Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 17:09
Auteur : Flore Talamon
Broché: 160 pages
Editeur : Nathan (6 février 2014)
Collection : POCHES NATH 10
 
Mon avis :
 
Tout d’abord, il faut savoir que je n’aime pas les histoires se déroulant sur un bateau car les descriptions de la mer, du matériel nautique ne m’intéressent absolument pas !
 
Je partais donc en espérant échapper à cela et … quelle belle surprise ! Il est inévitable d’avoir des descriptions des bateaux de Christophe Colomb mais cela reste tout à fait raisonnable !!
 
L’histoire m’a séduite du début à la fin et je me suis attachée à Thiago et sa quête de sa bien-aimée avec beaucoup de passion. De plus, Flore Talamon mélange la réalité et la fiction avec beaucoup de virtuosité. J’ai personnellement rafraichi ma mémoire sur la découverte de l’Amérique et surtout des Antilles par ce grand navigateur.
 
Ce qui m’a émue particulièrement c’est la relation d’amitié née entre Caxi, un Taïnos, et Thiago. Ne parlant pas la même langue, ils arrivent à se comprendre et à éprouver du respect l’un envers l’autre avant même que se pose la question de savoir si les « Indiens » avaient une âme ou pas (cf la controverse de Valladolid). Ce récit nous montre clairement qu'ils en ont une et même plus que les Espagnols les arrachant à leur terre pour les "montrer" à la cour d'Espagne telles des bêtes curieuses.
 
Merci aux éditions Nathan pour cet envoi.
 
Un marin de trop
Repost 0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 13:49
Merci à Nathan pour ce livre reçu en service presse
 
  • Auteur : Marie Sellier
  • Poche: 170 pages
  • Editeur : Fernand Nathan (29 août 2013)
  • Collection : Nathanpoche 12 ans et +
 
Description de l'ouvrage :
 
Camille Claudel et Rodin, deux sculpteurs de génie

«Le mystère qui planait sur la relation entre Rodin et Camille Claudel les intriguait. Luce et Hortense avaient le sentiment de pénétrer dans un monde à la fois romantique et dangereux. Rodin avait-il vraiment le pouvoir de rendre fou d'amour ?»

Mars 1913, sur l'île de la Cité, à Paris. Le jeune Émile est réveillé en pleine nuit par un fracas épouvantable. Le bruit vient du logement du rez-de-chaussée où habite une femme étrange, une sorte de clocharde qui se barricade le jour et sort furtivement la nuit. Qui est-elle ?

Le lendemain, Hortense, la soeur d'Émile, se rend avec son amie Luce chez le célèbre sculpteur Rodin qui a proposé de faire leur portrait. Au fil de la conversation, Rodin évoque une sculptrice qui ressemble fort à la mystérieuse voisine d'Émile... Et si c'était elle ?
 
Mon avis :
 
L'auteur s'est inspirée de la correspondance privée entre rodin et Camille Claudel pour écrire ce roman. Bien sûr, elle a romancé l'action en nous introduisant aux derniers jours de liberté de Camille Claudel via la famille Bouchon qui est fictive. Le lecteur voir la folie qui anime Camille, son obsession de la surveillance et de l'empoisonnement.
Ce livre mêlant art, amour, passion amoureuse, destruction, folie se lit vite et bien.
Les plus du roman sont l'utilisation de la fin de chaque chapitre pour rebondir dans le suivant à l'aide des titres de chapitres et que le récit se construit comme un puzzle voire une enquête policière. Le lecteur glane des infos qu'il doit mettre bout à bout pour comprendre l'action en cours et découvrir au fur et à mesure les tenants et les aboutissants de l'histoire d'amour de deux artistes hors normes.
De plus, ce roman questionne sur la place des femmes artistes en ce début de XXème siècle, la non reconnaissance de leur soif de liberté et le rejet familial ce qu'incarne parfaitement Camille Claudel !
 
 
Coeur de pierre
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Nathan Romans pour enfants
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 13:14
 
 
Merci aux éditions Nathan pour ce envoi en service presse !
 
  • Auteur : Robin Benway
  • Broché: 409 pages
  • Editeur : Nathan Jeunesse (16 janvier 2014)
  • Collection : GD FORMAT FILLE
 
Description de l'ouvrage :
 
Le comble pour une espionne : craquer pour sa cible !

