Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 17:34


L'accro du shopping a une soeur de Sophie Kinsella


  • Broché: 386 pages
  • Editeur : Pocket (5 juin 2007)
  • Collection : Pocket


Présentation de l'éditeur

Après une lune de miel à rallonge, Becky rentre à Londres et retrouve son train-train de citadine avec un goût amer : sa meilleure amie l'a remplacée par une fille se rapprochant plus du cheval que de l'idéal féminin, son jouet préféré - sa Carte Bleue - est bloqué, son mari est débordé. Mais le meilleur reste à venir : ses parents lui apprennent qu'elle a une sœur née des amours prénuptiales de son père ! Un nouvel horizon se dessine pour Becky : vivement la folle aventure familiale faite de séances intensives de shopping et de soirées pyjamas. Car elle n'imagine pas seul un instant que Jess soit tout sauf son double... ,Loin de renoncer malgré leurs différences, Becky va prouver une fois de plus qu'elle a plus d'un tour dans ses sacs !


Mon avis
Souvent pénible et tête à claques dans ce volume, Becky réussi toujours à se tirer de situations toujours plus cocaces les unes que les autres.
Enfant unique, elle se découvre soudainement une soeur : Jess. Elle désire tout savoir d'elle et  de faire du shopping ensemble. Ainsi, Becky pense faire de Jess sa nouvelle meilleure amie et donc remplacer Suze qui s'est fait une nouvelle amie pendant l'absence prolongée de Becky. Malheureusement pour Becky, tout ne va pas comme elle veut et son goût du luxe, lors de sa dernière escale de voyage de noces, va lui apporter des ennuis.

J'ai particulièrement aimé la fin. Sophie Kinsella retombe bien sur ses pieds sans que cela soit tiré par les cheveux. C'est rare de trouver des fins aussi bien écrite dans ce genre de livre. L'histoire n'est pas fantastique mais le combat écologique invoqué en dernière partie permet aux lecteurs de prendre conscience des problèmes d'environnement et d'urbanisme avec le sourire.
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 15:31


La petite maison dans la prairie de Laura Ingalls Wilder (8 volumes + 1 "inédit").


  • Poche: 350 pages
  • Editeur : Flammarion; Édition : 21e éd (16 avril 2004)
  • Collection : Castor poche

Mon avis :
Je pense que je ne suis pas la seule à avoir regardée la série TV voire à l'avoir regardée en entier au moins une fois (j'avoue, je l'ai vue en entier 2 fois) et c'est grâce à cette série que je suis tombée amoureuse des Etats Unis d'Amérique. L'Amérique des grandes plaines, des étendues sauvages, ses tempêtes, ses agriculteurs, l'arrivée du train, du progrès et cette volonté d'aller toujours plus loin dans l'ouest pour bâtir un idéal...
C'est vraiment une série qui m'a pronfondément marquée. C'est pourquoi, lorsque j'ai vu les volumes tout neuf, je me suis dit que c'était l'occasion ou jamais de lire l'autobiographie de Laura.

Quelle surprise ! La famille est bien la même, Marie tombe bien aveugle mais le roman n'a rien à voir avec la série. La famille Ingalls est partie du Wisconsin pour aller en territoire indien d'où ils ont du partir pour ensuite aller à Plum Creek (lieu de la série) quelques temps pour finalement continuer vers le Dakota du Sud à De Smet avec le train. On peut même dire qu'ils ont fondé la ville.
Laura devient bien institutrice et Almonzo est assez fidèle à l'image véhiculée par la télévision. Tous deux sont des pionniers que les malheurs n'arrêtent pas (volume 8).

La biographie montre vraiment l'esprit pionnier de la famille et la soif d'étendues de plaines vierges, la dureté du climat et la peur-respect envers les Indiens même s'ils s'en méfient (j'ai même trouvé des passages assez limites envers les Indiens surtout de la part de Caroline qui ne les portait pas dans son coeur).

Cette biographie mérite vraiment d'être lue même si elle s'adresse vraiment à des enfants. Les adultes y trouveront plus une source de renseignements inouies sur l'ouest américain et la fameuse conquête de l'ouest !

Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 07:55


La toile de Charlotte de E.B White et illustrations de Garth Williams.


