Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 16:59
monamifrederic.jpg

Mon ami Frédéric d'Hans Peter Ritcher


  • Poche
  • Editeur : Hachette (3 avril 2009)
  • Collection : L.D.P.JEUNESSE

Amazon.fr

1925. En Allemagne, dans le même immeuble, naissent deux garçons à une semaine d'intervalle. Très vite, une amitié va lier ces deux enfants que rien ne saurait distinguer, à une différence près : Frédéric est juif. Et dans l'Allemagne d'avant-guerre commence à naître le nazisme. Tout bascule alors et pour Frédéric et sa famille se succèdent les brimades de plus en plus violentes, auxquelles son ami assiste, impuissant.

Qu'adviendra-t-il de l'amitié des deux enfants ? Frédéric survivra-t-il à la folie meurtrière qui va embraser l'Allemagne jusqu'en 1945 ?

L'ouvrage contient une table chronologique de l'Holocauste ainsi qu'un petit mémento des termes essentiels de la religion juive, et il a valeur de témoignage. Poignant, il décrit chapitre après chapitre la mise en marche de l'Holocauste et en dévoile le mécanisme effrayant et inéluctable. Le ton neutre employé par Hans Peter Richter ne laisse place qu'à une description froide des événements. À travers le portrait de deux destins parallèles, il aidera l'enfant à mieux comprendre cette période essentielle de l'Histoire. --Xavier Marciniak --

 

Mon avis

Voici un roman classique de la littérature de jeunesse. Ce roman est idéal pour les 11-13 ans car il montre la montée du nazisme vue par deux familles allemandes vivant dans le même immeuble : une famille allemande, une famille juive dont les deux fils sont nés pratiquement en même temps et dont l'amitié grandit chaque jour.

Ce témoignage bouleversant ne tombe jamais dans le larmoyant.

 

En plus de la montée du nazisme, les grands traits de la religion juive et de leur histoire sont racontés de façon simple.
La petite histoire et la grande Histoire se rencontrent.
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans adolescents
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 16:52
netinquietepaspourmoi.jpg

Ne t'inquiète pas pour moi d'Alice Kuipers


  • Broché: 242 pages
  • Editeur : Albin Michel Jeunesse (2 avril 2008)
  • Collection : JEUNESSE

www.choisirunlivre.com

Sujet : Claire, quinze ans, et sa mère, médecin, bien qu’habitant sous le même toit, se croisent plus qu’elles ne se voient. Pour communiquer, elles ont opté pour des petits mots apposés sur le frigo : ainsi, listes de courses, demandes d'argent de poche et messages divers se succèdent-ils. Très rapidement, la mère de Claire apprend qu'elle est malade. Au début, la jeune adolescente paraît assez désinvolte, ceci d'autant plus que sa mère n'a pas l'air vraiment inquiète. Mais les choses se compliquent...

Commentaire : Ce roman présente un style narratif qui est, au prime abord, un peu déroutant : certaines pages de trois lignes étant exclusivement consacrées aux listes de courses ou tâches ménagères à effectuer. Peu à peu, cependant, le lecteur se prête au jeu : ces échanges alternatifs mère-fille, permettant à chacune d’exprimer ses sentiments et ses souhaits, nous laissent mieux appréhender ce qu'est leur vie et aussi ce qui s’est passé en dehors de l’écriture. Lorsque la mère de Claire découvre sa maladie, les Post-it prennent une toute autre dimension : le temps pouvant être compté, il y a une véritable urgence à communiquer. Un roman émouvant, plein de tendresse, écrit dans un style direct qui bouleverse par sa justesse.


Présentation de l'éditeur

Maman, je suis allée au supermarché. Regarde dans le frigo. J'ai arrosé les plantes. J'ai nettoyé la cage de Jeannot Lapin. J'ai rangé le salon. Et la cuisine. Et j'ai fait la vaisselle aussi. Je vais me coucher. Ton esclave à domicile, Claire. Une correspondance par Post-it sur le frigo entre une mère et sa fille. Lorsque la mère tombe malade, le temps presse mais l'espoir demeure. Un livre comme un trésor qui chuchote à l'oreille l'importance de ceux qu'on aime...