Maggie Silver a ouvert son premier coffre-fort à 3 ans. Cela peut sembler étonnant, mais quand on est fille d'espions, c'est assez banal.
À 16 ans, elle décroche enfin sa première mission en solo.
SON OBJECTIF : accéder à des infos que détiendrait
Armand Oliver, journaliste.
SA MÉTHODE : se rapprocher de son fils, le dangereusement charmant Jesse.
SA COUVERTURE : devenir une lycéenne comme les autres.

LE HIC : personne ne lui a expliqué comment ne pas tomber amoureuse de sa cible !
 
 
Mon avis :
 
Le postulat de départ est peu commun : une ado, fille d'espions, elle-même espionne, qui se voir confier sa première mission solo à New York dans un lycée privé.
 
Margaret (Maggie) est spécialiste des coffres-forts et n'a jamais été à l'école. Tout est donc nouveau pour elle : première mission solo en tant qu'infiltrée, première fois au lycée, première fois en cours, et tant d'autres choses...
 
Robin Benway manie la plume et l'humour avec adresse. Au lieu d'être une énième enquête policière, elle la sublime avec des touches d'humour qui fonctionnent extrêment bien et qui rendent le récit addictif. Car, au-delà de la mission de Maggie de récupérer des informations confidentiels sur le Collectif, elle se prend à son propre jeu. Une véritable amitié se crée entre elle et Roux, la paria du lycée qui vit seule quasiment à l'année. Elle va également tomber amoureuse de sa cible : Jess Oliver. L'imbroglio que l'auteur crée donne de l'épaisseur au personnage de Maggie et une dimension plus adolescente avec ces questionnements sur l'avenir et donc la rend plus proche du lectorat ciblé.
 
Les personnages secondaires sont aussi importants dans le récit que Maggie. Ils humanisent le récit, le rendent drôle et captivant.
 
L'amour, l'amitié, le sens du devoir ; tout se mêle dans ce récit policier atypique pour adolescent pour le plus grand bonheur des lecteurs et du mien !!
 

 

 

La pire mission de ma vie, tome 1
Repost 0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 14:42

 

  • Auteur : Olivier Pouteau
  • Broché: 128 pages
  • Editeur : Editions du Rouergue (15 janvier 2014)
  • Collection : ROUERGUE ROMANS
 
 
Description de l’ouvrage :
 
Voler un morceau d'Amanda pendant son numéro de la femme découpée n'était pas la chose la plus intelligente à faire.
Mais maintenant qu'une partie de la fille la plus détestée du collège est cachée dans sa chambre, que va faire Léonard ?
Avouer à ses copains qu'il est l'auteur du vol ? Mauvaise idée. Se dénoncer à l'inspecteur Brouillard ? Sûrement pas !
Après tout, même coupée en morceaux, Amanda est en pleine forme...
Ce qui n'empêche pas tout le monde de se lancer sur les traces du plus bizarre des kidnappings.

Olivier Pouteau est né en 1970 à Laval. Après une formation dans l'audiovisuel, il a écrit et réalisé plusieurs courts métrages de fiction et co-scénarisé un téléfilm. En 2008, il a créé sa société d'organisation d'événements et travaille, entre autres, pour des festivals littéraires tels qu'Étonnants Voyageurs à Saint-Malo et America à Vincennes. Il vit dans la région de Rennes. Abracadabra Amanda est son premier roman jeunesse.
 
 
Mon avis :
 
Abracadabra Amanda est un roman placé sous le signe de l’originalité ! Le postulat de départ est déroutant : une petite boite contenant le cœur de la peste du collège, Amanda, a été volée lors du gala de Noël du collège. Le voleur a profité de la coupure d’électricité. Loin d’être une enquête policière, le lecteur sait que c’est Léonard qui a volé cette boîte, sans but précis.
 
Mêlant la magie de la boite, grâce à laquelle Léonard rêve de sa mère morte, et le changement de comportement d’Amanda envers ses semblables grâce à des lettres anonymes qui arrivent et qui lui enjoignent de réfléchir sur ses actes, Olivier Pouteau nous emporte dans un récit mêlant les genres fantastique et sociétal mais c'est avant tout un récit sur l'amour d'un fils envers sa mère et du pardon.
 
Un très beau roman à découvrir !
 