  • Broché: 192 pages
  • Editeur : L'Ecole des loisirs (1 janvier 1982)
  • Collection : Neuf Poche


Quatrième de couverture
Le livre raconte l'été heureux de la petite Fern, de son cochon Wilbur et de la meilleure amie de Wilbur, la magnifique araignée grise, Charlotte. Wilbur et Charlotte habitent la belle vieille grange de l'oncle Homère. Fern passe des journée, entières dans la grange, assise tranquillement sur son tabouret. Les animaux la traitent en égale et parlent librement devant elle. Un jour, Fern entend la brebis apprendre à Wilbur que les hommes l'engraissent pour en faire du jambon et du saucisson. Wilbur en est bouleversé. Que faire pour échapper à ce sinistre destin ? Charlotte le console et comme elle est très intelligente, elle conçoit un plan pour sauver la vie à WiIbur. Même Templeton, le vieux rat qui pourtant ne fait jamais rien sans contrepartie, est mis à contribution. Patiemment, Charlotte tisse sa toile captant les insectes dont elle a besoin pour vivre, et les hommes dont dépend la vie de Wilbur.

Mon avis
J'ai découvert ce livre dans une liste publiée par Newsweek sur les livres les plus empruntés aux USA. Il fait partie du top 100 (il n'y a que 4 livres de littérature jeunesse).
Etant un grand classique américain, j'ai foncé à la réserve et j'ai dévoré ce livre en deux jours.
L'amitié de Wilbur avec Charlotte est touchante et la façon dont elle aide son ami à ne pas être tué devrait faire réfléchir plusieurs d'entres nous sur les liens d'amitié.
Que feriez vous pour vos amis ? C'est la question qui ressort de ce livre ainsi que la crédulité des hommes face aux messages tissées par Charlotte sur sa toile et qu'ils prennent pour des messages divins. Personne ne peut croire que c'est une araignée qui ait fait ça car c'est bien connu que les araignées ne savent ni lire ni écrire.
L'amitié profonde et sans faille de ces deux êtres est juste bouleversante. Je recommande vivement ce livre aux petits comme aux grands !


Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 09:28
Le magazine Lire, ainsi que d'autres medias d'ailleurs, ont publié la liste des 100 premiers livres préférés des français. Cette liste circule à plein régime sur la blogosphère ces temps ci. Le jeu consiste à énumérer les livres que l'on a lu dans cette liste et de savoir, ainsi, si l'on est un lecteur ou une lectrice conventionnel ou pas.
J'ai mis en surligné les livres que j'ai lus.

Cette liste est tout de même très franco-française. Pas de Don Quijotte de Cervantés, pas d'Anna Karénine de Tolstoï, pas de Divine comédie de Dante...Et que dire de l'absence de Molière, Corneille et Racine...

