Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 09:03


La fureur et l'ennui de Richard Flanagan

  • Broché: 344 pages
  • Editeur : Belfond (3 janvier 2008)
  • Langue : Français

Présentation de l'éditeur
Dans une Sydney gangrenée par la peur du terrorisme, la descente aux enfers d'une femme trop fragile, la radiographie sans concession d'une société paranoïaque et cruelle, et d'une hystérie médiatique savamment orchestrée. Un roman impressionnant, nerveux et sombre, ancré dans une troublante actualité.
Gina Davies est strip-teaseuse. Son nom de scène : la Poupée. Au Chairman's Lounge, elle danse nue et ramasse les dollars. Ces dollars qui lui permettront de s'offrir ce dont elle rêve : un nouveau sac, un appartement, la respectabilité... Et qui lui feront peut-être oublier la vie misérable, jalonnée de drames, qu'elle a laissée derrière elle.
Un soir, la Poupée succombe au charme de Tariq. Après une nuit torride, son amant disparaît. Au matin, cinq bombes sont découvertes. Sur les écrans, une image passe en boucle : un homme, une femme -Tariq et la Poupée -, les deux principaux suspects...
La chute de la Poupée est proche : crucifiée par les médias, montrée du doigt par une société en quête de victime expiatoire, elle n'a d'autre choix que de se lancer dans une fuite forcément désespérée.


Biographie de l'auteur
Né en 1961 en Tasmanie, Richard Flanagan s'est vu récompenser par de nombreux prix en Australie, dont le National Fiction Award pour son premier roman, A contre-courant (10/18, 2008). Vinrent ensuite Dispersés par le vent et Le Livre de Gould : roman en douze poissons (Flammarion, 2005). Richard Flanagan vit en Tasmanie avec son épouse et leurs trois enfants.

Mon avis
Charmant roman australien sur la folie terroriste ou comment accuser une innocente de faits auxquels elle est totalement étrangère.
Un sac a été retrouvé avec une bombe à l'intérieur près d'un stade de Sydney. La panique dans la population et les médias s'ensuient. Lorsque la poupée tombe sous le charme de Tariq et passe une nuit ensemble elle ne se doute pas qu'on va finir par l'accuser d'être une terroriste. En effet, les médias, avec une photo de très mauvaise qualité, accusent Tariq d'être un terroriste et par conséquent la Poupée qui sera traquée.
Sur la vie, la mort, l'amour, l'argent, la manipulation, la peur, le terrorisme, les médias, la police, la bassesse humaine.
Je le recommande !!!!!
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 10:36


La mode est au rouge sang de Valerie Stivers


  • Broché: 316 pages
  • Editeur : Fleuve Noir (9 avril 2009)
  • Langue : Français


Présentation de l'éditeur
Kate McAlliston vient d'être embauchée comme stagiaire à la rédaction du prestigieux magazine Tasty, la référence en matière de mode, capable de faire et défaire la tendance en deux ou trois phrases bien senties. Mais ses dirigeants - d'une minceur vertigineuse et d'une pâleur mortellement chic - font couler beaucoup d'encre et parler d'eux sur le net où certains vont jusqu'à les surnommer les vampires de la mode ! Du second degré bien sûr ! Quoique. Force est de constater que, malgré la vue imprenable sur Manhattan, personne ne remonte jamais les stores, qu'un breuvage rouge foncé a remplacé le café de dix heures, que l'ail est tout bonnement interdit à la cantine, et que certains dissimulent de longues boîtes en bois dans leurs bureaux... Bientôt, un premier cadavre est retrouvé, celui d'un petit chien portant une trace de morsure cachée sous son collier. Et ce n'est que le début ! Kate doit rapidement trouver une échappatoire si elle ne veut pas que son stage se prolonge... éternellement. Avec La mode est au rouge sang, l'expression " victime de la mode " n'aura jamais sonné aussi juste !

Biographie de l'auteur
Valerie Stivers, ancienne stagiaire à la rédaction du magazine féminin Mirabella a travaillé pour CondéNet (magazine en ligne) et l'hebdomadaire culturel Time Out New York. La mode est au rouge sang est son premier roman.