 

 

 

Abracadabra Amanda
Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 10:30
  • Auteur : Eoin colfer
  • Broché: 400 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (9 janvier 2014)
  • Collection : Grand format littérature
  •  
Merci pour ce service presse !!
 
Description de l'ouvrage :
 
Riley, un orphelin de l'époque victorienne, se retrouve projeté dans le XXIe siècle, bientôt suivi par son maître, le diabolique Albert Garrick, illusioniste et tueur à gages, lancé sur ces traces et celles de Chevie Savano, la plus jeune et la plus intrépide des agents du FBI.Une hallucinante course-poursuite à travers le temps. Riley et Chevie sortiront-ils vivants de cette traque implacable ? Pourront-ils empêcher le redoutable Garrick de s'approprier les clés du programme WARP et de changer le cours de l'Histoire ?
 
Mon avis :
 
Nouvelle série d'Eoin Colfer : autant vous dire que j'étais impatiente de lire ce service presse ! De plus, je n'avais jamais rien lu de lui donc c'est une découverte totale.
Commençons par l'intrigue : le postulat de départ est intéressant. Le voyage dans le temps est quelque chose qui me questionne. Est-ce possible ? Eoin Colfer décrit cela de façon claire et plausible ce qui peut rebuter de prime abord le jeune lectorat ou tous ceux qui ne sont pas passionnés de science-fiction. Personnellement, cela ne m'a pas posé de problème mais je pense que ça peut être un vecteur de découragement. Néanmoins, c'est cet aspect qui rend le livre fascinant et, en même temps, donne une sensation de vertige, de se snetir petit face à l'énormité de l'hypothèse des trous de ver et de la possibilité de voyager dans le temps.
 
Le point fort de ce roman se situe dans les trois personnages principaux : Garrick, Riley et Chevron, l'agente adolescente du FBI. J'ai noté un effort certain quant à la construction psychologique des ces derniers et particulièrement  Garrick qui, au départ me faisait penser à Jack l'éventreur. Néanmoins, à force de détailler la cruauté et la perversité de Garrick, l'auteur passe à côté de Chevie et Riley. La description de leur duo manque de profondeur. Ce petit rien manquant m'a manqué pour m'attacher à eux et le côté Oliver Twist de Riley aurait encore pu être plus accentué. Bref, il me manque l'identification (ou la sensation de proximité) à l'un des personnages principaux, identification essentielle dans les romans pour adolescents afin d'accrocher pleinement à l'histoire racontée.
 
Le second point qui m'a laissé perplexe est le peu de place que tient l'Histoire. En effet, même la fin du règne de la reine Victoria a été riche et pourtant, il n'y en a pas trace dans le récit. Je pense que c'est un parti pris de l'auteur de centrer plus son récit sur la science-fiction, l'action et la quête de Garrick pour retrouver Riley et Chevie. Passionnée d'Histoire, je trouve cela dommage surtout qu'il y a des références à la culture populaire : pourquoi ne pas avoir poussé plus loin ?
 
Néanmoins, s'il y a un aspect que j'ai aimé : c'est l'humour. Eoin Colfer joue sur les incompréhensions que suscitent les voyages dans le temps pour faire de l'humour. Ce livre est drôle ! La candeur de Riley est tellement touchante lorsqu'il se trouve dans le XXI ème siècle et les sarcasmes de Chevie m'ont fait rire.
 
Il me manque un quelque chose indéfinissable pour vraiment dire que j'ai apprécié ma lecture et pourtant, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé. Ce livre me laisse un sentiment ambigu mais je suis convaincue qu'il trouvera son public !
 
Un autre avis  :
 
 

 

W.A.R.P livre 1 : L'assassin malgré lui
Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 16:11
  • Auteur : Ann Aguirre
  • Broché: 336 pages
  • Editeur : Hachette Black Moon (29 mai 2013)
  • Collection : Black Moon
 
Description de l'ouvrage :
 