Mon avis

Roman de type espitolaire sur une mère et sa fille correspondant via des post-il collés sur le frigidaire qui a l'avantage de se lire très vite.
Là où j'ai du mal c'est avec le thème du livre. Comment peut-on être réaliste avec un tel thème ?! La mère découvre qu'elle souffre d'une maladie et les 2 jeunes femmes continuent à se parler via des post-il...difficile à croire.
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans adolescents
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 16:39
levisagedesara-copie-1

Le Visage de Sara de Melvin Burgess


  • Broché: 300 pages
  • Editeur : Gallimard-Jeunesse (12 juin 2008)
  • Collection : Scripto

Présentation de l'éditeur

Sara veut devenir célèbre. La célébrité est son obsession. La chirurgie esthétique, son fantasme. Aussi, quand la légendaire star de rock, Jonathan Heat, propose de la prendre en main, c'est comme si son rêve devenait réalité. Mais s'il y avait un prix insoupçonné... Et Sara serait-elle prête à aller jusque là ? Melvin Burgess se glisse avec un talent étonnant dans la peau d'une jeune névrosée, obsédée par son image. Un thriller psychologique décapant et provocateur qui se dévore d'une traite.


Mon avis

Voici un roman pour adolescents que je voulais lire depuis un certain temps.
Le récit est présenté comme un témoignage avec un narrateur omniscient qui nous prend, nous lecteurs, comme témoin. Il part du principe que nous connaissons cette histoire et il nous présente les faits comme dans un documentaire. Melvin Burgess nous fait le récit de comment on est arrivés à cette fin. Bien sûr, c'est au fur et à mesure que nous découvrons la vérité. C'est excellement bien écrit et lisible par des adultes. L'écriture est vive et le récit haletant.
Sara, adolescente vouant être célèbre, est surtout névorsée et ne supporte pas son physique. Une rencontre va bouleverser sa vie.
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans adolescents
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 13:39
Amis blogueurs et amies blogueuses,

Je vous souhaite une excellente année 2010. Qu'elle vous apporte joie, santé, bonheur et prospérité !
Repost 0
Published by Melaine - dans Blablabla
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 14:30
lesymboleperdu.jpg

[u]Le symbole perdu[/u] de Dan Brown

  • Broché: 595 pages
  • Editeur : Jean-Claude Lattès (27 novembre 2009)
  • Langue : Français

Présentation de l'éditeur

Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d'urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut grade, pour une conférence à donner le soir même. En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte. Ce sera le premier indice d'une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie. Une aventure où s'affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.


Book Description

Aujourd’hui, avec Le Symbole perdu Dan Brown nous livre la suite très attendue des aventures de son héros, Robert Langdon. Six ans après le Da Vinci Code, le succès phénoménal avec plus de 5 millions d’exemplaires vendus en France, toutes éditions confondues, Un embargo absolu sur le livre jusqu’au 15 septembre… mais la promesse d’une nouvelle intrigue montée par un Dan Brown au meilleur de sa forme : codes, histoire, énigmes : tout y est !


Mon avis
Adeptes de la théorie du complot, des codes et secrets, voici venu le dernier Dan Brown et il tient ses promesses.
Le rythme est haletant du début à la fin. Aaucun moment je n'ai voulu lâcher le livre. Tout coule...c'est un vrai plaisir à la lecture. Un grand bravo aux traducteurs.
L'enquête est passionnante et nous entraîne dans les secrets de la franc-maçonnerie américaine. Les Pères Fondateurs, l'antiquité grecque et égyptienne, tout est réuni pour plonger dans le mystère.
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans policiers
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 14:21


La petite princesse de Frances H. Burnett


  • Poche: 284 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (10 septembre 2009)
  • Collection : Folio Junior

Présentation de l'éditeur

Sara Crewe, fille unique et choyée d'un riche Anglais installé aux Indes, vient parfaire son éducation dans un pensionnat à Londres. Sa générosité, son intelligence et ses talents de conteuse lui valent quelques amitiés fidèles... et de solides rancunes. Le jour de l'anniversaire de Sara, une fête somptueuse se prépare à la pension. Mais un homme vêtu de noir se présente, porteur d'une terrible nouvelle qui va changer la vie de la fillette.


Quatrième de couverture

Sara, petite fille riche, arrive à la pension de Miss Minchin. C'est là qu'elle va apprendre la mort de son père. Heureusement, Becky la petite servante est là. Entre elles va naître une grande amitié. [...]