1 La Bible
2 Les Misérables de Victor Hugo
3 Le petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry
4 Germinal d’Emile Zola
5 Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien
6 Le rouge et le noir de Stendhal (je suis en train de le lire !)
7 Le grand Meaulnes d’Alain-Fournier
8 Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne
9 Jamais sans ma fille de Betty Mahmoody
10 Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas
11 La gloire de mon père de Marcel Pagnol
12 Le journal d’Anne Frank d’Anne Frank (j'ai longtemps essayé mais je n'arrive pas à le lire)
13 La bicyclette bleue de Régine Deforges
14 La nuit des temps de René Barjavel
15 Les oiseaux se cachent pour mourir de Colleen Mc Cullough
16 Dix petits nègres d’Agatha Christie
17 Sans famille d’Hector Malot
18 Les albums de Tintin de Hergé 
19 Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
20 L’assommoir d’Emile Zola
21 Jane Eyre de Charlotte Brontë
22 Dictionnaires Petit Robert, Larousse, etc (Peut-on lire un dictionnaire ?!)
23 Au nom de tous les miens de Martin Gray
24 Le comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas
25 La cité de la joie de Dominique Lapierre
26 Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley
27 La peste d’Albert Camus 
28 Dune de Frank Herbert
29 L’herbe bleue Anonyme
30 L’étranger d’Albert Camus
31 L’écume des jours de Boris Vian (souvenir de ma classe de 3ème...).
32 Paroles de Jacques Prévert
33 L’alchimiste de Paulo Coelho
34 Les fables de Jean de La Fontaine
35 Le parfum de Patrick Süskind
36 Les fleurs du mal de Charles Baudelaire
37 Vipère au poing d’Hervé Bazin
38 Belle du seigneur d’Albert Cohen
39 Le lion de Joseph Kessel
40 Huis clos de Jean-Paul Sartre
41 Candide de Voltaire
42 Antigone de Jean Anouilh
43 Les lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet
44 Premier de cordée de Roger Frison-Roche
45 Si c’est un homme de Primo Levi
46 Les malheurs de Sophie de la comtesse de Ségur
47 Le tour du monde en 80 jours de Jules Verne
48 Les fourmis de Bernard Werber
49 La condition humaine d’André Malraux
50 Les Rougon-Macquart d’Emile Zola (euh, c'est une TRES longue série...)
51 Les rois maudits de Maurice Druon
52 Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand
53 Les hauts de Hurlevent d’Emily Brontë (lu, relu re relu...)
54 Madame Bovary de Gustave Flaubert (j'ai détesté !)
55 Les raisins de la colère de John Steinbeck
56 Le château de ma mère de Marcel Pagnol
57 Voyage au centre de la Terre de Jules Verne
58 La mère de Pearl Buck
59 Le pull-over rouge de Gilles
60 Mémoires de guerre de Charles de Gaulle
61 Des grives aux loups de Claude Michelet
62 Le fléau de Stephen King
63 Nana d’Emile Zola
64 Les petites filles modèles de la comtesse de Ségur
65 Pour qui sonne le glas d’Ernest Hemingway
66 Cent ans de solitude de Gabriel García Márquez
67 Oscar et la dame rose d’Eric-Emmanuel Schmitt
68 Robinson Crusoé de Daniel Defoe
69 L’île mystérieuse de Jules Verne
70 La chartreuse de Parme de Stendhal
71 1984 de George Orwell
72 Croc-Blanc de Jack London
73 Regain de Jean Giono
74 Notre-Dame de Paris de Victor Hugo
75 Et si c’était vrai de Marc Levy
76 Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline
77 Racines d’Alex Haley
78 Le père Goriot d’Honoré de Balzac
79 Au bonheur des dames d’Emile Zola
80 La terre d’Emile Zola
81 La nausée de Jean-Paul Sartre
82 Fondation d’Isaac
83 Le vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway
84 Louisiane de Maurice Denuzière
85 Bonjour tristesse de Françoise Sagan
86 Le club des cinq d’Enid Blyton
87 Vent d’est, vent d’ouest de Pearl Buck
88 Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir
89 Les cavaliers de Joseph Kessel
90 Jalna de Mazo de la Roche
91 J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian
92 Bel-Ami de Guy de Maupassant
93 Un sac de billes de Joseph Joffo
94 Le pavillon des cancéreux d’Alexandre Soljenitsyne
95 Le désert des Tartares de Dino Buzzati
96 Les enfants de la terre de Jean M. Auel
97 La 25e heure de Virgil Gheorghiu
98 La case de l’oncle Tom de H. Beecher-Stowe
99 Les Thibault de Roger Martin du Gard
100 Le silence de la mer de Vercors



Repost 0
Published by Melaine - dans Blablabla
commenter cet article
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 13:12


Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows


  • Broché: 396 pages
  • Editeur : NIL (2 avril 2009)
  • Langue : Français

Présentation de l'éditeur
Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Biographie de l'auteur
Mary Ann Shaffer est née en 1934 en Virginie-Occidentale. C'est lors d'un séjour à Londres, en 1976, qu'elle commence à s'intéresser à Guernesey. Sur un coup de tête, elle prend l'avion pour gagner cette petite île oubliée où elle reste coincée à cause d'un épais brouillard. Elle se plonge alors dans un ouvrage sur Jersey qu'elle dévore : ainsi naît fascination pour les îles anglo-normandes. Des années plus tard, encouragée à écrire un livre par son propre cercle littéraire, Mary Ann Shaffer pense naturellement à Guernesey. Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates est son premier roman, écrit avec sa nièce, Annie Barrows, elle-même auteur de livres pour enfants. Mary Ann Shaffer est malheureusement décédée en février 2008 peu de temps après avoir su que son livre allait être publié et traduit en plusieurs langues.