La guerre. Les épidémies. En un mot : l’apocalypse. La surface de la terre est devenue inhabitable. Les rares survivants se sont réfugiés dans le monde d’En-Dessous, à l’abri d’enclaves souterraines reliées par des tunnels. Trèfle a toujours connu la loi de l’enclave. Elle y a toujours obéi sans discuter. Elle est devenue Chasseuse. Le rêve de sa vie. Avec Del, son coéquipier, elle se voit investie d’une nouvelle mission : protéger l’enclave de la menace constante des Monstres anthropophages qui errent En-Dessous. Mais si Trèfle est docile, elle n’est pas aveugle. Et le courage qu’elle mettait au service de la loi qui régit la vie dans son enclave va l’entraîner à se rebeller. Car au nom de cette loi, les Anciens condamnent des innocents. Après le massacre d’une enclave voisine, Trèfle fait une découverte qui lui glace le sang : les Monstres sont devenus intelligents. Pourtant, les Anciens ignorent ses avertissements. Pire, pour la faire taire, ils s’en prennent à l’un de ses amis. Trèfle n’y tient plus. Elle prend sa défense. Mais en se dénonçant pour un crime que personne n’a commis, elle est bannie avec Del. Cet exil vaut une condamnation à mort. Malgré cela, Del va lui apprendre que les mensonges des Anciens vont encore plus loin que ce qu’elle croyait, et que l’espoir brille peut-être au bout du tunnel…
 
Cf : Amazon.fr
 
 
Mon avis :
 
Du renouveau dans le monde de la dystopie ! Enfin !! Dans ce monde, seul la loi du plus fort domine.
 
D'un côté, nous avons la description relativement angoissante du monde souterrain. De cette partie du roman, vous repartirez en regardant différement vos stations de métro. L'angoisse et le danger sont présents à chaque page. On sent que la vie ne tient qu'à un fil ténu à cause des monstres rodant partout et se nourrissant de chaire fraîche.
Pourtant, dans ce noir, des hommes et des femmes vivent en société dans leurs enclaves. La division de la société est ainsi faite ; soit vous êtes chasseur, géniteur ou ouvrier. Point.
Trèfle est née ici. Elle est chasseuse et a pour coéquipier Del qui a été retrouvé, enfant, errant dans les tunnels après avoir vécu en haut.
 
De l'autre côté, nous avons le haut, la terre ferme, bref la surface de la Terre que les habitants du sous sol pensent poluée et invivable. Cette surface est autant menaçante que les souterrains. La découverte de ce monde pour Trèfle est bouleversante : elle ressemble à un enfant qui apprend de nouvelles choses à chaque instant. C'est par son regard que nous avons découvert les tunnels et maintenant, New York et le monde environnant post apocalyptique. Le choix de ce personnage est essentiel car elle découvre en même temps que nous ce qu'est devenu le monde.
 
Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce roamn dysptopique c'est que l'histoire entre Trèfle et Del ne prend pas le pas sur le monde post-apocalyptique décrit. Le monde (l'atmosphère, les descriptions) est un personnage à lui tout seul. De plus, les zombies, humains victimes des changements de la planète, apportent une touche de danger supplémentaire essentiel au roman et à ce renouveau de ce genre qui commence à être "trop" utilisé.
 
La plume d'Ann Aguirre est vive, tranchante et extrêment agréable à lire. Ses descriptions sont excellentes allant jusqu'à faire de l'atmosphère un personnage à part entière. Bravo à Charlotte Faraday pour la traduction.

 

 

Enclave, tome 1
Repost 0
Published by Melainebooks - dans Romans adolescents Dystopie
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 14:42
  • Auteur : Claudine Aubrun
  • Broché
  • Editeur : Editions du Rouergue (5 février 2014)
  • Collection : ROUERGUE ROMANS DoAdo Noir
Merci aux éditions du Rouergue pour ce roman !
 
Description de l'ouvrage :
 
Depuis la mort de sa mère, Brune vit chez son oncle et sa tante dans les Landes. Taciturne et solitaire, elle passe ses journées à photographier l'océan Atlantique. Le meurtre d'une femme sur la plage la plonge au coeur d'une enquête, au cours de laquelle elle en apprend davantage sur le passé de sa mère.
 
