Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 14:27






















Life,
Keiko Suenobu,
Ed., Kurokawa
(série en cours, 17 vol. parus depuis 2002).
Volume 1.

Ce manga fait partie du genre shôjo, drame, mal-être et psychologie. Il n'est pas à mettre entre toutes les mains car il traite de plusieurs thèmes graves mais surtout celui du mal être, d'automutilation, de suicides et de violences diverses.

Résumé :
http://www.hyjoo.com/sujet-32683.html
Au collège, Ayumu et Shii ne se quittaient jamais mais quand la première qui est assez médiocre en cours réussit à intégrer un prestigieux lycée alors que la seconde, pourtant très travailleuse, échoue, c'est le drame.

C'est à partir de là que cette amitié prend fin et qu'Ayumu se retrouve seule dans son nouveau lycée. Suite à cet événement, elle a très peur de se lier avec ses camarades de classe. Mais le pire l'attend lorsqu'elle découvre que l'ex petit copain de sa nouvelle amie, Manami, s'avère être un type peu fiable.

De plus, Ayumu a un terrible secret et cela n'arrange pas sa vie déja cauchemardesque. Elle subira brimades, violences et diverses brutalités. Mais heureusement Hatori, une jeune fille assez mystérieuse, l'aidera à tenir bon.



Le volume 1 permet de mettre le décor en place, les personnages et de voir déjà le mal-être d'Ayumu. On sait donc dès le début d'où vient son envie de mutilation (donc son mal-être) : l'incident avec son ex meilleure amie qui la rejette violemment après son échec au concours d'entrée du lycée de ses rêves.
Le personnage d'Ayumu est attachant dans le sens où elle ne veut jamais blesser personne.
Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 13:08






















La légende du Val Dormant (Sleepy Hollow),
Washington Irving,
Ed., Mille et une nuits

La nouvelle La Légende du Val Dormant de l'écrivain américain Washington IRVING (1783-1859) a inspiré très librement le réalisteur amércain Tim Burton pour son film "Sleepy Hollow".
Je vous conseille tout de même le film qui est d'un esthétisme saisissant et un merveilleux conte gothique.
Cette nouvelle a été publiée pour la première fois dans le Magasin Pittoresque en 1856.

Le maître d'école Ichabod Crane aime les histoires de sorcières, de fantômes et de revenants. Le Val Dormant est la meilleure région pour lui dans le sens où la quiétude de ce lieu cache des histoires de sorcellerie remontant au temps de la Guerre d'Indépendance selon les souvenirs des pionniers hollandais. Un soir, éconduit par sa belle, il rencontre le cavalier sans tête et disparait.

59 ), a

Repost 0
Published by Melaine - dans Nouvelles
commenter cet article
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 12:35
























Le fait du prince,
Amélie Nothomb,
Ed. Albin Michel, 2008


Mot de l'éditeur :
« Existe-t-il vacances plus profondes que de prendre congé de soi-même ? »
Baptiste Bordave voit mourir sur le seuil de sa porte un inconnu dont il décide de prendre l’identité.
Même âge, même aspect physique, mais le mort est riche, possède Jaguar, villa de luxe, épouse blonde et superbe… Devenu Olaf Sildur sans état d’âme, Baptiste espère couler des jours heureux à boire du champagne avec la veuve qui admet sa présence avec un naturel confondant.
Un conte moral (ou amoral, selon la lecture qu’on en fait) qu’il faut appréhender comme une sorte de fantasme universel, un conte de fées pour grandes personnes puisque le héros, de banal et commun, devient une sorte de maître du monde, de maître de son monde (richesse, ivresse, beauté…).
Maniant paradoxes, assertions et semi-vérités, Amélie Nothomb nous livre sa vision de l’utopie à deux où la liberté, le non faire et l’imprévisible sont rois, et le champagne le meilleur remède pour vivre heureux !


C'est une ode à l'ivresse, au champagne et à la vie en somme. Encore une fois, Amélie Nothomb nous emmène dans son univers si particulier où le rocambolesque est chose commune. L'usurpation d'identité ou comment vivre la vie d'un autre tout en cachant sa nouvelle identité à la femme de celui dont on a pris la vie...pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué ?
Encore une fois, la fin est bâclée comme à peu près tous ses romans.

Petite note personnelle : Amélie adore le champagne. Il fallait bien s'attendre à ce qu'elle y consacre un livre...ou tout du moins, un thème de l'un de ses romans.

Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 11:09

















Moi, Charlotte Simmons

Tom Wolfe
ed., Robert Laffont


Résumé du livre

Dupont University abrite depuis plus d'un siècle l'élite de la jeunesse américaine... Du moins est-ce ainsi qu'elle apparaît aux yeux de la très jolie Charlotte Simmons, une studieuse étudiante de première année, originaire d'une famille modeste de Caroline du Nord, et admise dans le saint des saints sur la seule qualité de son brillant cursus de lycéenne. Elle découvre avec désarroi que le temple du savoir semble surtout celui du sexe, de la débauche et de l'alcool.