Mon avis

Attention, si comme moi vous avez pleuré à chaudes larmes en regardant le dessin animé "Princesse Sarah", vous allez en faire de même en lisant le roman qui a inspiré le dessin animé (pour une fois assez fidèle à l'oeuvre de l'écrivain).
Sara, petite fille riche, perd son père et se retrouve à faire la classe de français aux petites élèves et à travailelr du matin au soir pour la pension de miss Minchin. Habitant dans une mansarde froide, son univers quotidien va changer grace au singe des nouveaux voisins venus d'Inde et au "lascar". Il va décrire les conditions d'hébergement de Sara et Becky et son maître va l'autoriser à embellir leur quotidien sans savoir que la petite fille qu'il recherche habite juste à côté de chez lui. C'est encore une fois grace au singe, qui s'est enfui pour aller dans la mansarde de Sara, que l'histoire va se dénouer.
Un classique à lire !
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 14:12


Les étranges soeurs Wilcox, Tome 1 : Les vampires de Londres de Fabrice Colin


  • Broché: 283 pages
  • Editeur : Gallimard-Jeunesse (10 septembre 2009)
  • Collection : HORS SER LITTER


Présentation de l'éditeur

Londres 1888. Qui sont ces deux orphelines qui s'aventurent la nuit dans les rues mal famées ? Ignorent-elles qu'on peut y rencontrer Jack l'Eventreur ? Que des créatures plus terrifiantes encore, goules et vampires s'y livrent une lutte sans merci ? Mais Amber et Luna Wilcox ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Sous leur frêle apparence se cache un terrible secret. C'est pour cela qu'elles ont été choisies. Par qui ? Impossible d'en dire plus. Sinon que la survie de l'empire britannique repose désormais sur les très étrangers soeurs Wilcox...

Mon avis
Pour moi c'est LE livre jeunesse de l'année. Fabrice Colin écrit extrêmement bien. L'écriture coule toute seule et je me me suis laissée porter par le flot de l'histoire.
Deux soeurs qui se réveillent dans des cercueils dans un cimetière abandonné de Londres...rien que le début m'a plu. Ce n'est jamais effrayant ni cliché. L'atmosphère joue un grand rôle dans le roman. Les fans de Dickens seront ravis. Le "fog" est bien présent et cache ses mystères et ses personnages suprises : Sherlock Holmes, le Dr Watson, Moriarty, Bram Stoker et des allusions en foison.
Le lecteur est invité à suivre le parcours de ses deux soeurs qui se réveillent transformées, alergiques au soleil et qui ne comprennent pas ce qui leur arrivent. Identification garantie !
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans adolescents
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 17:34


L'accro du shopping a une soeur de Sophie Kinsella


  • Broché: 386 pages
  • Editeur : Pocket (5 juin 2007)
  • Collection : Pocket


Présentation de l'éditeur

Après une lune de miel à rallonge, Becky rentre à Londres et retrouve son train-train de citadine avec un goût amer : sa meilleure amie l'a remplacée par une fille se rapprochant plus du cheval que de l'idéal féminin, son jouet préféré - sa Carte Bleue - est bloqué, son mari est débordé. Mais le meilleur reste à venir : ses parents lui apprennent qu'elle a une sœur née des amours prénuptiales de son père ! Un nouvel horizon se dessine pour Becky : vivement la folle aventure familiale faite de séances intensives de shopping et de soirées pyjamas. Car elle n'imagine pas seul un instant que Jess soit tout sauf son double... ,Loin de renoncer malgré leurs différences, Becky va prouver une fois de plus qu'elle a plus d'un tour dans ses sacs !


Mon avis
Souvent pénible et tête à claques dans ce volume, Becky réussi toujours à se tirer de situations toujours plus cocaces les unes que les autres.
Enfant unique, elle se découvre soudainement une soeur : Jess. Elle désire tout savoir d'elle et  de faire du shopping ensemble. Ainsi, Becky pense faire de Jess sa nouvelle meilleure amie et donc remplacer Suze qui s'est fait une nouvelle amie pendant l'absence prolongée de Becky. Malheureusement pour Becky, tout ne va pas comme elle veut et son goût du luxe, lors de sa dernière escale de voyage de noces, va lui apporter des ennuis.

J'ai particulièrement aimé la fin. Sophie Kinsella retombe bien sur ses pieds sans que cela soit tiré par les cheveux. C'est rare de trouver des fins aussi bien écrite dans ce genre de livre. L'histoire n'est pas fantastique mais le combat écologique invoqué en dernière partie permet aux lecteurs de prendre conscience des problèmes d'environnement et d'urbanisme avec le sourire.
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 15:31


La petite maison dans la prairie de Laura Ingalls Wilder (8 volumes + 1 "inédit").