Cf : Electre.com
 
Mon avis :
 
Dossier océan est de ces livres qui vous laisse une trace, une réflexion.
L'action se passe dans les Landes, dans une petite station balnéaire, juste avant l'été. Ca sent bon la plage, le sable, les pins, l'air iodé et pourtant, un meurtre survient. Le petit monde bien établit de notre jeune protagoniste va être chamboulé.
Lycéenne, artiste peintre, Brune ne parle pas suite à la mort de sa mère. Elle vit chez son oncle et sa tante maternelle lorsque son oncle est emmené en garde à vue. De fil en aiguille, l'énigme s'épaissit tant au sujet du meurtre qu'au sujet de sa mère et donc de ses racines.
Mêlant l'intrigue d'une enquête policière au passé terroriste des réseaux basques, Claudine Aubrun manie très bien la plume et mène son intrigue tambour battant pour un final littéralement haletant !!
Une très bonne lecture, un excellent moment passé avec Brune et sa famille. encore merci aux Editions du rouergue pour ces épreuves non corrigées.

 

 

Dossier océan
Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 14:05
  • Auteur : Jean-Marie Omont
  • Relié: 142 pages
  • Editeur : Fei (éditions) (14 septembre 2012)
  • Collection : Balade de Yaya - Intégrale (La)
 
Description de l'ouvrage :
 
Chine 1937. les Japonais entrent dans Shanghai et poussent à l’exode des milliers de chinois et d’occidentaux retranchés dans les concessions. Au cœur de ce chaos déclenché par les combats, deux enfants vont se lier d’amitié, alors que tout semblait les séparer : Yaya est la fille d’un riche commerçant chinois, et Tuduo est un gamin des rues. Découvrez les aventures extraordinaires de ces deux jeunes héros qui vont nous mener de Shanghai à Hong Kong tout au long d’un chemin périlleux où l’absurdité de la guerre s’effacera devant le génie de l’enfance et sa capacité à sublimer le réel.

Cette édition intégrale regroupe les trois premiers opus de l'édition standard en format BD.
 
CF : Amazon.fr
 
Mon avis :
 
Très beau graphisme et histoire originale, cette BD est véritablement à lire si on aime l'histoire que l'on veut vivre les aventures de deux enfants (Yaya et Tuduo) fuyant Shanghaï bombardé et cherchant à rejoindre Hong Kong.
En outre, en plus de jouer très bien du piano, Yaya sait parler aux animaux.
L'atout de cette première intégrale est l'aspect historique. Ne pouvant pas tout voir lors de nos cours d'Histoire, j'ai été curieuse de découvrir la guerre sino-japonaise vue par les Chinois. J'ai donc appris des choses.
L'exode est très bien dessiné sans tomber dans le larmoyant tout comme les bombardements qui sont dessinés sans montrer de cadavres. L'horreur est suggérée avec pudeur.

 

 

 

La balade de Yaya 1-3
Repost 0
Published by Melainebooks - dans BD Romans historiques
commenter cet article
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 14:37
Sept jours à l'envers
  • Auteur : Thomas Gornet
  • Broché: 80 pages
  • Editeur : Editions du Rouergue (31 août 2013)
  • Collection : DoAdo
 
Biographie de l'auteur
Comédien, metteur en scène et auteur de romans et de théâtre, Thomas Gornet, né en 1976, se balade principalement entre Limoges et Montluçon et sur toutes les routes goudronnées de France.
 
 
Description de l’ouvrage
 
Que s'est-il passé dans la famille de ce collégien, pour qu'il passe son dimanche après-midi en visite au cimetière avec ses parents ?
Un roman où l'on remonte le temps, jour après jour, chapitre après chapitre, pour découvrir peu à peu ce qu'il s'est réellement passé il y a sept jours...

«Tout s'est passé très vite, en une semaine». Ainsi démarre Sept jours à l'envers, le premier roman pour adolescents de Thomas Gornet. Mais qu'est-il vraiment arrivé pour que ce collégien plutôt banal et ses parents partent en promenade, ce dimanche, au cimetière ? Comme une caméra qui remonte le temps, on va chapitre après chapitre revisiter chaque jour de la semaine, depuis le jour de l'enterrement jusqu'au dimanche précédent, durant lequel s'est produit l'événement fatal, la disparition de l'oncle du collégien dans un accident. Avec ce dernier, un célibataire plutôt fantaisiste, il partageait de chouettes moments.