 Critique EVENE par Héloïse Padovani

Prenez une gentille jeune fille représentative de la classe moyenne américaine pleine de valeurs et de principes, mettez là à Dupont University, université des plus réputées, et observez-là faire son apprentissage de la vie étudiante. 'Moi, Charlotte Simmons' est le portrait cinglant de cette jeunesse dorée. Lorsque Charlotte, originaire de Sparta en Caroline du Nord, 900 habitants, se voit offrir une bourse pour aller étudier dans ce "temple" du savoir, elle imagine son rêve s'accomplir. Mais la réalité sera tout autre et bien plus décevante : dortoirs mixtes, interminables soirées de beuveries, cultes du basket-ball et du sexe, cohabitation avec une camarade de chambre plus que désagréable... L'unique "préoccupation" de ces "fils et filles à papa" est d'être populaire, d'appartenir à une fraternité, d'être invité aux soirées où il faut être vu, et d'avoir le dernier jean à la mode. Cette plongée dans un univers inconnu va transformer la candide Charlotte Simmons...
Tom Wolfe, créateur du "nouveau journalisme", brosse le portrait drôle et implacable de la crème de la jeunesse américaine. Pour cela, il adopte le "patois fuck", langage de ces jeunes. Ceci donne droit à des pages drolatiques mais surtout hyperréalistes. L'auteur s'est immergé pendant cinq ans dans ces universités. Il traduit ici ce qu'il y a observé, de façon quasi sociologique. Les comportements sociaux n'ont plus de secrets pour lui et c'est ce qui fait la force de ce roman.
Très attendu, Moi, Charlotte Simmons est un roman d'apprentissage qui offre de belles heures de lecture, à la découverte des Illusions Perdues d'une jeune provinciale. Excellent !

 

Mon avis

Ce livre est une pure merveille, un roman d'apprentissage que vous ne lacherez pas une fois que vous l'aurez en main. Le personnage de Charlotte est attachant et on découvre avec elle le monde bourgeois américian de l'Ivy League. ainsi, ceux qui rentrent dans ces universités pourtant très quotées, ne sont pas des génies mais des filles et des fils de familles riches qui ont payées pour que leurs enfants aillent là bas, tradition familiale obligée. Seule une poignée d'étudiants méritent intellectuellement d'être là et c'est de que Charlotte va apprendre très rapidement. Le temple du savoir n'est en fait que le temple du sport et du sexe, le reflet d'une partie de la société américaine actuelle. Cette découverte de la vie va profondément changer Charlotte la provinciale.




Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 08:12

























Les colocataires
Christopher, Sylvain Runberg,
Ed. Dupuis, 2005




Mot de l'éditeur :
-Je le sens pas ce mec pour la colocation...
-Au moins, ça accroche bien avec Toine ! C'est la première fois que le vois délirer comme ça depuis qu'il est célibataire !
-Se planter devant la console et fumer du shit, il savait déjà faire tout seul. -C'est un début au moins... Ca fait des semaines qu'on galère pour trouver quelqu'un, alors pourquoi pas tenter le coup ?
-Si tu y tiens... J'espère qu'on aura pas à le regretter !



Une seule et même histoire...Je n'ai pas aimé plus que ça. Je n'ai pas trouvé ça très drôle ni représentatif de ce que l'on peut vivre en collocation. La fin est bâclée. Je n'ai donc pas été convaincue.
Repost 0
Published by Melaine - dans BD
commenter cet article
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 15:16























Big Bang Venus
Takako SHIGEMATSU
Ed., Taifu Comics
1 volume (parution en cours).

Mot de l'éditeur sur "Big bang Vénus, T1, Big bang Vénus" de Shigematsu

À la mort de sa mère, Yuzu craint de se retrouver seule et sans un sou. Mais sa richissime grand-mère qu’elle n’avait jamais rencontrée jusqu’alors lui annonce qu’elle est la principale candidate pour l’héritage de la fortune familiale. Yuzu emménage au château où le mystérieux secrétaire-précepteur, Hassaku, doit lui inculquer tout ce qu’une parfaite jeune fille de bonne famille doit savoir. Pour Yuzu c’est un immense chamboulement….. Que va-t-elle devenir dans cet univers doré mais totalement inconnu et hostile ? Cette nouvelle vie sera-t-elle aussi rose et attrayante qu’on voudrait lui faire croire ? Auteur de Tout Sauf un Ange, Takako Shigematsu croque de belle manière une héroïne très attachante. Un manga servi par un scénario plein de rebondissements…


Coup de coeur pour cette belle histoire qui s'apparente à un conte de fée sauf que les pires ennuis attendent la princesse qui n'a rien demandé à personne. Enfermée dans ce château avec sa grand-mère qu'elle ne connait pas, Yuzu n'a d'autres choix que de faire ce qu'on lui dit et de travailler pour devenir l'héritière de sa grand-mère. Cependant, les membres de sa famille ne l'entendent pas de cette oreille car ils lorgnent tous sur l'héritage.

Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 12:17






















W Juliette
Emura
Ed., Pika Editions
14 volumes (publication en cours).