Mon avis
J'ai passé un délicieux moment à lire ces lettres. Le personnage de Juliet est attachant et on suit sa découverte de ce club littéraire et de certains habitants de Guernesey avec un réel plaisir.
Rentrée en contact avec un des habitants de l'île grâce à un écrivain, Juliet va apprendre à connaître la vie des certains habitants de cette île pendant la guerre et la création d'un club littéraire répondant au doux nom de "Cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey". Grâce à la littérature, certains vont ouvrir leurs horizons mais surtout ils vont s'entraider pendant l'Occupation et même après. Une amaitié solide se construit entre eux.
On suit également l'histoire d'Elizabeth, membre du Cercle mais qui n'est plus sur l'île. Elle devient, en quelque sorte, le personnage central de l'histoire.
J'ai vraiment bien accroché au style, au thème, et à la découverte de Guernesey.



Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 15:08


Sawako de Karuho Shiina (4 tomes, série en cours).


  • Broché: 195 pages
  • Editeur : Kana (16 janvier 2009)
  • Collection : SAWAKO


Mon avis
Sawako est victime d'une réputation qui la fait se sentir seule et misérable. Au lycée, on la traite comme une pestiférée. Elle fait peur, avec son teint pâle et ses longs cheveux noirs. Elle rappelle les héroïnes des films d'horreur et tout le monde croit qu'elle voit des fantômes !
Le garçon le plus populaire, Kazehaya, arrive à décomplexer tout le monde avec son sourire et sa gentillesse. Grâce à lui, la muraille autour de Sawako s'effrite et la jeune fille est émue de reconnaissance. Elle arrive enfin à se faire des ami(e)s et la découverte de l'amitié est, pour le lecteur, bouleversant car on imagine la solitude qui entourait Sawako. Pourtant, l'auteur ne verse jamais dans le misérabilisme. Tout est fin et poétique. A suivre donc !
Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 17:49


Mortelles décisions de Kathy Reichs


  • Poche: 450 pages
  • Editeur : Pocket (6 février 2003)
  • Collection : Pocket


Présentation de l'éditeur
On retrouve dans ce thriller, l'intrépide héroïne, Tempérance Brennan, confrontée à la guerre sanglante que se livrent les gangs de motards canadiens. Et Temprérance n'a pas fini d'étonner le lecteur car sa spécialité, l'anthropologie judiciaire, est de plus en plus sophistiquée. Aujourd'hui on sait faire parler les fragments d'os mais aussi le sang : les projections, les éclaboussures..., tous ces détails scientifiquement analysés "racontent" comment un meurtre s'est déroulé. Ensuite il ne reste plus qu'à trouver le coupable.


Mon avis
C'est le premier livre de cet auteur qu'il m'ait été donné de lire et j'ai beaucoup apprécié. J'ai choisi cette histoire car elle parle des motards et se déroule au Québec.
Je n'apprécie pas plus que cela la série "Bones" et j'encourage vivement les personnes ne connissant pas cette auteure à la découvrir. Elle a un sens de l'humour fantastique et les enquêtes sont beaucoup plus pationnantes que celles de la série !
L'histoire se déroule donc à Montréal dans le monde fermé des motards et de ses réglements de compte. La police fait appelle à Tempérance Brennan pour identifier des squelettes de motards datant de plusieurs années. Il n'y a aucun temps mort et sa vie privée vient se greffer joyeusement à sa vie professionnelle. Un vrai plaisir à lire.

Pour vous donner envie de la lire, sachez que Maxime Chattam est lui-même un lecteur de Kathy Reichs ;)
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans policiers
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 17:37


Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay


  • Broché: 403 pages
  • Editeur : LGF (28 avril 2008)
  • Collection : Littérature étrangère


Description de l'éditeur
Paris, mai 2002. Julia Jarmond, journaliste pour un magazine américain, est chargée de couvrir la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv. Au cours de ses recherches, elle est confrontée au silence et à la honte qui entourent le sujet. Au fil des témoignages, elle découvre, avec horreur, le calvaire des familles juives raflées, et en particulier celui de Sarah. Contre l’avis des siens, Julia décide d’enquêter sur le destin de la fillette et de son frère. Soixante ans après, cela lui coûtera ce qu’elle a de plus cher. Paris, le 16 juillet 1942 : la rafle du Vel’ d’Hiv’. La police française fait irruption dans un appartement du Marais. Le petit Michel, paniqué, se cache dans un placard, et sa grande sœur Sarah, dix ans, l’enferme et emporte la clef en lui promettant de revenir. Mais elle est arrêtée et emmenée avec ses parents...
Sarah's Key, Roman traduit de l'anglais par Agnès Michaux.