Mon avis
Ce livre est un savant mélange entre des vampires qui ne font pas peur et Le diable s'habille en Prada mais en moins drôle. Où Lauren Weisberger était hilarante dans sa description désabusée du monde de la mode, Valerie Stilers ne l'est pas du tout mais tout cela est logique. Ce n'est pas le but de son roman.
Le milieu de la mode est un monde d'assoiffés de perfection, de maigreur, de tout alors pourquoi ne pas y trouver des vampires ?! L'idée ne choque pas. On suit l'arrivée d'une stagiaire (Kate) dont la mère a percé dans le milieu avant de disparaitre et Kate essaye de l'oublier. Notre future étudiante en médecine essaye de faire de son mieu avec ses boss bizarres...tellement bizarres qu'elles s'avèrent être des vampires.
L'idée est ingénieuse mais surfe trop sur la vague actuelle...Ca se laisse lire mais si vous avez autre chose à lire, n'arrêtez pas votre lecture pour ce livre certes sympathique mais sans plus.
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans adolescents
commenter cet article
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 16:21

1. Aimes-tu lire? Pourquoi? Ou alors n'aimes-tu pas lire?
Bien sûr autrement je n’en aurais pas fait mon métier. Lire me permet de m’évader, de m’instruire et de converser plus tard avec d’autres personnes et d’échanger des idées sur différents sujets.

2. Quelles sont tes lectures préférées?
J'adore les romans classiques, historiques, ados, un peu les policiers et les fantastiques. J’aime lire également de la poésie, du théâtre et des documentaires. Depuis un an, je lis beaucoup de mangas.

3. Quelles sont les lectures que tu n'as pas aimé? Pourquoi?
Les livres de science fiction car je n’arrive pas à « rentrer dedans ».

4. Es tu lecteur amateur ou lecteur passionné?
Passionnée J

5. Peux-tu résumer un ou plusieurs livres que tu as particulièrement aimés ?
Il suffit de lire mon blog !

6. As-tu un ou plusieurs écrivain(s) préféré(s)? Pour quelles raisons?
J’aime les auteurs classiques et particulièrement Emily Brontë, les auteurs anglos saxons du XIX ème siècle mais également Maxime Chattam, Cecelia Ahern, Amélie Nothomb et j’en passe.
Au niveau manga , j’ai un énorme faible pour Aï Yazawa !

7. Propose cinq livres que tu as déjà lus.
Romans : Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë, Jane Eyre de Charlotte Brontë, Autre-Monde T1 et Les Arcanes du chaos de Maxime Chattam, La Lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne.

8. Quel est ton héros ou ton héroïne préféré(s)? Dans quelle oeuvre se trouve-t-il (elle)?
Catherine Earnshaw dans Les Hauts de Hurlevent.

9. Les livres t'ont ils déjà poussé à faire des folies ?
Non, jamais.

10. Préfères-tu acheter un livre ou l'emprunter à la bibliothèque?
Travaillant en bibliothèque, j’ai tout sous la main ce qui ne m’empêche pas d’en acheter de temps en temps avant de les donner faute de place chez moi. Généralement, ce sont des classiques ou des poches de Maxime Chattam.

11. As-tu un endroit favori pour lire? Où lis-tu?
Sur mon lit ou sur la pelouse, à l’ombre.

12. Tu es du genre à lire un ou plusieurs livres en même temps?
Oui, effectivement mais j’essaie d’éviter au maximum.

13. Tu as une manie en rapport avec les livres (corner, souligner...)?
Non aucune.

14. Quelle est ta lecture du moment?
La Mode est au rouge sang de Valérie Stivers.

15. D'où te vient la passion du livre?
De mon père je pense.

16. Y a t-il un livre que tu n'as jamais réussi à terminer ?
Plein et en temps normal, je ne me force pas. Si je n’aime pas, je prends le suivant.

17. Y'en a-t-il que tu ne reliras jamais?
Madame Bovary de Gustave Flaubert.

18. Quel est le livre qui se rapproche le plus de ta vie personnelle : qui reflète ta vie ou t'aide dans les moments difficiles?
Aucune idée.

19. Combien de temps te faut-il pour lire un livre?
Cela dépend de sa longueur, s'il me plait ou pas et surtout si j’ai du temps libre. En vacances, ça va vite. Je peux lire 100 pages par jour en moyenne.

20. As-tu une collection de livres préférée (Pocket, Folio...)?
Non, absolument pas.

21. Tu es plutôt livre de poche ou grand format?
Le livre de poche...quelle belle invention !!!!!

22. Aimes-tu lire des livres adaptés au grand écran? Où vois-tu les différences? Penses-tu que le film est une version vivante et fidèle au livre, ou une façon de voir l'histoire par un scénariste, c'est à dire une liberté?
J’aime lire le livre avant d’aller au cinéma mais en général, comme je vais peu au cinéma…

23. Lorsque tu lis un livre, lis tu d'autres du même auteur ?
Si j’ai bien aimé le style, je note le nom et j’irai plus tard en lire d’autre de lui (ou elle).