Mais, attention : Sept jours à l'envers n'est surtout pas un roman morbide, notamment grâce au ton très second degré de Thomas Gornet. Chaque chapitre se termine, par exemple, par une réponse "débile" à une devinette que lui avait posée son oncle dans son dernier coup de fil. On partage ainsi quelques jours de la vie de cette famille, de ce collégien et de ses copains. La construction "à l'envers" du roman crée un certain mystère que le lecteur devra soulever en relevant un à un les indices pour avancer dans l'histoire et, comme dans une enquête criminelle, découvrir qui est mort et comment.
CF : amazon.fr
 
Mon avis
 
L’originalité de ce récit est l’effet « à rebours » qu’utilise l’auteur. Nous remontons le fil des événements ce qui nous permet de connaître ce qu’il s’est passé et avec qui.
Personnellement, c’est aux ¾ du roman que j’ai deviné ce qui témoigne de l’ingéniosité et de l’intelligence du récit ainsi que de l’auteur.
Il m’est difficile d’en parler plus sans dévoiler ce qui se passe même si ce n’est pas l’intérêt principal du roman ; dès le départ nous savons que nous sommes confronté à la mort d’un proche mais nous ne savons pas qui, ni comment, ni pourquoi et finalement, est-ce si important ? Le principal atout est véritablement l’écriture de Thomas Gornet. Son style est simple, collant à l’âge de son héros et pourtant extrêmement captivant.
Le sujet traité me touche particulièrement ayant vécu la même chose que le héros de l’histoire. En refermant le livre, j’ai repensé à lui, à ce que j’avais ressenti comme joie, comme peine et j’ai souri parce que sa mémoire m’est précieuse. Alors, je tenais à dire un grand, un très grand MERCI à Thomas Gornet pour ce fabuleux roman au second degré incroyable.

 

Repost 0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 15:39
Mon américain
  • Auteur : Jean-Paul Nozière
  • Poche: 108 pages
  • Editeur : Fernand Nathan (29 août 2013)
  • Collection : Nathanpoche 10-12 ans
 
Présentation de l'ouvrage :
 
«Pourquoi un Américain débarque-t-il dans notre quartier, dans notre collège à mauvaise réputation ? Un mystère troublant qui sera suivi de beaucoup d'autres...»

Un nouveau vient d'arriver dans la classe de 4e de Marina. Il s'appelle Jérémie Crew, et arrive tout droit de Los Angeles. En plus, il a lu plein de livres ! Il paraît trop frimeur aux yeux de la classe, qui se met à le détester d'emblée. Sauf Marina, jeune Martiniquaise, impressionnée mais aussi charmée, surtout lorsqu'il choisit de s'asseoir à côté d'elle en lui annonçant qu'elle lui plaît. Un vrai changement pour elle, qui a peu d'amis. Bientôt, Marina et Jérémie tombent amoureux. Mais Jérémie reste très secret et adopte parfois une attitude si bizarre que Marina commence à douter de ce qu'il prétend être...

Biographie de l'auteur :
 
Fils d'instituteurs, Jean-Paul Nozière, après avoir exercé le métier de professeur d'histoire-géographie pendant 10 ans, est devenu documentaliste dans un collège. Il se consacre désormais entièrement à l'écriture de livres pour adolescents et de romans policiers pour adultes. À ce jour, il a publié plus d'une soixantaine d'ouvrages.
 
Mon avis :
 
Jérémie est, de premier abord, le camarade anti-mystère par excellence. Toute la classe sait d’où il vient, qu’il parle trois langues et où travaillent ses parents. Pourtant, bien vite, le mystère commence à naître à l’instar des points d’interrogation sur le drapeau américain de la couverture. Que vient faire un élève aussi brillant au collège Boris Vian ? Pourquoi cet élève riche vient ici ? A défaut de réponse, Jérémie tient tête aux professeurs et à ses camarades qui l’appellent Obama ou Le Ricain.
Ce que j’ai aimé dans ce livre, ce sont les énigmes qui s’amoncellent autour de Jérémie et de Marina, sa camarade de classe avec qui il s’entend bien. Elle n’aura de cesse d’essayer de comprendre la situation, son camarade. Par son style clair, l’auteur nous emmène dans son tourbillon entre ses personnages, la relation Jérémie-Marina et l’ambiance du collège.
Très sympathique roman pour les 9-11 ans avec une bonne intrigue, des personnages mystérieux et intéressants et une fin s’éloignant des sentiers battus.
 
Merci aux éditions Nathan pour ce service presse !!!
 
 

 

Repost 0
Published by Melainebooks - dans Romans pour enfants Nathan
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!