de plonger dans la suite de cette trilogie incroyable et d’une complexité extrêmement intéressante. Vivement la suite !
Red Queen tome 1
Repost 0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 15:00
  • Auteur : Evelyne Brisou-Pellen
  • Editeur : Le livre de poche
  • Collection : Le livre de poche jeunesse
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Juin 1936. Un coup de tonnerre vient d'ébranler la vie de Théo : il sent qu'on lui cache quelque chose au sujet de son père, tué avant sa naissance, dans les derniers jours de la Première Guerre mondiale. Grâce à Clémentine, une petite fille qui ne pense qu'à glaner des recettes de confiserie, il part sur les traces de son père.
 
C.f : Amazon.fr
 
 
Mon avis :
 
En tant que lectrice passionnée de romans historiques pour les enfants, l’intérêt de ce roman réside dans le fait que l’action se déroule en 1936 pendant les grèves. Je n’avais encore jamais vu aborder ce thème dans des romans pour enfants.
 
Evelyne Brisou-Pelen place son récit en 1936 mais l’ombre de la Grande Guerre prend de plus en plus de place au fur et à mesure que les pages défilent. Les familles de Théo et de Clémentine sont liées par l’amitié de tranchées du père de l’un et de l’autre de l’autre. Les conséquences de la Première Guerre Mondiale sont terribles pour les hommes et leurs familles endeuillées…ou pas car ici est soulevé le thème des « Gueules Cassées » avec beaucoup de tact.
 
Théo et Clémentine sont attachants chacun à leur manière :
-Théo parce qu’il cherche son passé, à découvrir son père
-Clémentine par sa détermination.
Chacun fait route vers son avenir et le lecteur chemine avec eux comme des amis voulant comprendre un mystère.
 
Plus qu’une histoire ou un bond dans le passé, ce roman est une quête d’identité mais surtout une découverte de l’amitié entre deux enfants que tout oppose.
Le fils de mon père
Repost 0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 09:33
  • Auteur : Tuutikki Tolonen
  • Editeur : Robert Laffont
  • Collection : R Jeunesse
 
 
 
Description de l'ouvrage :
 
 
Il y a des nounous rigolotes, des nounous trop sévères, d'autres qui vous laissent faire les quatre cents coups, et puis il y a... le monstre nounou !
En l'absence de leurs parents, Halley, Koby et Mimi vont être gardés par cette étrange créature poilue et poussiéreuse qui sent fort le renfermé. Voilà qui promet des vacances pas comme les autres...
Le premier tome d'une série venue de Finlande qui va réchauffer les coeurs, dans la lignée du Monstre poilu et de Roald Dahl.
 
Cf : Amazon.fr
Merci aux éditions Robert Laffont pour cet envoi
 
 
 
J'ai lu ce livre dès qu'il m'a été envoyé et j'ai tellement aimé que je l'ai fait lire à ma collègue qui a voulu vous donner son avis. Comme je partage son point de vue, je vous laisse lire ses impressions :
 
 
 
Avis de Priscilla
 
 
C'est l'histoire d'une famille dont le père toujours absent à sause de son travail. La mère gagne un voyage en Laponie. N'oublions pas que le livre est écrit par un finlandais.
 
Le problème se pose de la garde des enfants. En effet, le père ne sera pas rentré et la mère doit partir pour son voyage. Mais l'organisme qui lui offre son voyage a tout prévu. Une initiative pour le moins Inhabituelle. pourquoi ne pas les faire garder par un monstre ?
 
Le jour convenu un monstre est livré chez eux. Il est très poussiéreux, gros et poilu. C'est un peu effrayant. Mais les enfants encouragent la mère à aller en vacances . Voilà les trois enfants avec le monstre. Nous avons Halley l'aînée, Koby le cadet, l'intello de la famille. Et Mimi la petite qui parle à sa robe de chambre !
 
Le père, qui est surnommé par les enfants "La voix invisible", est sensé rentré le lendemain. La mère se dit que ce n'est que pour une nuit. Son mari de toute façon arrivera demain. Manque de chance, l'aéroport est bloqué. Halley est envoyé à la bibliothèque pour y chercher des livres sur les monstres. Elle en revient avec un livre d'un auteur qui a vécu avec un monstre pendant un certain temps. La lecture de ce livre sera décisive pour comprendre leur monstre et les autres. Les autres ? Oui les enfants du voisinage se retrouvent gardés par un monstre alors que les parents ont eux aussi gagné un voyage  en Laponie.
 
Peu à peu les enfants se posent des questions. Qui a décidé d'ouvrir une école de nurses d'enfants  avec des monstres ? Pourquoi cette expérience ? Pourquoi garder des enfants alors qu'ils veulent rentrer chez eux ?
 
Je vous préviens de suite, vous n'aurez pas toutes les réponses dans ce livre. Le livre est destiné à des enfants bons lecteurs de 9 ans et plus. Il accuse quelques longueurs même si on rentre très bien dans l'histoire car la plume de l'auteur est fluide. J'ai du arrêter de lire pendant une semaine pour retrouver le plaisir de le lire. Il faut s'accrocher ; il le mérite. Même si en ayant lu ce livre on attend avec impatience le tome 2 parce que la fin n'en est pas vraiment une. De plus on a trop de questions sans réponse. 
 
En définitif, je vous dirai de lire ce livre mais par petit bout avec des pauses pour ne pas vous lasser. Et à chaque fois retrouver cette famille attachante.
Le monstre nounou (tome 1)
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Romans pour enfants
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 10:24
  • Auteur : Vincent Villeminot
  • Editeur : Nathan Jeunesse
  • Collection : Grand Format
 
 
Description de l'ouvrage :
 
Charles vient d'intégrer un internat pour " gosses de riches ", perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils tuent le temps comme ils peuvent, allumant fausses révolutions et vrais incendies ... jusqu'à l'arrivée de Selma. Elle est mystérieuse, solaire, solitaire... et fille d'un trafiquant de drogue en cavale.
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions Nathan pour cet envoi !!
 
 
 
Mon avis :
 
Le copain de la fille du tueur est mon coup de cœur de l’été.
 
Charles est solitaire, premier de la classe et devient le meilleur ami de Touk-e, un extraverti relativement insolent et fumeur d’herbe.
L’arrivée de Selma, belle et sportive, va bouleverser Charles qui en tombe amoureux pendant que son père, célèbre poète, se meurt. La difficulté est qu’en plus d’être belle, elle est la fille d’un célèbre narcotrafiquant mexicain ce qui rajoute un niveau de difficulté pour notre héros. Pourtant, rien ne peut freiner ses sentiments.
Vincent Villeminot sublime cette histoire d’amour avec la dangerosité du père de Selma et la mort imminente de celui de Charles. La mort semble constamment rôder autour de Charles et lui retire tout ce qu’il aime.
L’intérêt du roman est justement le jeu subtil entre le danger, la mort et ce désir fou de vie de la jeunesse, l’aveuglement complet de l’amour. C’est beau, c’est puissant, c’est prenant, c’est haletant, bref, c’est à lire absolument !
Le copain de la fille du tueur
Repost 0
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 18:23

Ma dernière vidéo est en ligne. Parlons lectures de bébé, LSF pour bébés etc. C'est ici que ça se passe :

Repost 0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 14:47
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!