24. Est-ce que la lecture t'aide ou t'as aidé pour les cours de français (amélioration du style, de l'écriture, de l'orthographe...)?
Oui, je pense.

25. Quel personnage de roman aimerais-tu être ?
La Princesse de Clèves ou quelconque héroïne dont l’histoire se finit bien !

26. Quel auteur aimerais-tu rencontrer ?
Je  l’ai déjà rencontré : Maxime Chattam. Mes auteurs préférés sinon sont déjà morts L

27. Lis-tu des livres en une autre langue que ta langue maternelle?
Je lis en français et en anglais.

28. Es-tu déjà allé(e) à une séance de dédicaces, à une rencontre d'un auteur ou au salon du livre?
Je suis allée aux 2 Salons du livre (Montreuil et Paris, porte de Versailles). Je suis allée au « Festiblog » pour rencontrer Pénélope Bagieu et j’ai fait une séance de dédicaces dans une librairie pour Guillaume Musso, Maxime Chattam et Amélie Nothomb (à 3 moments différents).

29. Quel regard portes-tu envers les personnes qui ne lisent pas ?
Que c’est dommage pour eux.

30. Quel livre rêves-tu de lire, mais que pour X raison tu ne peux pas en ce moment ?
La suite d’Autre-Monde de Maxime Chattam car ce n’est pas encore paru !

31.Choisis tu un livre plus par rapport a sa couverture, son résumé, sa critique, des avis d'autres personnes.....etc?
Je lis la quatrième de couverture, je demande conseil à mes collègues concernant les classiques qui peuvent attendre ou non d’être lus, etc

 

 

Je tag link (Finette), link (Reno) et link (A_Girl_from_earth)

Repost 0
Published by Melaine - dans Blablabla
commenter cet article
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 13:59


Je voulais vous parler de mon coup de coeur pour Mélissa Mars et Mozart l'Opéra Rock.
Comme je ne sais pas comment mettre plusieurs photos dans un post, je n'en mets qu'une prise au showcase Mozart du 3 juillet 2009 à Paris.

Mélissa est une très grande artiste multi facettes : chanteuse, comédienne, musicienne, auteur, réalisatrice, designeuse et j'en passe.
link

Les paroles de ses chansons sont oniriques et sa musique pop-acidulée ne peuvent vous laisser de glace.
Elle a déjà sorti 3 albums (Et alors ! en 2003 ; La reine des abeilles en 2005-2006 et A la recherche de l'amour perdu en 2007). Peut-être vous souvenez vous d'elle lors d'un duo "1980 avec Pascal Obispo ?!
link

Dès le 22 septembre 2009, elle sera dans le rôle d'Aloysia Weber sur la scène du Palais des Sports de Paris.
Je ne manquerai pas de vous en reparler et de vous poster des photos de la troupe.
Repost 0
Published by Melaine - dans Blablabla
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 09:45


Les Colombes du Roi-Soleil (tome 8) : Gertrude et le Nouveau-Monde d'Anne-Marie Desplat-Duc


  • Broché: 374 pages
  • Editeur : Flammarion (5 janvier 2009)
  • Collection : GRANDS FORMATS


Présentation de l'éditeur
Pour sauver son amitié avec Anne, Gertrude a commis une lourde faute et purge sa peine, en prison. Mais, une opportunité s'offre à elle : partir pour le Nouveau Monde. Là-bas, elle espère retrouver enfin la liberté et le bonheur Pourtant elle ne se doute pas des obstacles qui jalonneront sa nouvelle existence...

Mon avis
Encore une fois, l'écriture est vive et très agréable. Je me suis laissée prendre à l'histoire dès le début avec les points de vue de Gertrude et d'Anne.
On retrouve les murs de Saint Cyr, les religieuses, la discipline et l'amitié entre 2 jeunes filles à qui on interdit toute communication. C'est la rigueur des lieux qui poussera Gertrude à commettre un acte lourd de conséquence. Envoyée en prison, elle sera choisie pour aller peupler le Nouveau-Monde. Une fois arrivée à Québec, on lui donne un mari et les péripéties commencent.

