Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 14:33
  • Auteur : Elise Fontenaille
  • Editeur : Le Rouergue Jeunesse
  • Collection : Doado
 
 
Description de l'ouvrage :
 
C'est l'histoire d'une île paradisiaque qui fut longtemps habitée par un peuple doux qui n'aimait pas la violence. En 1492, trois grands bateaux accostèrent sur ses plages, et en descendirent des êtres bizarres à la peau claire… Par la voix du neveu de la dernière reine des Taïnos, Anacoana, Elise Fontenaille raconte le génocide du peuple des Taïnos lors de l'arrivée de Christophe Colomb aux Antilles… Une leçon d'histoire peu connue, dans la continuité de ses précédents romans.
 
 
C.f : Amazon.fr
Merci aux éditions du Rouergue pour cet envoi !
 
 
 
Mon avis :
 
Encore une fois, Elise Fontenaille va faire découvrir aux lecteurs une Histoire oubliée. L’action se situe en Haïti en 1492 lorsque Christophe Colomb et ses hommes découvrent ce qu’ils croient être les Indes. Pour une fois, nous avons le regard, romancé car il n’y a pas d’archives directes, de la population locale c’est-à-dire les Taïnos. Peuple pacifiste par excellence divisé en plusieurs tribus sur l’île, le lecteur découvrira l’harmonie de ce peuple avant sa sauvage colonisation car oui, il n’y a pas d’autres mots. Son peuple était reconnu pour sa douceur. Les enfants, les femmes, les hommes vivaient en parfaite harmonie selon des rites établis depuis la nuit des temps. C’était cela Ayiti : un goût de paradis sur Terre. Christophe Colomb, dans ses mémoires, les décrira lui-même comme « bienveillant et accueillant par nature »… Trop hélas pour eux.
Leur découverte des trois caravelles est bouleversante mais la lente désolation face à l’extermination des leurs l’est encore plus. Par la voix de Guaracuya, le narrateur de l’histoire, Elise Fontenaille dénonce les méfaits commis par Christophe Colomb sur cette île des Antilles.
Je connaissais déjà le peuple Taïnos et comment les premiers conquistadors espagnols les avaient traités. Leur histoire est peu connue car honteuse.
Ce livre permettra au lecteur de revoir son jugement faussement édulcoré par l’Education nationale de la « découverte » de l’Amérique et, j’espère, le conduira à se documenter sur ce peuple dont nous aurions pu tellement apprendre.
La dernière reine d'Ayiti

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mélaine
  • Le blog de Mélaine
  • : Me Mélaine My Books
  • Contact

Emmanuel Dahl

The Classic Club

Ce club était tenu à la base par Jillian. La page n'existe plus mais je tiens tout de même à poursuivre ce challenge !!