Mon avis
J'avais un peu peur du sujet qui allait être traité car j'en avais déjà lu quelques uns sur ce sujet peu de temps avant et, il faut l'avouer, ce thème "plombe" facilement le moral. En effet, l'histoire est triste mais tellement poétique.
Le récit est à deux voix avant de n'en former plus qu'une.

On suit l'histoire de Sarah et de Julia que la vie a réuni involontairement et surtout la force de caractère de Julia qui veut tout savoir sur cette petite fille. Elle va découvrir son histoire : son arrestation, son petit frère caché dans un placard et qui mourra car personne ne viendra lui ouvrir la porte (comment pouvait-elle savoir à 10 ans qu'ils n'allaient pas revenir ?!), le Vel' d'Hiv', le camp de Beaune-la-Rolande (on trouve des échos avec le roman Le Peigne en écaille de Jean-Pierre Angel), la fuite de Sarah, la lacheté puis l'aide d'un policier et d'une famille mais surtout le mal-être de Sarah le jour où elle comprendra vraiment que son petit frère est mort dans ce placard.
Et que dire de Julia, américaine, ne connaissant pas cette période sombre de notre Histoire, qui va se retrouver face à des mûrs de silence, de honte et de volonté manifeste d'oublier...?!
Ce livre est poignant et je le recommande vivement à tous !
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 14:26


Une nuit à New York de Rachel Cohn et David Levithan


  • Broché: 211 pages
  • Editeur : Hachette (4 mars 2009)
  • Collection : Black Moon

Présentation de l'éditeur
Il y a trois semaines, deux jours et vingt-trois heures qu'elle m'a dit " c'est fini ". Et la voilà déjà avec un autre. Ils s'approchent du comptoir. Il faut que j'agisse. Je me tourne vers une fille que je ne connais même pas, et je lâche : Tu veux bien être ma copine pendant les cinq prochaines minutes ? Nick et Norah n'ont rien en commun. Sauf un premier baiser, censé durer cinq minutes. Et qui va se prolonger toute une nuit. Une seule nuit ?

Mon avis
Apparement un film a été fait...et j'espère qu'il est mieux que le livre.
Je n'ai pas apprécié la lecture de ce livre. Les phrases sont courtes, hautes en couleur  à la limite du vulgaire par moment. Aucun risque de se fouler des neurones afin de comprendre le texte...et quand je vois qu'ils se sont mis à deux pour écrire ce livre, cela me laisse rêveuse. C'est la première fois que je suis autant déçue par un livre de la collection "Black Moon" de chez Hachette. Ce livre catalogué "adolescent" est pour moi une erreur éditoriale de la part d'Hachette. Passez votre chemin, vous ne ratterez rien.
Les deux seuls points positifs sont l'avancée du récit du point de vue de Norah puis de Nick ce qui fait avancer l'action de manière moins nianiante..ainsi que les références musicales de groupes connus (et non des groupes inventés qui, encore une fois, ont des titres de chansons vulgaires et gratuitement provocateurs...).
Repost 0
Published by Melaine - dans Romans adolescents
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 15:41


Special A de Maki Minami (4 volumes déjà parus)

  • Poche: 196 pages
  • Editeur : Tonkam (22 avril 2009)
  • Langue : Français

Présentation de l'éditeur
Au lycée privé Hakusenkan, il existe une classe que l'on appelle « spécial A » réservée aux sept meilleurs élèves de l'école. Parmi eux, figure Hikari Hanazono, une énergique jeune fille motivée uniquement par le désir acharné de l'emporter sur son rival, Kei Takishima.

Mon avis
Drôle, fin et plein de bons sentiments, ce manga a été parmi les mieux notés et les plus appréciés en 2009. J'ai eu plaisir à faire connaissance avec Hikari et sa farouche détermination a battre son éternel rival. Elle ne remarque pas que celui-ci est amoureux d'elle tellement celle-ci est aveuglée par son envie de devenir la numéro 1.
A suivre...
Repost 0
Published by Melaine - dans Mangas
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!