On entre peu dans les détails de la dure vie des nouveaux immigrants et c'est ce qui me désole un peu voire qui me laisse sur ma faim. La fin est bâclée à mon goût mais ce livre est tout de même agréable à lire.
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans adolescents
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 09:17


Les Embiernes commencent (collectif)

  • Broché: 94 pages
  • Editeur : L' Avant-Scène Théâtre (1 décembre 2008) n°1253
  • Collection : AST

Présentation de l'éditeur
Spectacle d'Émilie Valantin pour le bicentenaire de Guignol. À l'occasion du bicentenaire de la création de Guignol, Émilie Valantin revisite le répertoire lyonnais tout en s'inspirant d'autres cultures, et inscrit ainsi la célèbre marionnette entre tradition et modernité. Recueil composé de 5 pièces courtes : La Redingote, Matinal, Croissez et multipliez, Le Partage et La Pépie.



Mon avis
Un vrai moment de détente autour de pièces courtes. Vive Guignol !!!!!
Repost 0
Published by Melaine - dans Théâtre
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 09:01


Otomen de Aya Kanno (5 volumes, série en cours)


  • Broché: 180 pages
  • Editeur : Delcourt (24 septembre 2008)
  • Collection : Akata

Présentation de l'éditeur
OTOMEN n.m. 1. Homme qui pense comme une fille, qui aime les mêmes choses que les filles. 2. Jeune garçon particulièrement doué en cuisine, en couture ou en ménage. 3. Jeune homme qui peut faire preuve à la fois d'une grande virilité, mais aussi d'une grande sensibilité. Asuka Masamune, champion de la ligue nationale de kendo pour lycéens, mais aussi ceinture noire de judo et de karaté, cache un terrible secret : il est un "otomen" ! Pour ne pas décevoir sa mère, il a toujours cherché à refouler sa nature profonde. Cherchant à trouver sa virilité en refoulant son "cœur de jeune fille", il va hélas finir par tomber amoureux de Ryô Miyakozum., la nouvelle élève du lycée. Dès lors, son cœur s'emballe et... Voici la comédie romantique délirante d'un garçon au féminin !

Mon avis
Si vous voulez passer un bon moment de détente, lisez ce manga. C'est drôle et on voit enfin des hommes avouer leur amour de la cuisine, des peluches, de la couture, des fleurs, du maquillage et j'en passe...bien sûr ils cachent tout ça sous des apparences de "mecs virils" car c'est ce que la société leur impose. Pourtant, ils sont TRES touchants. Voir Masamune rougir dans une boutique remplie de peluches mignonnes...c'est ravissant.
Maintenant messieurs, vous n'avez plus d'excuses pour ne plus avouer vos sentiments les plus intimes : si vous aimez coudre, dîtes le !!!!
Les codes sont inversés. Les garçons sont doués pour les tâches normalement dévoués à la gente féminine et vice versa. Un grand moment de bonheur !

Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 13:11


Le Sablier d'Hina ko Ashihara (10 volumes : 8 volumes + 2 hors séries)

  • Broché: 188 pages
  • Editeur : Kana
  • Collection : Shojo Kana


Présentation de l'éditeur
La vie d'An se trouve bouleversée à la suite du divorce de ses parents et d'un déménagement à la campagne. Heureusement que Daigo, son nouveau voisin, l'aide à accepter sa nouvelle vie ! Toutefois, An va découvrir que l'amour est à la fois précieux et fugace..

Mon avis
On suit la vie d'An de ses 16 ans à ses 26 ans, de son arrivée à Shimane à son départ pour Tokyo avec ses allers-retours avec son passé à Shimane.
An vient vivre avec sa mère à la campagne à la suite du divorce de ses parents. Lorsque sa mère se suicide, elle trouvera du réconfort auprès de Daigo, Fuji et Shiika et restera vivre avec ses grands-parents. Lorsque son père vient la chercher, elle choisit de lui laisser une chance et s'installe à Tokyo avec lui. Il s'ensuit une histoire d'amour à distance avec Daigo qui est son petit ami.
Tout au long de ses 10 volumes, on suit l'évolution d'An, ses doutes, ses craintes, ses peurs d'être faible comme sa mère et sa lutte pour et contre son amour envers Daigo.
C'est vraiment une belle histoire, sensible et très bien dessinée.
Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 18:39


Honey and Clover ( Hachimitsu to clover) de Chika Umino en 10 volumes.