  • Poche: 350 pages
  • Editeur : Flammarion; Édition : 21e éd (16 avril 2004)
  • Collection : Castor poche

Mon avis :
Je pense que je ne suis pas la seule à avoir regardée la série TV voire à l'avoir regardée en entier au moins une fois (j'avoue, je l'ai vue en entier 2 fois) et c'est grâce à cette série que je suis tombée amoureuse des Etats Unis d'Amérique. L'Amérique des grandes plaines, des étendues sauvages, ses tempêtes, ses agriculteurs, l'arrivée du train, du progrès et cette volonté d'aller toujours plus loin dans l'ouest pour bâtir un idéal...
C'est vraiment une série qui m'a pronfondément marquée. C'est pourquoi, lorsque j'ai vu les volumes tout neuf, je me suis dit que c'était l'occasion ou jamais de lire l'autobiographie de Laura.

Quelle surprise ! La famille est bien la même, Marie tombe bien aveugle mais le roman n'a rien à voir avec la série. La famille Ingalls est partie du Wisconsin pour aller en territoire indien d'où ils ont du partir pour ensuite aller à Plum Creek (lieu de la série) quelques temps pour finalement continuer vers le Dakota du Sud à De Smet avec le train. On peut même dire qu'ils ont fondé la ville.
Laura devient bien institutrice et Almonzo est assez fidèle à l'image véhiculée par la télévision. Tous deux sont des pionniers que les malheurs n'arrêtent pas (volume 8).

La biographie montre vraiment l'esprit pionnier de la famille et la soif d'étendues de plaines vierges, la dureté du climat et la peur-respect envers les Indiens même s'ils s'en méfient (j'ai même trouvé des passages assez limites envers les Indiens surtout de la part de Caroline qui ne les portait pas dans son coeur).

Cette biographie mérite vraiment d'être lue même si elle s'adresse vraiment à des enfants. Les adultes y trouveront plus une source de renseignements inouies sur l'ouest américain et la fameuse conquête de l'ouest !

Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 07:55


La toile de Charlotte de E.B White et illustrations de Garth Williams.


  • Broché: 192 pages
  • Editeur : L'Ecole des loisirs (1 janvier 1982)
  • Collection : Neuf Poche


Quatrième de couverture
Le livre raconte l'été heureux de la petite Fern, de son cochon Wilbur et de la meilleure amie de Wilbur, la magnifique araignée grise, Charlotte. Wilbur et Charlotte habitent la belle vieille grange de l'oncle Homère. Fern passe des journée, entières dans la grange, assise tranquillement sur son tabouret. Les animaux la traitent en égale et parlent librement devant elle. Un jour, Fern entend la brebis apprendre à Wilbur que les hommes l'engraissent pour en faire du jambon et du saucisson. Wilbur en est bouleversé. Que faire pour échapper à ce sinistre destin ? Charlotte le console et comme elle est très intelligente, elle conçoit un plan pour sauver la vie à WiIbur. Même Templeton, le vieux rat qui pourtant ne fait jamais rien sans contrepartie, est mis à contribution. Patiemment, Charlotte tisse sa toile captant les insectes dont elle a besoin pour vivre, et les hommes dont dépend la vie de Wilbur.

Mon avis
J'ai découvert ce livre dans une liste publiée par Newsweek sur les livres les plus empruntés aux USA. Il fait partie du top 100 (il n'y a que 4 livres de littérature jeunesse).
Etant un grand classique américain, j'ai foncé à la réserve et j'ai dévoré ce livre en deux jours.
L'amitié de Wilbur avec Charlotte est touchante et la façon dont elle aide son ami à ne pas être tué devrait faire réfléchir plusieurs d'entres nous sur les liens d'amitié.
Que feriez vous pour vos amis ? C'est la question qui ressort de ce livre ainsi que la crédulité des hommes face aux messages tissées par Charlotte sur sa toile et qu'ils prennent pour des messages divins. Personne ne peut croire que c'est une araignée qui ait fait ça car c'est bien connu que les araignées ne savent ni lire ni écrire.
L'amitié profonde et sans faille de ces deux êtres est juste bouleversante. Je recommande vivement ce livre aux petits comme aux grands !


Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!