Ito Miura, une jeune lycéenne à l’allure masculine, fait du théâtre dans le club de son lycée. Sa vie est chamboulée par l’arrivée d’une nouvelle élève, Makoto Amano, une vraie déesse d’une extraordinaire beauté.

Makoto brille par son talent d’actrice. Elle finit par décrocher un rôle avec Ito qui se lie d’amitié avec elle. Mais un beau jour, elle découvre un terrible secret…Un secret qu’elle va être obligée de garder et de protéger. Car Makoto est un garçon qui veut devenir acteur. Or, son père s'y oppose. En effet, Makoto est le seul héritier masculin de sa famille et doit reprendre le poste de son père. Devant son acharnement à devenir acteur, son père lui lance un défi : finir sa scolarité déguisé en fille sans que personne ne se doute de rien ce qui prouvera ses talents de comédien.  Ito est la seule à avoir découvert par hasard ce secret et aide Makoto à le garder. Une histoire d'amitié et d'amour se forme entre eux.


Signification du titre
 : Les deux personnages principaux devaient s'appeler Ito et le W signifie "double".

Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 13:33
























Othello

Satomi Ikezawa
ed, Pika Editions
3 volumes (série en cours)

Note de l'éditeur :
Personne ne sait qui je suis vraiment...Qui est vraiment Yaya ? Celle que ses amis ont surnommée Yaya la ringarde, Yaya la nulle, ou celle dont elle ignore tout, Nana, qui sommeille au plus profond d'elle-mëme ?


Histoire de personnalités multiples...Ce manga m'a beaucoup touché dans le sens où Yaya, jeune adolescente , est persécutée par ses 2 "amies". Elle n'a pas de répartie et accepte leur méchanceté de peur de se retrouver seule. Pourtant, elle a le chant comme passion . Son amour du cosplay (et du groupe Juliet) l'expose aux sarcasmes de ses "amies". Cette ado fragile, qui a perdu sa mère et vit seule avec son père, a souvent des pertes de conscience après avoir vu son reflet. C'est durant celle-ci qu'elle devient Nana, la fille sure d'elle qui venge la Yaya martyrisée.

Ce manga peut toucher les adolescents fragiles à la recherche d'eux-mêmes car Yaya et Nana ne sont qu'une et même personne. Seule la volonté et la révolte fait transparaître Nana aux yeux de tous.

Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 08:12






















Kekkaishi,
Yellow Tanabe,
Ed. PikaEdition, 2006
16 volumes en cours de parution

Sumirmura Yoshimori et Yukimura Tokine sont les descendants d'une lignée de kekkaishi vieille de 400 ans. Voisins et amis depuis l'enfance, ils luttent chaque nuit contre les entités surnaturelles qui tentent de profiter du pouvoir de l'ancien domaine des seigneurs karasumori. Malheureusement, leur famille réclame chacune l'hérédité naturelle de ce rôle ce qui entraine des situations comiques de mini bagarres entre voisins. Même les chiens des deux maisons ne s'aiment pas et se qualifient de "vieille truffe" de temps en temps.

Yoshi et Tokine doivent donc devenir les meilleurs kekkaishi possible pour leur famille. Un événement tragique va amener Tokine à être blessé par la faute de Yoshi. Depuis lors, celui-ci, perclu de remords, n'aura de cesse de s'améliorer pour ne plus avoir à exposer son amie Tokine. Cependant, Yoshi a un rêve autre que de devenir kekkaishi : devenir patissier ce qui n'est pas du goût de son grand-père un peu trop strict et loufoque.

J'ai beaucoup aimé cet univers fantastique qui s'introduit dans la vie de tous les jours. Les deux héros sont tout à fait crédibles dans leur rôle. Tokine qui prend son rôle très au sérieux et Yoshi qui, sous ses allures de ne pas en avoir grand chose à faire, aime être kekkashi tout en rêvant de construire un château en gâteau. C'est drôle, très bien écrit et sans violence gratuite. Très bon shonen.
Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 13:20






















La Fille des enfers
(tome 1 en cours de parution) de Miyuki ETO, d'après l'oeuvre originale de Jigoku Shôjo Project. Manga

Le " Courrier des Enfers " est un site Internet accessible quand sonnent les douze coups de minuit. Si on y entre le nom d'une personne que l'on déteste, la Fille des Enfers vient la punir... C'est la dernière légende urbaine à s'être répandue dans les collèges et lycées. Mais la rumeur disait vrai. Seulement, la vengeance a un coup : deux tombes pour une malédiction. Pour obtenir réparation, la personne qui a contacté la fille des Enfers (Aï Enma), verra son âme précipitée en Enfer à sa mort. Elle y errera pour l'éternité endurant un supplice sans fin. J'ai beaucoup aimé ces 5 histoires. Elles ont une base tout à fait plausible et l'auteur joue à merveille sur la détresse de ses personnages. Ainsi, même si elles sont vengées, les "héros" apprennent que tout acte engendre des conséquences. L'intégration de la touche de fantastique est tout a fait plausible avec l'hypothèse de la légende urbaine qui n'en est peut-être pas une.

Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!