  • Broché: 180 pages
  • Editeur : Kana
  • Collection : HONEY & CLOVER

Le titre signifie "Trèfle et miel" et c'est un josei manga. Le manga a reçu le Prix du manga Kodansha en 2003, bien que paru chez un autre éditeur, chose rare pour ce prix.

Synopsis :

Honey and Clover narre l'histoire d'un groupe de jeunes adultes en école d'arts ou entrant dans la vie active à la sortie de cette école, groupe qui se voit quelque peu bouleversé par l'arrivée d'une jeune artiste prodige et réservée, d'allure enfantine, Hagu. Morita et Takemoto en seront particulièrement affectés, tombant sous le charme du talent et de la personnalité de la jeune fille.

L'histoire suit les destins croisés de tous ces personnages, leurs amours souvent impossibles, l'évolution de leurs buts, de leur perception du monde, leurs amitiés...


Mon avis :
C'est un manga passionnant qui m'a pris plus de temps à lire car très dense tant au niveau du texte que des comportements que des émotions des personnages.
On suit l'histoire de 5 personnages principaux et de la vie qui gravite autour d'eux : l'emploi, les étudiants, la quête de soi, le chômage mais surtout l'Art et les sentiments... car ils sont tous des Artistes plastiques. Ces chassé-croisée amoureux proposent une alternance entre la sensibilité et l'humour.

Cette histoire focalise sur des étudiants en arts plastiques qui vont partager leurs coups de blues, leurs éclats de rire, leurs instants d'amitié alors que ni l'action ni l'intrigue n'occupent le haut du pavé. Ce sont des moments uniques, très drôles et émouvants, des moments purs de grande tendresse ou de détresse. On y trouve majoritairement des triangles amoureux, avec floraison de  sentiments, d'humour et de quiproquos.

Les personnages ont tous des caractères atypiques et attachants : il y a d'abord Takemoto, un jeune naïf qui regarde la vie et réfléchit beaucoup au lieu d'agir mais le jour où il passe à l'action, il ne fait pas les choses à moitié ; il partage un appartement avec Mayama, un étudiant de dernière année, celui-ci a fait la rencontre d'une jolie veuve dont il est tombé amoureux, mais sa dévotion pour la mémoire de son mari paralyse quiconque à se lancer dans une déclaration enflammée ...Nous trouvons également  Morita, un huluberlu explosif mais terriblement talenteux, il est capable du meilleur comme du pire. Seule la petite Hagumi, nièce du professeur Hanamoto, parvient à le toucher et lui faire perdre tous ses moyens. Cette dernière est une étudiante de 19 ans, qui n'en paraît pas 12, bourrée de talent et qui vit dans sa bulle. Beaucoup aimerait voir le monde à travers ses yeux afin de comprendre ce qu'elle ressent. Son don pour l'Art est indéniable ! Comptons également Yamada, la seconde fille de la bande, au coup de pied assassin. Elle est amoureuse de Mayama, qui l'ignore mais la respecte beaucoup. C'est mon personnage préférée.

Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 12:55


Koko Debut tome 5 de Kazune Kawahara

  • Broché: 180 pages
  • Editeur : Marvel Panini France (13 mai 2009)
  • Collection : Panini Manga

Présentation de l'éditeur
Après son premier baiser avec Yo. Haruna a traversé une période très difficile au cours de laquelle elle ne parvenait plus à lui parler. Heureusement, tout est maintenant rentré dans l'ordre. ordre qui ne tardera pas à être à nouveau bouleversé par l'arrivée d'une nouvelle élève : Reona Matsuzaka...

Mon avis
J'ai donc continué cette série que j'avais commencé en janvier. C'est avec un vrai plaisir que j'ai retrouvé Haruna et Yo. Haruna était tombée amoureuse de Yo alors que celui-ci lui avait défendu. finalement, elle lui déclare sa flamme et Yo tombe amoureux d'elle. Ce tome 5 raconte l'état d'esprit d'Haruna après leur premier baiser et l'arrivée de Reona qui n'est d'autre qu'une ancienne adversaire de softball. Reona n'a qu'un objectif : faire souffrir Haruna pour se venger de ses défaites au softball. Toutes ses tentatives ne parviendront qu'à renforcer les liens entre Haruna et Yo.
Je conseille vraiment ce manga drôle et tendre à la fois.

Définition
Koko debut : "débuts au lycée" c'est une expression qu'on utilise pour désigner les jeunes filles qui, en entrant au lycée, changent du tout au tout et se mettent à s'intéresser aux garçons.
Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!